« Ouverture 5 ... | Accueil | Froufrou ... »

21 mai 2011

Commentaires

María

"Il n'est pas d'objet plus profond, plus mystérieux, plus fécond, plus ténébreux, plus éblouissant qu'une fenêtre" In "Les Fenêtres", Le Spleen de Paris, Baudelaire.
Cette photo est une merveilleuse illustration de cette citation de Baudelaire (je voulais mettre le poème en prose en entier mais son contenu intégral est moins lié à votre superbe "invitation au voyage".

Le Journal de Chrys

JEA t'aurait-il inspirée????

monique

"Ouverture" un mot qui convient . J'ai rassemblé en un dossier nombre de portes et fenêtres découvertes lors de promenades, j'ai nommé ce dossier "ouverture" en prenant soin de ne pas y mettre ce petit "s" pour que ce mot garde son sens plus large. Belle série Véronique.
Merci Maria pour ces mots de Baudelaire.

Ella B.

Magnifique...

blagapart

Comme je voyais de la façon la plus évidente qu'on attendait mes ouvertures, et comme il fallait absolument dire quelque chose, je balbutiai : "Vous allez bien, Madame ?". Elle me rit au nez et je me suis sauvé. Maupassant
technique: votre appareil n'y va pas de main morte avec la saturation...

Gérard

La couleur s'imposait dans cette composition fenêtro-florale

Grandmouta

Une bien jolie carte postale que cette fenêtre "entr'ouverte" sur le rêve !

vézère

Je collectionne depuis longtemps les images de fenêtres,pour leur symbolique ou leur esthétique;j'avoue que celle-ci a un côte kitch qui me freine et m'attire à la fois.
Une fenêtre...c'est tellement...

María

Si je rédigeais des commentaires entiers et cohérents ce serait bien aussi ! Nous mettrons cela sur le compte des 2h du matin voulez-vous... Pour terminer ce commentaire, je voulais tout de même ajouter qu'il n'est pas qu'une magnifique illustration de Baudelaire mais bel et bien un regard sensible et personnel... et tellement beau sur le monde. Merci.

Annick

une jolie image,


il faut peu
son si peu
pour se vivre léger

  amichel

Marina Tsvetaïeva,

"Voici encore une fenêtre
où encore on ne dort.
peut-être – on boit du vin
peut-être – on est assis.
Ou simplement ils sont deux
qui ne défont pas leurs mains.
Dans chaque maison, ami,
il y a une fenêtre ainsi.


Cri des ruptures et des rencontres,
c’est toi, fenêtre dans la nuit !
Peut-être – centaines de chandelles,
peut-être – trois chandelles.
Non, point de repos
pour mon esprit.
Dans ma maison toujours
il en fut ainsi.

Prie, ami, pour la maison sans sommeil, "


pour la fenêtre éclairée

véronique

@ Maria
Merci Maria, vous trouvez décidément toujours les bons mots pour illustrer mes tites photos !
@ Le journal de Chrys
suis allée voir les vôtres de fenêtre ... toute une histoire que vous nous racontez là !
@ Monique
je ne sais pas pourquoi les portes et fenêtres inspirent Monique ! que se cache t il derrière ? les reflets ? l'inconnu ? mystère ... à Paris, les fenêtres fleuries sont rares ... de la verdure oui mais des fleurs c'est rare ... même en plastique !
@ Ella B
Merci de votre passage ici EllaB
@ Blagapart
vos commentaires sont comme l'illustration de VOS photos un vrai régal ... pour ce qui est de la saturation ! mon appareil n'y est pour rien, c'est moi qui de temps en temps force un peu la dose ! envie que çà pète ! mais j'admets que j'ai eu la main un ti peu lourde sur ce coup là :o)
@ Gérard
des fleurs en plastique ... c'est mieux que rien - j'ai envie de dire -
@ Grandmouta
une impasse sordide et sombre ... un bout de ciel bleu - des propriétaires optimistes
@ Vézère
ah ! vous aussi les fenêtres Vézère ... ce doit être un truc de filles alors !
@ Maria
vous êtes toute pardonnée :o) c'est gentil merci merci
@ Annick
vivre léger ... moi j'aime bien voir ces fenêtres tristes égayées par quelques plastiques colorés ....
@ Amichel
ah ! que j'aime .. que se passe t il derrière ? quelle vie ? quel bonheur ? quelle souffrance ? quelle solitude ?

ronan

très pictural, un vrai tableau à tendance champêtre, et ce traitement un peu poussé lui va bien

@ Ronan
vous êtes très complaisant Ronan ... j'ai un peu trop poussé sur les couleurs quand même !

brigitte

un hymne à la beauté artificielle , et au maquillage outrancié
J'aime

@ Brigitte
j'ai eu la main lourde mais je trouve que çà lui allait bien à cette fenêtre là

élise

J'aime beaucoup votre photo dans sa façon de rendre cette fenêtre extraordinaire aux yeux des passants négligeants ! La beauté est vraiment de partout ...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.