« Eole...... | Accueil | Ni vue, ni connue, j'm'embrouille... »

18 janvier 2008

Commentaires

Tatiana

Superbe cadrage !! Et bien vu toutes ces lignes en bleu, en jaune en métal !!!

Tatiana

Oups.. mauvaise manip et ce visage bien sur, ce visage.. dommage que l'on ne distingue pas son visage en reflet entièrement !!

flo g

ce que j'aime bien justement, c'est qu'on s'attend à voir son reflet en totalité..couleurs bitonales un peu "acides", tres réussies.Et tres beau profil pour cet homme rêveur..

amichel

POE :
ELDORADO

Gaiement accoutré, un galant chevalier, au soleil et par les ténèbres,
avait longtemps voyagé, chantant une chanson, à la recherche de l'Eldorado


Mais il se fit vieux, ce chevalier si hardi, et sur son cœur tomba une ombre
comme il ne trouvait aucun endroit de la terre qui ressemblât à l'Eldorado


Et, quand sa force défaillit à la longue, il recontra une ombre pèlerine.
« Ombre, dit-il, où peut être cette terre d'Eldorado ? »

« Par-delà les montagnes de la lune, et au fond de la vallée de l'ombre,
chevauche hardiment, répondit l'ombre, si tu cherches l'Eldorado. »


Archie

Maillage urbain avec au milieu, disparue, une tête qui n'est plus. Il n'y a pas que le regard qui est perdu dans ce paysage.L'homme aussi...

domdel

J'aime le noir bleuté, le bleu doré, la tache de rouge.
J'aime le reflet incomplet.
J'aime le profil anxieux.
J'aime cette photo.

véronique

-> Tatiana
photo vraiment volée cette fois... mais je voulais absolument le prendre ! un visage exceptionnel

-> flo g
merci flo g : ce visage - magnifique, le train, la gare, la ville ou il se perd déjà

-> Amichel
je vois que vous avez compris ce que j'ai voulu dire avec ce titre Amichel et je le savais !
pour ne rien vous cacher, j'espérais votre commentaire aujourd'hui plus que d'habitude !
parceque j'aime particulièrement cette photo ! et je sais pourquoi. L'expression de cet homme qui regardait ce paysage de banlieu défiler depuis notre départ, impassible, immobile et perdu... il m'a véritablement impressionnée.
Je pourrais l'asseoir prés de ma petite fille en rouge, j'ai ressenti cette même légère détresse, et votre commentaire l'exprime une fois encore, mieux que je ne saurais le faire !

" Par-delà les montagnes de la lune, et au fond de la vallée de l'ombre,
chevauche hardiment, répondit l'ombre, si tu cherches l'Eldorado. »
L'ELDORADO....

-> Archie
j'aurais du ne pas mettre de titre Archie, je m'aperçois que cette image parle d'elle même.
si je devais en choisir une aujourd'hui, et bien ce serait celle là, sans aucune hésitation

-> Domdel
au fil des petits mots laissés ici, je regarde à nouveau la photo avec le regard de chacun : et je vois la tache rouge qui m'avait échappée et le noir bleuté et le bleu doré..
le profil anxieux, le reflet incomplet, le fouilli de la gare...

barfly

l'Hell Dorado!

Jevie

Tu me regarde, je te regarde....l'être humain absorbé par l'evasion....
En tout cas un cliché, ou il y a du grain, j'aime ce coté métal et le titre est en parfaite adéquation avec le sujet.
Ge

Fifi

Force, beauté, tristesse ! En nous partageant votre ressenti, il devient touchant, un moment de vie !

odile b.

...........................................................................

I have a dream...

« Je vous le dis aujourd'hui, mes amis, bien que nous devions faire face aux difficultés d'aujourd'hui et de demain, je fais tout de même un rêve.
C'est un rêve profondément enraciné dans le rêve américain.

« Je fais le rêve qu'un jour, cette nation se lève et vive sous le véritable sens de son credo :

“NOUS TENONS CES VÉRITÉS COMME ÉVIDENTES,
QUE TOUS LES HOMMES ONT ÉTÉ CRÉÉS ÉGAUX”

« Je fais le rêve qu'un jour, sur les collines rouges de la Géorgie, les fils des esclaves et les fils des propriétaires d'esclaves puissent s'asseoir ensemble à la table de la fraternité.

« Je fais le rêve qu'un jour, même l'État du Mississippi, désert étouffant d'injustice et d'oppression, soit transformé en une oasis de liberté et de justice.

« Je fais le rêve que mes quatre jeunes enfants habitent un jour une nation où ils ne seront pas jugés sur la couleur de leur peau, mais à la mesure de leur caractère.
Je fais ce rêve aujourd'hui !

