« Au pays des merveilles .... | Accueil | A coeur et à cris... »

27 septembre 2007

Commentaires

Nicolas

Bien sûr Véronique, «L'essentiel est invisible pour les yeux»!...

amichel

suis je bête je croyais que c'était une patineuse qui allait droit sur le réverbère pas essentiel mais contondant quand même ,puis en cliquant sur la photo je vois les amoureux et alors je comprends le titre il ne s'agit pas d'une collision annoncée mais une occultation
préméditée une touriste qui photographie à côté ;bien fait! elle ne sera jamais cartier bresson !manquer un baiser à paris et pourquoi ?(la photo ne le dis pas mais marc-le cagou- saura surement)

Sidney

Hahahahaha... funny shot !

flo g

tres amusante, mais pas seulement..(peut-être a-t-elle occulté le "baiser par timidité") l'arriere plan est tres beau

Tina

et oui... heureusement vous étiez là....hihihi

sunny

Ah la la la celle là je l'adore !!! Le mouvement de la petite , eux ds le coin , bravisssimo ....

Bernard

Bravo
quel équilibre dans la pose ..longue forcément comme le baiser...
Bernard

 nina

Bien vu !

---les baisers ,version Perrre Perret :-)


Y a dans mon dictionnaire usé
La définition du baiser
Ceux qui ont écrit ça me font de la peine
Braves gens je vais vous dire la mienne
Car un baiser c'est du fuego
C'est pas de la bave d'escargot
Et les vieux schnoks de l'académie
Devaient encore être endormis

Y a le baiser le baiser fourbu et flapi
La langue qui traîne jusqu'à terre
Comme un spaghetti ramolli
Le baiser qui fait courir tout Paris
Le baiser saignant et garni
Avec un steack-frites une serviette
Et le service est compris
Y a aussi le baiser tirelire qui est certainement le plus rigolo
Accroupis la langue dehors les narines pincées et les miches dans l'eau

Y a le baiser russe inconnu chez les aristos
La langue repliée en faucille
Et l'autre tendu en marteau
Le baiser compétition argentin
En dansant roulez un patin
Les lèvres soudées le souffle court un chronomètre à la main

Et puis y a le baiser d'Zézette
Le plus salé le plus sucré c'est le plus chouette
On dirait un chausson aux pommes
Langue de velours palais d'amour on la surnomme
Je l'aime
Elle m'aime

Y a le baiser le baiser hurleur inédit
Allongés tout nus sous la pluie
Dans un champ d'orties à minuit
Y a aussi le baiser du ruminant
Le baiser du flic menaçant
La langue chargée jusqu'aux dents
D'un kilo de parmesan
Y a aussi le baiser tricot très difficile et très pervers
Avec les langues nouées papilles à l'endroit papilles à l'envers

Y a le marocain la langue roulée en pois chiche
Un chameau carré sous les miches
Et un p'tit nombril boute-en-train
Pis y a le baiser mystique hypocrite
Les lèvres mouillées d'eau bénite
Les deux langues en croix à genoux
Le seul qui n'ait pas de goût

Et puis y a le baiser d'Zézette
Le plus salé le plus sucré c'est le plus chouette
Pour l'apprécier il faut comprendre
Qu'il est sublime comme une truffe sous la cendre
Je l'aime
Elle m'aime

Y a le baiser le baiser indien que j'aime bien
On s'embrasse trois fois sur le cul
Et on dit coucou tu m'as eu
Y a le baiser japonais qui me plait
On avale un grand bol de lait
On s'embrasse trois fois sur les seins
Et puis on dit plus rien

Et puis y a le baiser d'Zézette
Le plus salé le plus sucré c'est le plus chouette
A côté de sa bouche en flamme
Le Stromboli n'est qu'un p'tit sorbet de réclame
Je l'aime
Elle m'aime


 nina

Soif d'un baiser
-
Comme une ville qui s'allume
Et que le vent vient embraser,
Tout mon coeur brûle et se consume,
J'ai soif, oh ! j'ai soif d'un baiser.

