« Pan ... | Accueil | La promenade se termine ... »

23 juin 2008

Commentaires

objectif-p

très beau et tellement d'actualité!
merci

---> objectif p
hasard de la rue encore ! ce dessin et juste devant une grille pour travaux ! j'ai pas hésité une seconde

ilnoir

Voir et regarder l'actualité...

---> Ilnoir
d'abord le dessin,plutôt expressif, cette femme aggripée ainsi à ce mur et puis la barrière posée devant !

Gérard Méry

Actualité bien-sûr, être humain ou animal ?

---> Gérard
j'y vois une femme perdue... sur fond de mur ocre ! ce dessin m'a frappée ! beaucoup

Annick

Le coeur s'arrête de battre
Ou se palpite tellement
Quand le nom de réfugié
De chassé de persécuté
De celui qui souhaite juste survivre
Et il est là
Pris comme un rat
Dans un pays qui n'en veut pas
C'est déchirant de monde tel
Chacun mérite l'asile l'amour
Tout être né fait pour se vivre
Et pourtant
C'est tellement différent

---> Annick
j'ai pensé à " réfugiée" parceque ce dessin m'évoque çà justement ! femme seule et perdue dans un monde qui n'est plus le sien
un simple dessin pourtant
merci Annick

tilala

C'est un peu triste !

---> Tilala
c'est totalement triste Tilala ...
au hasard d'une rue, ce dessin ! j'ai aimé

Nicolas

Vraiment étrange ce musée dans la rue?

---> Nicolas
dans cette ville du sud, je découvre chaque fois de nouvelles choses ! ce dessin là avec l'inscription " noêl... jour de fête " en plus !
les détails ne sont pas terribles mais l'ensemble est surprenant !
musée dans la rue comme vous le dites Nicolas

fab

échappe toi de la misére
d'un pays que tu aimes
de ta femme, de tes enfants
traverse les oceans,les montagnes,marche sur des sentiers tortueux
pendant des jours, et des nuits
pour un nouveau pays d'acceuil,plus beau à tes yeux
désulution total ,enchainé,baffoué,mis en cage comme un simple aninal
tu ne comprends plus comment tes fréres peuvent faire cela,innimaginable à tes yeux
alors il te reste tes rêves la nuit,ton pays ta femme,croire à un monde méllieur utopie humaine
ne jamais perdre l'espoir,se battre,reste la chose la plus importante dans ce monde
jsuis en colére devant nos politiques qui laissent faire .
mais ne t'inquiete pas, la ou il y a une volonté,il y a un chemin alors gardons espoir
bisssssss pardon pour ce moment de révolte.

---> Fab
mais cette image raconte tout çà je pense, enfin c'est ce que je voulais montrer ! alors c'est bien si le message est passé Fab! et puis c'est bien aussi d'être en colère ... parfois ! pour les bonnes causes


 amichel

Là-bas

la violence à vivre
m'a arraché le coeur
chassé de mon pays
fugitif sans bagages
en exil

Ici

âme et corps en cage
j'attends
le visage brûlé
par le sel de mes larmes
que se lève
une aube sans clôtures

L'espoir

après le pain noir
d'apaiser ma faim
du monde
aux multiples saveurs
d'oublier les sanglots
pour les couleurs
et le rire des jours
toute la joie possible
qui tient
dans une main
qui s'ouvre
au bout de mon chemin

---> Amichel
je ne vous cacherai pas Amichel que je vous " attendais" un peu sur cette image là.
Une telle évidence pour moi, le dessin, cette femme résignée, la grille posée devant pour " travaux divers de façade " et votre texte maintenant ...
je me dis que le hasard me fait de bien beaux cadeaux

flo g

pas l'air commode la prisonniere.. les musées sont dans la rue.. j'aime.. beau cadrage décalé et coloré

---> flo g
l'artiste ne maitrise sans doute pas complètement la technique flo g !
mais j'ai trouvé çà tellement évocateur ! que ... et puis les couleurs des murs des villes du sud !

Michel [Une photo,vite et reviens tard]

Un "beau" décalage entre le titre et l'image..