« Je fais le rêve qu'un jour juste là-bas en Alabama, avec ses racistes vicieux, avec son gouverneur qui a les lèvres dégoulinantes des mots interposition et annulation ; un jour juste là-bas en Alabama les petits garçons noirs et les petites filles noires puissent joindre leurs mains avec les petits garçons blancs et les petites filles blanches, comme frères et sœurs.

« Je fais le rêve qu'un jour chaque vallée soit glorifiée, que chaque colline et chaque montagne soit aplanie, que les endroits rudes soient transformées en plaines, que les endroits tortueux soient redressés, que la gloire du Seigneur soit révélée et que tous les vivants le voient tous ensemble.»

Martin Luther King
Washington 28 août 1963

...........................................................................

véronique

-> Barfly
je ne connais pas ce Hell Dorado Barfly ! un ami à vous :o)

-> Jevie
suis contente que vous voyiez la même chose que moi Jevie ...

-> Fifi
il est touchant Fifi, ce quelque chose d'indescriptible ...

-> Odile
quel magnifique texte, Odile.
mais que la route est encore longue
je suis comblée aujourd'hui
merci pour çà tout simplement

Free cat

Belle photo sensible, Véronique ! Quelque chose de la dureté de notre monde à l'humain, s'y exprime bien. Rêverie triste, ... tentative d'échappée belle, dans le rêve,... fuir, mais où en ce monde ?

odile b.

...........................................................................

oublié le lien :
I have a Dream Speech
http://www.youtube.com/watch?v=Y4AItMg70kg&feature=related
...........................................................................

chriscot

Quelle image forte, Véronique! Vous nous donnez à voir ce qu'il regarde, mais ne voit pas. On lit qu'il est ailleurs.

véronique

-> Freecat
"fuir, mais où en ce monde ?"...
pour beaucoup, c'est malheureusement la question

-> Odile
Merci Odile, contente de l'avoir dans sa totalité et de l'entendre surtout. Quelle force dans la simplicité du ton

-> Chriscot
il me fait étrangement penser à ma petite fille en rouge Chriscot ! pour moi, ces deux là ont les mêmes tourments !
c'est pour çà que je l'aime cette photo

Annick

Tant est si bien dit,
merci à chacun.

philippe

Regard perdu en bleu, blanc, blues....
Bon Week-end Véronique

véronique

-> Annick
pourquoi cette image me parle t elle autant ?

-> Philippe
blues, blues, blues....
bon week end à vous Philippe

Nathalie

Ma première visite ici, j'arrive de chez Lasiate.
Epatée par tes photos, je reviendrai.

vézère

Tout est dit dans ce profil magnifique aux yeux déjà partis là-bas...quelle force!

Fifi

"Je fais le rêve qu'un jour..": Merci Odile pour le texte et le lien"!

"la route est encore longue" mais il faut continuer à le faire ce rêve n'est ce pas ?

véronique

-> Nathalie
Alors nous aimons les mêmes choses Nathalie... et puis Avignon ! autre point commun
à bientôt

-> Vézère
J'ai l'impression que ces yeux sont restés là bas Vézère ...

-> Fifi
pas aprés pas Fifi..

henri

L'eldorado dans un train de banlieue? Je ne sais pas! Si encore il allait vers la mer ;-)

Oo

mais si Véro, je l'ai vue dés potron-minet cette photo !!!! Je suis même restée bloquée un moment dessus, ne trouvant rien d'un peu malin à dire à propos de cette si belle photo ! Elle me fait penser à un roman , à un conte plutôt, mais je ne dis rien tant que je ne retrouve pas . Je me demande quand même s'il ne s'agit pas plutôt du magnifique " Orphéo Négro" .
Ce scintillement, cette nacre, ce contraste entre l'intérieur et l'extérieur, la beauté de ce visage, son élégance , l'humanité qui s'en dégage ...! Pour sûr, il ne fuit pas ses semblables celui-là ! Je trouve le texte cité par Odile fort à propos .
Oui, il est mon prochain.

véronique

-> Henri
et il y en a ceux qui voyagent dans des barques de fortune pour l'espérer leur Eldorado .... je crois !

-> Oo
Comme vous me faites plaisir Oo ....
élégance, dignité aussi, beaucoup de choses " ressenties " sur ce visage immobile, fermé. C'est mon interprétation bien sûr, mais peu importe.
Voilà, mais Odile a tout dit en citant Martin Luther King et puis les mots d'Edgard Poe aussi..

Catherine

amichel et Odile ont tout dit !
photo très forte Véro elle lie tout en vie ton art du portrait à ton art des structures. Bravo !

Anne

Une image un peu inhabituelle, et un profil magnifique.

Oo

Ah oui,peut-être j'ai eu une réminiscence d'Edgard Poe en voyant votre image ...
Merci amichel !