Baiser de la bouche et des lèvres
Où notre amour vient se poser,
Pleins de délices et de fièvres,
Ah ! j'ai soif d'un baiser !

Baiser multiplié que l'homme
Ne pourra jamais épuiser,
O toi, que tout mon être nomme,
J'ai soif, oui d'un baiser.

Fruit doux où la lèvre s'amuse,
Beau fruit qui rit de s'écraser,
Qu'il se donne ou qu'il se refuse,
Je veux vivre pour ce baiser.

Baiser d'amour qui règne et sonne
Au coeur battant à se briser,
Qu'il se refuse ou qu'il donne
Je veux mourir de ce baiser.


Germain Nouveau

Christian

Très amusant en effet. A chacun son monde, ses amours.
Cette opposition d'un instant est parfaite.

Moins parfait les traces de détourage autour des sujets.
Vous avez sûrement pris un pinceau à bord flou mais un peu trop grand. Quand on arrive aux limites du détourage il faut non seulement limiter sa taille mais aussi jouer avec l'opacité de façon à noyer les plages en toute discrétion.
Quand vous opérez agrandissez un max votre image pour mieux contrôler ce que vous faites. Dur l'aprentissage Véro mais ça vient :)

didier

En fait c'est vous qui avez vu l'essentiel, mais que prenez en photo cette touriste ?

jump

Excellent, trés bien vu :)

Tatiana

Exc ellente compo et cadre original... il s'en passe des choses devant nos yeux !!! très bien vu !!

Le Cagou

Naples au baiser de feu.
Bonjour a tous,
Merci beaucoup Veronique pour cette photo Doisneau.
Vous etes tres inspiree ce matin.
Amichel, bonjour a vous. Oui notre touriste patinne avec aisance et style.
Le lampadere doit etre encore une de ces merveilles de Paris.
Car nous sommes a Paris, pas a Naples.
Il me fallait trouver un titre.

Nous avons eu quelques " baisers " cette annee deja, Veronique.
Tous aussi poetiques dans des paysages evocateurs et entoures de vie.
Donc, nous faut trouver de nouveaux titres.
Pour revenir a Naples, c'est du 1938 et de l'Augusto Genina.
Du Marcel Achard, avec messieurs Michel Simon et Tino Rossi.
Des vrais films comme disaient nos parents.

Je m'ecarte gentillement du sujet. Le votre, le principal Veronique.
Trois personnages, un lampadaire, des paves, le trottoir.
On devine l'intensite du traffic parisien. Intensite comme ce baiser de feu.
Rien ne les derange nous amoureux.
Ils pourraient se situer sur un ilot desert en Nouvelle-Caledonie par exemple.
C'est du tout pareil Veronique.

Par contre votre objectif nous aurait decrit un paysage oceanien.
Le lanpadaire remplace par un cocotier, le parvis par une mer emeraude.
Le trottoir serait du sable tout blanc.
Et puis nos amoureux seraient revetus de vetements de bains.
Notre photographe de meme. Pas de patinage pour elle Amichel.
Du ski nautique.

Paris, Naples, l'Oceanie votre photo est tres complete Veronique.
Peux plus rien mettre dedans.
Nous sommes certains que les amis visiteurs y trouveront a rajouter.

Merci pour vos commentaires de hier Veronique.
Et le tres gentil a mon egard aussi.
Je vous souhaite une excellente journee Veronique.
Plein d'air frais de ce lointain ocean Pacifique a vous tous amis visiteurs. Marc

beveziers

alors là, elle est extra cette photo véro!!! c'est un petit bijou d'instantané.....wwaaooooo!!

Fifi

Je reviendrais tout à l'heure !
Joli !!!!!!Joli!!!!!!!!!

veronique

-> Nicolas
«L'essentiel est invisible pour les yeux»!...
oui, vous avez raison, mais de temps en temps, c'est bien agréable d'y voir clair !

