« Papiers s'il vous plait ... | Accueil | Exquise ... »

16 septembre 2007

Commentaires

L.R.

Strong image, full of simbolism. Well done!

amichel

Regard ontologique :

Il court il court
Sans se lasser
Mais quand son temps
Sera passé
Quoiqu’il fasse
Il rejoindra
Les trépassés
Qu’il dépasse
Le cœur s’emballe
La vie détale
Et on n’est pas plus avancé

Regard politique :

L’oncle SAM
En caleçon
Il court il court
A court d’idées
Il n’a même pas remarqué
Les tribunes des allongés
Qui le sifflent
Au lieu de l’encourager
Trop sont partis
Sans arriver
C'était au départ
Une mauvaise idée
de fouler l'herbe des autres
sans y être invité

Catherine

Fort, très fort. Humour et gravité à la fois. Quelle subtilité !
----------------------------------------
Georges gratte la guitare
Et un homme court.
Cimetère américain,
Ils sont morts pour la France.
Avaient-ils idée des idées ?
Homme shorté au drapeau de l'Amérique
Il court dans ses idées.
La course, la mort...
T'as idée toi
De celle qu'entraîne l'autre ?
C'était quoi l'idée de départ ?
La vie ?
Ben oui la vie
C'est la seule idée qui vaille non ?
Mais la vie comment ?
Ben ça dépend des idées...

Alors personne ne sera jamais d'accord ?
Ben p'être ben !
Alors, faudra toujours mourir ?
Faudra toujours courir ?

Ben oui !

Mais georges a dit
"Mourrons pour des idées, d'accord, mais de mort lente"
Comme il aurait pu dire
Courons pour des idées, d'accord, mais de course lente.

Et moi, j'suis là ce soir
À réfléchir à mes idées
Dans l'urgence de la course,
Il y a le film de Sandrine Bonnaire à la télé
Sur sa soeur autiste.
Et ça m'arrache des larmes
Des larmes de révolte
Des larmes qui me donnent envie de courir
Vite, toujours plus vite,
Pour des idées certes,
Mais pour la vie aussi.
La vie des plus fragiles,
Puis sa vie à lui,
Mon fils
Que je ne veux pas voir finir comme ça,
Comme ceux que l'hôpital psychiatrique a anéantis.
Je cours pour des idées
Et jusqu'à en crever
Mais c'est pour la vie.
Je cours;
Je cours,
Je ne fais que ça,
Pour des idées,
Et même la nuit
Mais elles défendent le droit à la dignité,
Le droit à l'éducation,
Le droit à la vie.
Et tant pis si j'en crève
Je ne pourrais pas vivre dans l'abdication.

Robert

Interesting shot. I agree. Lots of symbolism here.

chriscot

Quel poids dans cette image...

sunny

Waaaaooooooooohhhhhhh franchement vous avez un petit "génie" dans l'oeil, cette photo mérite la une du New Yorker ou du Times.

Oo

J'allais vous faire un beau gros compliment Véronique pour cette prise de génie , mais je vois que j'ai été bien précédée !!!! Vous devriez envoyer cette image à Libé ou mieux à Mickael Moore dont je vous conseille le film trés réjouissant ! Enfin, moi j'aime l'humoore de Michael !

Aline

quel contraste entre cette photo et la précédente... courir derrières les idées ou simplement courir pour montrer sa force descendante...

Fifi

Elle est forte votre image !!!
"il n'a même pas remarqué
la tribune des allongés"
peut-être est ce là le problème ? Ne pas se soucier de la vie ! Courir pour soi tout seul, cela est une course perdu d'avance !!!
Comme le dit si joliment Sunny, cette image mérite d'être montré au delà d'un petit cercle amical!!!

David

chez les Balinais, le corps est symbolique, augmentant en sacralité des pieds à la tête, comme les montagnes sont plus proches des dieux que la mer... Alors on ne s'assoit jamais sur la tête du lit, de peur de mettre les fesses là où doit être la tête. Alors on ne se balade jamais impunément dans un cimetière, et surtout, mettre un symbole national pour couvrir les fesses. je crois que ça les ferait encore bondir. à moins que ça ne les fasse courir.
certaines cultures auront toujours du mal à communiquer.
merci pour ce hiatus!