---> Michel
le dessin sans les grilles posées juste devant prend un tout autre sens bien sûr ...
la résignation est quelque chose de terrible Michel

Annick

Sa vie dans le creux de ses mains
Mais où elle est sa vie
Sur sa terre natale
Qu'elle a fui pour se vivre
Ou dans le pays d'exil
Qui la fuit
Sa mine est un cri tel
En yeux de bête traquée
La peur au ventre
Remplace la faim d'avant
La vie la vie cette matière
Mais elle est quoi la vie
Quand elle offre la mort

---> Annick
et moi je me demande qui a pu dessiner ainsi sur ce mur ...
pas un hasard non plus je crois

Annick

qu'elle a fuiE avec son e, merci de corriger,
c'est un sujet à se prendre de plein de face,
c'est bouleversant notre impuissance devant l être traquée, expulsée, vidée de son essence de vivre, quand d autres se gâchent la vie, celle des autres par ennui, gâterie de pays qui a tant, tout, trop...

---> Annick
depuis que le monde est monde Annick... et cela ne changera jamais !

Annick

et cela ne changera
JAMAIS
car l Homme cannibale depuis
TOUJOURS
il mange même ses petits
SES TRIPES
l'Homme le plus Animal de l'espèce
EN VIE

---> Annick
et oui... il est LA le problème !

Fabrice

Le plus amusant, si l'on peut dire, c'est que le titre de la fresque soit "Jour de fête" !!!
J'espère ne jamais faire parti de ces invités ...

---> Fabrice
ah, vous êtes un des seuls à avoir lu les quelques mots écrits en bas !
et oui, jour de fête !

henri

Oui en plein dedans, comme écrit plus haut. Le jaune des flammes et la grille. Je n'ai meme pas eu le temps de m'y rendre pour prendre des photos.

---> Henri
vous pouvez pas être partout Henri ... le tango c'est super aussi :o)

David

les images en cage...
beau programme et tellement d'actualité.
Aujourd'hui, un coup de fil m'admonestant de retirer les photos de mon blog,
"on te dit ça, c'est pour ton bien"
avant c'était la vérité qui était dangereuse
maintenant, c'est la beauté.

---> David
les gens sont fous et méchants David... ne tenez pas compte de ces menaces qui abaissent ceux qui vous les envoient !
vos photos et vos textes ne sont ( j'allais dire ), au risque d'en choquer quelques uns, " qu'amour" ! mais je le pense vraiment !
combien de photos vues ici et là, autrement choquantes, mériteraient d'être effacées !
nous sommes nombreux à vous soutenir David mais vous le savez déjà
mon image d'aujourd'hui - encore un hasard donc - qui illustre bien vos propos

Christian

Le destin de l'humanité, de plus en plus prisonnier des forces monétaires se lit sur les restes de ce visage déjà gangréné par la peur du lendemain.
Pourtant la prison est dorée pour donner l'illusion d'un bonheur sans âme.
Cette peinture est le triste reflet d'une majorité des peuples de la Terre.
Ce jour de fête est pour les autres, les autres seulement.

Cette image est d'une force incroyable.

---> Christian
j'ai été sans doute la première surprise en apercevant cette peinture, au détour d'une rue sans histoire !
je pense simplement à celui ou celle qui a dessiné çà ! sans doute l'expression fort d'un vécu peut être !
et bizarrement, cette femme alors qu'elle n'est que coups de crayon, me parle beaucoup ! presque autant qu'une photo prise dans ces camps de misère !
merci Christian ... j'espérais en la postant hier lire de jolis commentaires, je ne suis pas déçue ! au contraire.. cela me rassure même

Oo

Le beau a toujours été dangereux, David.Vous savez bien que l'amour du beau rend philosophe.
Les belles photos de Véronique nous détournent,nous consolent.N'empêche : il vaut mieux écouter vos prudents amis.

---> Oo
Suis allée chez David Oo et j'ai lu... que David prenne la décision de continuer me semble bien ! ne pas se laisser ainsi manipuler par ceux qui pensent que par la peur on domine tout !
faire résistance...
mais je reste effarée de voir comme " l'homme" peut être bête et idiot et méchant et jaloux !
encore une bien jolie preuve aujourd'hui
mais David en a vu d'autres ...

lasiate

même par les tonalités elle me rappelle mon singe doré derrière ses grilles. Bien sur! l'émotion est là, immédiate, facile (dirais-je) nécessaire mais en réalité nous ne pouvons ni ne voulons accepter ces réfugiés surtout économiques qui le sont en grande partie par notre faute car nous ne voulons, même les meilleurs d'entre nous, perdre aucune des évidences confortables qui font notre quotidien.
Tous les cris que je lis plus haut sont vrais sont beaux mais qui est prêt à diminuer son niveau de vie qui n'a été amélioré que par l'exploitation des pays pauvres. l'exploitation encore et toujours de l'homme par l'homme.
Je vis au présent pour ne pas penser au futur détestable qui se profile.