-> Amichel
si on savait toutes les choses qui se passent dans notre dos Amichel ... sans que l'on s'en doute ! mais parfois, je me dis que c'est peut être mieux comme çà !
alors pour l'interprétation, j'attends comme vous !

-> Sydney
et bien merci..

-> Flo g
les touristes se concentrent sur les monuments ... celle ci visiblement à un " objectif " bien précis ...
en arrière plan les pavés de Paris

-> Tina
dans cette position et son pull rayé , je ne pouvais pas vraiment la rater Tina ! les gens prennent de ces poses pour photograpier et d'autres ... pour s'embrasser !

-> Sunny
elle est amusante Sunny ... j'avoue l'avoir un peu recadrée !!

-> Bernard
le temps de pose .. Bernard ! je ne saurais vous dire qui a tenu le plus longtemps !

-> Nina
Et oui Pierre Perret
j'ai eu peur Nina, j'ai cru que vous alliez nous chantonner le " zizi " ...
le second texte est plus " poétique " mais Perret est un grand aussi , rappelez vous "lili" ..

-> Christian
je ne vous cache pas Christian que celle ci je l'ai un peu retravaillée comme on dit ! mais pas de détourage comme vous le suggérez ( parceque je ne sais toujours pas faire !! ) Je l'ai recadrée ( trop de choses autour, des voitures, d'autres touristes, des piétons et j'en passe ) et gommé un sac poubelle posé à ses pieds et juste donner un ptit coup de luminosité constraste ! bon comme toujours, j'ai eu la main un peu lourde ! alors je l'ai repostée plus " naturelle "... c'est un peu mieux !
mais je m'entraine Christian, je m'entraine ... pour le détourage !

-> Didier
Elle est en parfaite position pour photographier un monument historique Didier ! ou un de ses amis ! nous sommes place de la concorde, l'obélisque, la grande roue ... que sais je ! ou tout simplement le réverbère, allez savoir ......

-> Jump
Amusant ..

-> Tatiana
le cadrage un peu obligatoire Tatiana ... je ne voulais montrer qu'eux. Par la force des choses obligée de recentrer tout ce petit monde !

veronique

-> Marc
j'aime beaucoup votre version Marc .. le baiser universel ! c'est vrai çà qu'on s'embrasse tout pareil partout !
place de la concorde ou en haut de l'etna ! baiser sonore ou brulant !
vous m'amuser aujourd'hui !

-> Beveziers
un petit coup de hasard Beveziers, juste un tout petit coup !

-> Fifi
ben Fifi, ou filez vous comme çà ? ah, elle est partie ...

Gérard

Trois centres d'intérêt dans votre photo Véronique, le pied du lampadaire...dont on se fou " royalement"...le tite japonaise en position de descente en ski que le pied du lampadaire a l'air de faire vibrer et nos amoureux qui sont dans leur petit coin (de la photo) tranquilles..seuls au monde et vous Véronique témoin de cette scène délicieuse !

odile b.

Comme souvent dans la vie : à chacun "SON" essentiel...

Marc [ Troisieme-Oeil ]

Ah ça j'adore Veronique ! C'est bien vu !

Miss75

Drôle de pose pour prendre une photo, j'aimerai voir le résultat !

lasiate

ah très bien vu mais pour les photographes quelquefois c'est plus la photographie qui compte que le vie réelle!

Fifi

"pas de détourage" et c'est heureux Véronique !!!
La vie comme elle passe, à toute allure, ou "au ralenti". Ce que j'aime beaucoup c'est la jeune fille nette et le leger flou des amoureux !

Je ne sais toujours pas ce qui est est essentiel :éviter le réverbère, ou ce passionné baiser ?
Dites-moi ?

vero


à chacun sa priorité :-)... j'aime beaucoup le format de la photo...

darkcapitaine

ah ah tres amusant
n"est pas cartier bresson qui veut , c'est sur, mais le veut elle seulement ? il y a tant de motivations si diverses derriere les objectifs :)

Annick

Capter de l'amour, vous savez fort bien le faire avec votre objectif, saisir l Humain, la tendresse,la vie ... et l'amour sur cette très belle photo.

riesenriel

Funny composed together! Well seen.

