« Fécondation... | Accueil | Fraise des champs... »

23 juillet 2008

Commentaires

Nicolas

Ah! ce chêne!

---> Nicolas
comme vous dites Nicolas ! ah ! ce chêne, je m'en fais une couronne

chriscot

Enfin! Il a été découvert le Chêne non-manquant...

---> Chriscot
zut ! moi, qui pensais le secret bien gardé !

Gérard Méry

Enchênés pour longtemps tous les deux !

---> Gérard
" enchênés" ! voilà ce que j'aurais du mettre comme titre aujourd'hui ! j'aime beaucoup Gérard

Bruno

Jolie, cette rencontre de deux belles ombres.
Quand deux ombres se rencontrent qu'est ce qu'elles se racontent? des histoires (s)ombres!!!

---> Bruno
quand deux ombres se rencontrent Bruno, elles ne se disent rien, elles se frolent...

Le Cagou

Pas l'ombre d'un Chene.
Bonjour a tous,
Photo inhabituelle, Veronique. Une belle ombre s'epannouissant sur l'herbe jaunie.
La votre allant a sa rencontre.
Des ombres: Peuvent elles se rencontrer? That is the question my dear Watson.
Cliche tout recent. Une mise a jour de mise en page.
Votre silhouette nous devient familiere maintenant, Veronique. Longue et elancee, svelte. Un bras, un poignet, une main, un doigt.
Position: La parfaite photographe. Habile et appliquee.
Votre ami? L'Instanmatic Kodak type 1963.
Photos noir et blanc. Couleur? Plus onreneux.
Me rappelle la piscine vide d'eau ou votre ombre la remplissait largement.

Comme c'est joli
Si tendre et delicat
En branches
Les feuilles vertes
En leurs coeurs
Tous de bels
De pure vie dedans.
Le regard s'emotionne
Devant cette beaute de vie. ( Annick reconstituee )

Merci Annick de vous faire sourire.
Merci a notre tour pour votre prose etaminee.
Tres bonne journee a vous Veronique, Annick et vous tous amis visiteurs de ce site.
Simple et genial. Chene et verdure. Luberon et Ventoux.
Mistral et tramontagne. Marc

---> Marc
photo que j'ai prise hier soir, le soleil dans le dos, les ombres s'allongent, la lumière est plus douce et pas un nuage ! les montagnes sont violettes ! le paysage est magnifique
alors j'ai eu envie de le photographier dans cette lumière là et mon ombre, bien évidemment, je ne pouvais l'éviter ! alors, je me suis posée juste là pour que ma tête éffleure ses branches !
merci Marc de ces petits rappels

Tatiana

Très sympa ces teintes, ces ombres et la lumière !!!

---> Tatiana
c'est un endroit " magique " Tatiana et l'Arbre est partout !

Free cat

Ben qui c'est qu'avait dit "où y a du chêne y a pas de plaisir !" ? :-) Car apparemment, pour toi, si !!!
Bon, toi tu fais le "roseau", si je comprends bien ? lol

---> Freecat
du plaisir sous cet arbre, oui Freecat !
grande balade à pieds aujourd'hui et j'ai pu le prendre de très loin et de très haut !
je sais pas faire le roseau moi !

flo g

fort entre vous deux..

---> flo g
comme le dit si bien Gérard, nous sommes " enchênés " ...
vous l'aimeriez flo g, pourriez sans doute en faire quelques abstractions !

Annick

Et son ombre
Le clicke
Et il s'évanouit
Il est si tendre
Monsieur le chêne
Qui de son ombre
Serre l'ombre d'elle
Dans un bel chuchoti
Dans une si belle lumière
Sans ombre du présent
En caresses délicatesse

Désolée, Marc, vous me faites sourire, et remerci....

---> Annick
je m'approchais un peu et mon ombre se glissait dans la sienne, je n'existais plus ...

Florence

L'ombre de son branchage repose aussi sur ta silhouette... je trouve ça poètique...

Michel [Une photo,vite et reviens tard]

N'est ce point là un arbre connu ?..(il est vrai que j'ai quelques mois de visite par chez vous !!..) En tout cas, il vous offre le meilleur de lui même par ces temps de chaleur..C'est dire si il vous apprécie !

---> Michel
et oui, cet arbre vous le connaissez Michel, c'est LE chêne! peut être en êtes vous las.. mais il est si beau, si grand !
je n'arrive pas à rendre les couleurs qu'il prend le soir au soleil couchant, et çà m'agace !

merbel

A l'ombre de ce chêne, lisez "L'Ombre du vent" de Carlos Zafon (Livre de poche).Un régal à savourer sous l'étrange silence d'un chêne qui frémira sans doute d'émotion. Et puis un arbre et un livre, c'est forcément une belle histoire d'amour.
Douces vacances Véronique.