Le Cagou

Strong image, interesting shot. Lots of symbolism.
Bonjour a tous et good morning america.
Commentaires anglo-saxons de bon matin.
Thank you L.R et Robert for expressing your kind comments.
Et oui Veronique, une fois n'est pas coutume saluons nos amis de langue anglaise

Votre cliche est tres marquant. Nous vous en remercions.
Amichel, salut a vous.
Vous donnez si bien le ton ce matin.
Merci pour votre imagination sans relache.
Teintee de poesie, relevant toujours le serieux et l'humour.

Beaucoup de symboles ici Veronique comme le rapportent deja L.R et Robert.

Votre photo accroche. Nous sommes attires par le vetement de ce monsieur.
Ce dernier ressemble, allez vous le croire, a mon regrette frere.
Avons nous tous un sosie quelque part?
Une passion pour le jogging qu'il partagait. Comme bons nombres de personnes d'ailleurs.
Est ce bien efficace? Tout depend de ce que l'on veut atteindre comme objectif.

Le sport est une chose positive en soit.
Votre fresque est forte en symboles Veronique.
Je remarque ce grand arbre. Comme votre chene qu'il est.
Un grand age. Il se tient tel un phare. Il surveille le cimetiere.
Il est le point de mire pour les passants. Il leur offre de l'ombre, du passe et un point de repere.

Les cimetieres sont des lieus tres paisibles. Ils nous apportent un grand nombre d'informations.
Le nom des defunts, leurs ages. Leurs vies sont resumes en quelques mots.
Ces derniers rediges par leurs proches. C'est en soit un rappel a tous.
Ceux qui viennent se recueilir ou visiter apprennent et s'informent.
Important tout cela. Nous vivons dans un monde qui marche vite. Trop vite.
Temps de faire une pose.
Veronique, vous donnez cette chance ce matin. Nous la prennons et nous vous en remercions.
Je vous souhaite une journee paisible et un bon dimanche a tous. Merci encore. Marc

envers

Le titre va merveilleusement avec la photo, bravo !
Le reste de la chanson aussi, d'ailleurs :
"Mourir pour des idées, c'est bien beau mais lesquelles ?
Et comme toutes sont entre elles ressemblantes
Quand il les voit venir, avec leur gros drapeau
Le sage, en hésitant, tourne autour du tombeau"

sunny

Oo m'a remise sur la piste française, Véronique envoyez votre photo à Rue 89 ils vont adorer et sûrement la publier pour un de leurs articles !

Cathy (L'autre)

C O N G R A C U L A T I O N !

ça devait être inespéré quand vous l'avez vu passer celui là !
Je suis sûre que vous n'auriez pas osé penser à une association pareille! La vie est trop forte et vous avez su saisir ces clins d'oeil improbables et tellement évident pourtant.
Bravo & merci.

un taxi parisien

que dire apres Amichel qui n'est ete dit dans sa poesie si BRAVO à vous deux et a chacun sont Art .

odile b.

Cours, Catherine ! Courons tous, vite ou lentement, pour des idées ou pour LA VIE.
Battons-nous pour ce qui nous motive, ce qui nous tient à cœur, avec conviction.
Courons hors la foule, sans chercher à parader, sans pour autant fouler... "l’herbe des morts" ( !!!)
un drapeau sur les fesses... ( !!!)
Courons léger, aérien... Courons, dansons, comme Forest Gump, comme Billy Elliot.

Courir, ça oxygène les muscles et le cerveau, ça entretient les biscotos, ça rend souple, ça brûle les mauvaises graisses, ça fait voir du paysage, et... ça défoule pour mieux permettre et savoir, ensuite, avancer calmement, en sentant bien, à chaque pas, le contact de chacun des orteils sur le sol où l’on pose le pied dans la vie courante ("la vie courante"... sans jeu de mots, of course... - ah ah ah : elle est bien bonne, celle-là ;-)... - je veux dire : dans la vie de tous les jours...)

Je connais quelqu'un qui a surpassé le chagrin, la déchéance morale et mentale dans laquelle
il s'enlisait, en se forçant, chaque jour, à faire quelques pas hors de chez lui, loin des sentiers fréquentés par les marathoniens... , chaque jour quelques pas de plus, seul, dans la nature, en marchant, puis en courant... chaque jour, sans faute, par n'importe quel temps... un peu plus vite, unpeuplus loin chaque fois. Fort et riche de cette expérience personnelle, cet homme travaille actuellement dans un centre de réinsertion où il enseigne l’ergothérapie avec grande humanité.