L.

que je l'aime cette photo... rien à dire de plus... se contenter de l'admirer...

Gérard

Cet homme sucite des interrogations, à quoi songe t-il à cet instant ? absorbé par ses pensées il ne vous a même pas vu le photographier.

Still

Une image forte dont on détache le regard à regret!

véronique

-> Catherine
je l'aime aussi pour çà Catherine... si je pouvais, je ne montrerai que des visages ! mais ...

-> Anne
rarement vu un visage aussi fort et beau Anne , jamais !

-> Oo
Amichel trouve toujours les mots qu'il faut... genre d'échanges que l'on ne s'explique pas
Merci à vous Oo... pour tout

-> L
si vous saviez comme çà me fait plaisir de lire tout çà... je la regarde depuis ce matin et n'arrive toujours pas à percer le mystère

-> Gérard
il est ailleurs, vraiment ! et ce profil, ce visage ...

-> Still
s'il accroche votre regard autant que le mien... alors je comprends ce que vous écrivez là Still

Pierre G

Il a l'air d'avoir un peu peur, un recul en face de ce qu'il voit... Tu me diras, y'a de quoi ;-)
Je suis pas sur que ce soit l'El Dorado !
Dans ces conditions, c'est mieux que le reflet ne soit pas entier... Ce n'est pas de lui meme qu'il se méfie...

un taxi parisien

Bravo

un taxi parisien

Tant de mains pour transformer ce monde, et si peu de regards pour le contempler !
[Julien Gracq] [+]
Extrait de Lettrines

lasiate

le rêve perdu des immigrés entre flou et blue

David

métallique, violent en brutal,
le paysage ne laisse pas d'espace pour l'investissement
tendrement humain. Les visages tranchent et se figent

et c'est dans le reflet du monde
qu'on perçoit la lumière intérieure
ce trait rouge qui coupe le bas du visage impassible.

l'autre, cet inconnu qui me dévoile

beveziers

je ne sais pas si c'est l'aile dos à dos, mais en tout cas, elle me plait beaucoup cette photo !!!

sunny

Très fort ... l'absence du reflet ... rêves envolés ... absence aussi violente que la survie dans nos cités urbaines ...

véronique

-> Pierre
je l'ai appelée Eldorado, parceque combien cherchent ailleurs leur rêves sans jamais les trouver..

-> un taxi parisien
encore un qui en peu de mots dit bien des choses un taxi ... merci

-> Lasiate
perdu - rêve - immigré - blues - flou ....
voilà ! c'est tout cela
et vous aussi en peu de mots, dites beaucoup
merci pour çà

-> David
violent oui,
métallique, aussi ! lumière bleue volontaire,
visage qui tranche, oui bien sûr !
humanité que se perd... sans doute
Lumière intérieure ! je lui souhaite David

L'autre, cet inconnu qui me dévoile ........... je l'espère

-> Beveziers
Alors si elle te plait Beveziers, cela me va !

-> Sunny
émue de voir que chacun d'entre vous exprimez à sa manière ce que je ressens moi aussi !
rêves envolés, espoir peut être, ville sans chaleur...
et ce visage si expressif que j'aimerais connaitre

fanette

Magnifique. Le contraste entre les lignes et le isage ; le contraste entre l'humain et le reste, le reflet... Superbe.

Michel [Une photo,vite et reviens tard]

Que de mots en une image.
Connaissez-vous cette vieille chanson de Joe dassin, dont je me permets de vous livrer ce court extrait :
"Mon village est loin, à l'autre bout du monde
Et ma maison n'est plus qu'une chanson
Comme la neige, mes rêves fondent
Buvons, mes frères, les vagabonds" (Le village au bout du monde)
Ce texte me suit depuis fort longtemps.
Bonne soirée Véronique.

véronique

-> Fanette
que c'est gentil Fanette ... merci de voir tout çà

-> Michel
non Michel, je ne connais pas cette chanson.
Mais son village est loin, à l'autre bout de monde...
pensez vous que ses rêves fondent ?

je viens de voir un film qui m'a beaucoup émue " into the wild ". Allez le voir .. je suis certaine que vous aimerez.
A sa manière, le " héros " était lui aussi à la recherche de son Eldorado !
bonne soirée à vous aussi

Annick

il s'attendait à tout
sauf à ça
et son regard effroi
espère se tromper

véronique

-> Annick
mais à quoi s'attendait il Annick ?

Annick

il s'attendait
à s'y trouver
se retrouver
et puis
son regard perdu
se cherche

véronique

-> Annick
peux tu se retrouver si loin de ses racines ..

Pierre Wetzel

Superbe portrait. J'aime énormément.

véronique

-> Pierre Wetzel
sans doute un de mes préférés ...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.