---> Merbel
Oh ! que j'aime vos passages Merbel !
j'ai lu " l'ombre du vent " magnifique livre... que j'ai beaucoup aimé.
lire à l'ombre de ces grandes branches... les vacances sont bonnes et douces
je vous embrasse

amichel

émoi du chêne
devant
l'apparition
de ce grand insecte noir
cette belle fée gore toute d'ombre
il en claque des glands

---> Amichel
je ne sais pas lequel des deux frémit le plus Amichel...
comment expliquez vous " l'attachement " que j'ai pour lui ?

Gérard Méry

Vous aimez beaucoup Gérard ? chut ! ! fallait pas le dire ! Bonne soirée à vous !

---> Gérard
oups ! j'ai du oublier une ponctuation ............ :o)

Annick

Un tunnel à sa gauche
S'est creusé un passage
Et en racines profondes
Si fort ancrés en chairs
Ils se vivent tous deux
Visages dans les racines
Qui scrutent l'horizon
En se donnant la main
Amoureux dans le tant
Qui traversent le temps
Il la frépit de tant

et je vous lis, et le temps me serre en feuilles de chêne,
Véronique, allez vous me croire, je...mmmhhh...suis tombée sous le charme de sept chênes alignés...
et le hamac va se tendre dessous pour se rêver si tendre..

Annick

bon, ainsi c'est mieux, je l'ai vu en envolant mes mots..

Un tunnel à sa gauche
S'est creusé un passage
Et en racines profondes
Si fort ancrés en chairs
Ils se vivent tous deux
Visages dans les racines
Qui scrutent l'horizon
En se donnant la main
Amoureux dans le tant
Qui traversent le temps
Il la frémit de tant

quoique....frépir....reste à inventer de belles émotions...

---> Annick
je garde les deux Annick....
le chêne vous salue et vous souhaite une douce nuit

Christian

Vous devenez lui, il devient vous.
Ce n'est plus de l'Amour, c'est de la vénération.
Quand on connaît votre histoire avec cet arbre , ces ombres au bord de l'étreinte, prennent toutes leurs saveurs.

........ et les images s'enchainent .

Amitiés Véro

---> Christian
vous tomberiez sous le charme de ce chêne aussi Christian ! c'est inévitable.... il a une histoire. Il s'impose tout simplement ! on ne voit que lui
vous n'avez pas fini de le voir encore

NicoleA

petit passage pour dire bonsoir !
Et vous voila tous les deux réunis ...

Ah ces arbres protecteurs , ils tendent leurs branches pour nous cueillir dans leurs bras ;

Moi j'ai un petit jardin mais trois arbres: un arbre de judée , un abricotier, et un mûrier -platane , compagnons de nos jours depuis plus de 20 ans Je connais quelqu'un qui tend même son hamac entre deux troncs pour dormir pour y dormir tranquillement !!!D'autres lisent ...ou dorment le nez dans ,dans leur ombre fraîche !
Bonnes vacances Véronique !

---> NicoleA
certains arbres nous portent n'est ce pas, je ne parle pas du hamac !!
ils nous transmettent leur énergie et c'est quelquefois bien nécessaire !
aujourd'hui, il est là, en plein soleil, ne semble pas souffrir, aurait peut être besoin d'un petit " nettoyage" quelques branches mortes si hautes, mais elles finiront bien par tomber seules pour laisser place aux jeunes rameaux !
quelques oiseaux y ont bien sûr construit leur nid, à l'abri !
bonnes vacances NicoleA à l'ombre de votre abricotier, murier et platane

fab

vraiment tu dé-chaine les passions lol,belle inclinaison devant le maitre photographe,superbe,magnifique,l'ombre noir que de grandeur sur la même photo,nous ne pouvons mesurer les valeurs de l'une ou de l'autre,bissssssssssssss

---> Fab
le chêne et moi ... c'est une très longue histoire Fab... que je ne saurais expliquer

nissou*

superbe! j'adore l'idée de cet autoportrait, tu as vraiment bien su jouer avec les ombres. joli coup!

véronique

---> Nissou*
soleil couchant, dans le dos et l'ombre du chêne et puis j'aperçois la mienne !
alors je l'adosse à elle

vézère

et le chêne se fit parasol pour votre ombre attirée,j'aime beaucoup l'image et le message qu'elle véhicule!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.