---> Lasiate
comme je le disais plus haut, ce dessin découvert au coin d'une rue d'une ville sans histoire me parle sans doute autant que certaines photos prises dans ces camps de réfugiés de plus en plus nombreux ... et qui font désormais presque partie de notre quotidien - je veux dire par là qu'on banalisent ces images en nous les montrant entre deux pubs ! l'information fait de nous ce qu'elle veut !
c'est le contraste que j'ai vu aussi !
je me souviens bien de l'image dont vous parlez ! nous n'en sommes pas loin !
mais vous avez raison, qui parmis nous serait capable aujourd'hui de sacrifier un bout de son confort !
regardons autour de nous, moi la première bien sûr ! consommation à outrance, surtout ne touchez à rien !
je suis bien certaine qu'un jour notre société paiera ce qu'elle inflige aux autres !

Catherine

Jour de fête...
Et le voile blanc
Devient l'inconnu
La trouille immense
D'un non droit,
D'un seul devoir
Et le voile blanc
Devient soumission
Aux pays où les femmes
Encore sont esclaves
De ceux dits du sexe fort !
Réfugiée...
Nue sous son voile
Où elle préfèrerait sentir l'espoir.
S'il est des voile blancs comme des pages vierges
Où écrire le bonheur,
Il est aussi des voiles blancs où la virginité est obligation
Avant la blessure rouge de la soumission
Et le tissu blanc loin d'être une page à écrire
Est l'avertissement que la pensée devra rester vierge.

Réfugiée...
Femme
Elle ne fuit pas qu'un pays
Mais aussi l'homme dominant
Qui n'a pas su mettre un H majuscule à son appellation !

Réfugiée...
Oeil craintif
Femme !
Puisse-t'elle trouver la force de son F majuscule !

---> Catherine
pour moi cette femme représente et la résignation, et la soumission et la fatalité ! trois mots qui veulent sans doute dire la même chose.
Tu y vois plus la Femme Catherine ! sans doute aussi oui !
j'ai quelques photos que je garde dans un dossier " spécial " et celle ci va rejoindre le groupe !

Zygene

Un joli dessin avec ce grillage qui va bien avec.

---> Zygène
le dessin tout seul est bien mais avec les grilles posées devant, c'est toute autre chose !

Le Cagou

Bonsoir a tous,
Catherine, je vous lis.
J'aime bien votre facon d'ecrire. Et je suis modeste en vous disant cela.
Un impact comme commentaire. Revenez plus souvent. S'il vous plait.
Merci a vous. Merci Annick et Amichel.
Et a vous tout simplement, Veronique.
Merci pour vos commentaires.
Une tres bonne nuit a vous et a tous. Marc

---> Marc
Catherine peut avoir la plume sévère Marc... incisive même ! et c'est pour çà qu'on l'aime !

Annick

Oui, je partage les mots de Marc,
j'aime te lire, Catherine, tes mots sont fort de vrais...bonne journée.

---> Annick
tous à votre manière avez exprimé ce que cette photo vous inspirait ... j'ai été très surprise justement de voir que tous êtes unanimes !
alors merci d'avoir vu ce que je voulais montrer

Still

Superbe et fort!

vézère

Cette femmme,devenue animale dans sa cage de souffrance,c'est d'une force!!

---> Vézère
un simple dessin sur un mur, des grilles posées là pour travaux ! et aussitôt j'y ai vu comme un message ! facile mais bon !

Marc

Bonjour véronique,
heureux de vous retrouver. Toujours d'aussi belles photos, celle ci m'a frappée plus que les autres, pleines de symbôles fort. Bien vu !

---> Marc
merci de ce passage ici Marc, vous me faites plaisir !
départ pour quelques jours !
à très bientôt

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.