Jevie

Je dois dire surprenant, ce cliché, mais j'adore...il fallait etre là au bon moment...superbe
Ge

veronique

-> Gérard
amusante ma petite japonaise, trés concentrée sur son " objectif " ... et puis mes ti amoureux dans le coin, dans le flou ! j'ai tout vu ou presque Gérard

-> Odile
et oui Odile, c'est bien là le problème ! chacun SON truc, chacun SES priorités ... chacun SA bulle !

-> Marc
Les choses peuvent se révéler aprés ... j'étais surtout concentrée sur la photographe !

-> Miss75
je n'ai aucune idée de ce qu'elle " vise " ... sans doute des amis posant devant la " fontaine " de la place de la Concorde ! ne seraient pas les premiers !

-> Lasiate
la photographie compte beaucoup pour moi... mais je me sens tout de même assez bien dans le " réel"

-> Fifi
alors sans hésiter Fifi... le baiser !
mais sont imprudents tout de même, parceque marcher comme çà sans regarder ou l'on met les pieds, trés dangeureux ! bing, on a trés vite fait de percuter un réverbère !

-> Véro
le format s'est imposé Véro : recadrage oblige ! trop de choses autour sans importance

-> Darkcapitaine
et je vais vous avouer, peut être photographie t elle d'autres amoureux ! je ne sais pas ...

-> Annick
c'est le contraste qui m'a amusée Annick ... elle me semble être complétement dans l'instant de son déclic et eux totalement ailleurs.. je sais pas si vous comprenez ce que je veux dire là ! suis pas trés claire !

-> Riesenriel
alors je vous fais confiance Riesenriel

-> Jevie
un angle différent et je les ratais !

Annick

sisi.. et puis heu? ai je bien tout compris? bon après midi Véronique.

amichel

dans l'ombre sous votre balcon Véronique (mais c'est christian qui monte normal il connait si bien l'art de la photo!)
ROXANE
(s'avancant sur le balcon)
C'est vous?
Nous parlions de. . .de. . .d'un. . .

CYRANO

Baiser! Le mot est doux.
Je ne vois pas pourquoi votre levre ne l'ose;
S'il la brule deja, que sera-ce la chose?
Ne vous en faites pas un epouvantement
N'avez-vous pas tantot, presque insensiblement,
Quitte le badinage et glisse sans alarmes
Du sourire au soupir, et du soupir aux larmes!
Glissez encore un peu d'insensible facon
Des larmes au baiser il n'y a qu'un frisson!

ROXANE

Taisez-vous!

CYRANO

Un baiser, mais a tout prendre, qu'est-ce?
Un serment fait d'un peu plus pres, une promesse
Plus precise, un aveu qui veut se confirmer,
Un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer;
C'est un secret qui prend la bouche pour oreille,
Un instant d'infini qui fait un bruit d'abeille,
Une communion ayant un gout de fleur,
Une facon d'un peu se respirer le coeur,
Et d'un peu se gouter, au bord des levres, l'ame!

ROXANE

Taisez-vous!

CYRANO

Un baiser, c'est si noble, Madame,
Que la reine de France, au plus heureux des lords,
En a laisse prendre un, la reine meme!

ROXANE

Alors!

CYRANO
(s'exaltant)
J'eus comme Buckingham des souffrances muettes,
J'adore comme lui la reine que vous etes,
Comme lui je suis triste et fidele. . .

jean marc

Moi qui adore les blogs photos , je suis vraiment enchanté de le découvrir .
A bientôt

Iso

Je ne sais pas très bien le quel des deux est l'élément perturbateur ?
Ce couple fougueusement enlacé ou la position aérodynamique de votre photographe ?
J'aime beaucoup cette photo...Bien vu Véronique !

veronique

-> Annick
je plaisantais Annick, parceque je sais que parfois tout est un peu brouillon dans ma tite tête !

-> Amichel
quel " cliché " !

mais comme reste en nous une part même infime de notre enfance ....

" Les enfants qui s'aiment"

Les enfants qui s'aiment s'embrassent debout
contre les portes de la nuit
Et les passants qui passent les désignent du doigt
Mais les enfants qui s'aiment
Ne sont là pour personne
Et c'est seulement leur ombre
Qui tremble dans la nuit
Excitant la rage des passants
Leur rage leur mépris leurs rires et leur envie
Les enfants qui s'aiment ne sont là pour personne
Ils sont ailleurs bien plus loin que la nuit
Bien plus haut que le jour
Dans l'éblouissante clarté de leur premier amour "

J. Prevert

-> Jean Marc
vous remarquerez que l'on papote aussi beaucoup... mais bien sûr les photos avant tout ! merci d'être passé

-> Iso
alors disons que tout est lié ...
au départ, c'est elle que je voulais !et puis...


amichel

Epris d’un amour fou
Eclosent en nous
Les fleurs d’un désir impatient
Les baisers d’un éternel printemps

On s’embrasse
Le jour
Comme s’il faisait noir
Toujours
La foule passe
Sans nous voir

A bouche que veux tu
On se dit tant de choses
Que l’âme toute nue
A un parfum de rose

Plus rien n’existe
Autour de nous
Le gai le triste
Et le bruit sourd

Nos corps s’enlacent
Nos cœurs s’élancent
Dans le secret espace
D’un ciel immense

jelb

Bonsoir,
Quelle composition !...L'oeil photographique..et la chance qui sourit toujours aux bons photographes..Bravo!

odile b.

- Titre de Véronique -> "Ne pas voir l'essentiel ....."
- Odile -> "Comme souvent dans la vie : à chacun "SON" essentiel..."
- Véronique -> "et oui Odile, c'est bien là le problème ! chacun SON truc, chacun SES priorités ...
chacun SA bulle !"

Ce que je voulais demander : où se situe "l’essentiel" auquel le titre fait allusion ???
Je dois être bouchée aujourd’hui pour ne pas comprendre ce titre avec cette négation... ;-(
Je ne saisis pas non plus le sens de la réponse.. ;-(
Où il y aurait-il "problème" à ce que chacun voie, regarde, attache de l’importance, accorde une priorité
à ce qui l’intéresse, lui... , différemment de ce que l’autre voit... ???
"voir midi à sa porte" = n'est-ce pas, justement : voir avec son oeil à soi, avec son propre éclairage, fonction de ce qui marque, frappe et attire l'attention de manière différente, suivant les individus
et les personnalités ?
Pas de sujets "majeurs" (= essentiels) ou "mineurs" : seulement des centres d'intérêts différents.
La perception que chacun a de ce qui semble "essentiel", l’importance qu’il attache à tel sujet
ou à tel autre étant tellement "subjective"...

Au contraire : richesse et amusement de constater les regards "différents"

FreZ

Lactel ? :-)
(c'est bien de travailler les formats, en ce moment)

veronique

-> Amichel
Alors je cherche, et cherche encore et je trouve ...

"Jusqu'au craquement des os, jusqu'à l'étranglement,
on étreint, et l'on presse, poitrine à poitrine,
jusqu'à ce qu'aucun des deux
ne sache plus quel est son coeur,
ni quel est le coeur de l'autre."

" jusqu'à ce qu'aucun des deux
ne sache plus quel est son coeur,
ni quel est le coeur de l'autre."

j'aime beaucoup ce petit passage " là"

-> Jelb
c'est vrai Jelb, j'ai toujours eu beaucoup de chance !

-> Odile
vous savez Odile quand je réponds, je le fais souvent trés spontanément ! alors quand j'ai lu votre " son essentiel" , j'ai interprété "chacun son truc" vous voyez. suis allée un peu vite !j'allais dire à l'essentiel !!
vrai que sur cette photo, pour moi l'essentiel est ce couple qui s'embrasse alors qu'elle photographie toute autre chose ! des baisers elle en verra d'autres ! son essentiel est ailleurs ! le mien est ici ... aujourd'hui et maintenant !
je me suis une fois de plus mal exprimée .. décidément !

" Où il y aurait-il "problème" à ce que chacun voie, regarde, attache de l’importance, accorde une priorité à ce qui l’intéresse, lui... , différemment de ce que l’autre voit... ??? "
bien sûr que non, pas de problème à çà... et heureusement Odile, mais reconnaitre aussi que bien souvent, nous nous asphyxions dans notre bulle ! et l'intolérance, je la croise tous les jours et je déteste çà !

ma photo se voulait être amusante ... le titre m'a semblé évident ! j'en cherche un autre .. " l'important se passe derrière " tourner le dos à " ne pas vouloir voir "
et je reste sur cet essentiel ... parcequ'en l'occurence, c'est ce que je vous montre moi aujourd'hui ! ce qui me semble essentiel sur cette photo .. hou la c'est compliqué, vous me faites dire n'importe quoi et tout s'embrouille !
Bref... je crois que nous sommes d'accord! encore une fois vous constaterez le mal que j'ai à faire passer mes idées par les mots !
merci Odile... vous m'aidez un peu !
surtout soyez tolérante !!!!

veronique

-> Frez
et oui Frez, y parait... que l'essentiel est là aussi ! c'est prouvé cette affaire

Florence

Excellente photo Véronique !!! Du coup, je repense à l'expo Weegee que je suis allée voir le week-end dernier... vos clichés sont bien entendu moins sombres (beaucoup moins ! ) mais l'esprit est là. Donc toutes mes félicitations pour cet excellent déclenchement. Désolée d'être un peu moins présente ces derniers temps mais je croule littéralement sous le boulot !

véronique

-> Florence
surtout ne vous excusez pas ! mon dieu .. je sais que vous êtes " là " ... elle est ou cette exposition Florence ? suis curieuse tout à coup !

Henri

Je te retrouve dans les instantanés! C'est là ou tu es la plus forte ;-)

Anne V.

Oh elle est extra ! très drôle, je sors toujours d'ici avec un grand sourire. Le bonheur ! :-)

Free cat

Un cliché concentré, sur le pavé ! Des amoureux fous, qui en deviennent "flous", sur le côté !
Je pense à ce petit court métrage de Woody Allen, un peu surréaliste, tout en étant génial, dans les implications métaphoriques et symboliques de son délire : Un acteur de cinéma devient intrinsèquement "flou", plus personne n'arrive à faire le point sur lui ! .... Peut-être est-ce lui qui embrasse sa fiancée, là dans le coin ? Peut-être devient-on flou aussi, dès qu'il nous touche ? :-)
Oui je sais c'est un peu "flou" comme histoire ! :-)

Charles L.

Je ferme les yeux...

véronique

-> Henri
"Je te retrouve dans les instantanés! C'est là ou tu es la plus forte ;-)"
c'est pourtant là ou je me sens le moins à l'aise ! comme quoi...

-> Anne
" je sors toujours d'ici avec un grand sourire "
alors je souris aussi Anne

-> Freecat
" Oui je sais c'est un peu "flou" comme histoire ! :-)"
non, non Freecat ! elle est bien ... je vous assure !

-> Charles
faites attention Charles... juste devant là .... le réverbère ! aie ! trop tard

cath

comme dirait mon fils , avec cette photo tu t'es vraiment gavée! et moi j'ajouterais : avec le commentaire aussi , com d'hab !

 nina

voyons Véronique ! je suis trop timide pour chantonner le zizi ! ;-)

un grand bravo à amichel et bonne soirée à tous.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.