Merci, Véronique, pour cette grande image, saisie avec plein de choses dans l’œil !


véronique

-> LR
image que j'ai sentie symbolique c'est vrai LR

-> Amichel
mon choix se porte bien sûr sur votre second texte Amichel :

" C'était au départ
Une mauvaise idée
de fouler l'herbe des autres
sans y être invité" ...

Ce cimetière d'Arlington ! j'allais dire quel magnifique endroit ! ! c'est tellement grand, tellement calme, tellement..... ces milliers de tombes gravées de deux simples dates au dessus des noms des guerres... parfois au pied, une toute petite fleur, un drapeau, un ruban, un signe ...
et puis je l'ai vu lui, passer avec son short ! le contraste en était presque violent !
Patriotique ?

c'est effectivement une bien mauvaise idée que de fouler l'herbe des autres sans y être invité " ... la preuve

-> Catherine
Encore un sujet qui te secoue Catherine et comme j'en suis désolée ! mais nous courons tous, n'est ce pas ! y en a ceux qui courent tout seul, qui seront rejoints pas d'autres , et puis les chemins qui se séparent parfois, alors on continue tout seul ! il y a ceux qui prennent le chemin opposé , ceux qui n'arriveront jamais à leur but, ceux qui arriveront en avance...
alors cours Catherine, cours le jour, cours la nuit, n'abandonne pas ! bien d'autres te rejoindront et la route te semblera moins longue ... j'espère !
pas vu le film de Sandrine Bonnaire ! j'aurais aimé ... raté !

-> Robert
le symbole Robert, le symbole ! un short américain qui passe en courant devant ses morts !

-> Chriscot
le décalage m'a sauté aux yeux ! c'est l'indifférence plus qu'autre chose qui m'a frappée là ! la routine, le train train ! on ne voit plus l'essentiel

-> Sunny
oh Sunny, des photos dans le genre, il y en a malheureusement de plus fortes ! la mienne est plutôt gentillette ! mais bon ...

-> Oo
aujourd'hui, je suis " photo reporter " .... vous êtes bien sûr Oo ?
en plus j'aime les cimetières, et celui ci est hors du commun bien évidemment !
c'est si calme, si paisible, si vert ! la mémoire encore une fois !
et puis tout en haut, la tombe de Kennedy, d'une sobriété à couper le souffle, la garde 24 h / 24... un poids énorme ! une petite flamme, pas de fleurs !

-> David
je bondis moi même, alors ceux pour qui le symbole est encore plus fort, j'imagine ! mais courir dans un endroit pareil... avec le drapeau en guise de short, à part y rechercher l'espace, je vois pas !
à côté de çà, la vie continue David !

-> Marc
Beaucoup de choses Marc aujourd'hui ...
mais le "courir pour des idées" n'est pas innocent vous l'imaginez bien !
j'ai beaucoup aimé cet endroit ! on domine la ville, faisait une chaleur à crever, tous ces petits points blancs, tant et tant de petits points blancs ! qui attrappaient la lumière ! et tout ce vert, tous ces arbres !
paisible, c'est le mot ! aussi bizarre que cela puisse paraitre !


-> Envers
Allusion à la chanson de Georges Brassens bien sûr ...


" Mourir pour des idées, l'idée est excellente
Moi j'ai failli mourir de ne l'avoir pas eu
Car tous ceux qui l'avaient, multitude accablante
En hurlant à la mort me sont tombés dessus
Ils ont su me convaincre et ma muse insolente
Abjurant ses erreurs, se rallie à leur foi
Avec un soupçon de réserve toutefois
Mourrons pour des idées, d'accord, mais de mort lente,
D'accord, mais de mort lente

Jugeant qu'il n'y a pas péril en la demeure
Allons vers l'autre monde en flânant en chemin
Car, à forcer l'allure, il arrive qu'on meure
Pour des idées n'ayant plus cours le lendemain
Or, s'il est une chose amère, désolante
En rendant l'âme à Dieu c'est bien de constater
Qu'on a fait fausse route, qu'on s'est trompé d'idée
Mourrons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
D'accord, mais de mort lente

Les saint jean bouche d'or qui prêchent le martyre
Le plus souvent, d'ailleurs, s'attardent ici-bas
Mourir pour des idées, c'est le cas de le dire
C'est leur raison de vivre, ils ne s'en privent pas
Dans presque tous les camps on en voit qui supplantent
Bientôt Mathusalem dans la longévité
J'en conclus qu'ils doivent se dire, en aparté
"Mourrons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
D'accord, mais de mort lente"

Des idées réclamant le fameux sacrifice
Les sectes de tout poil en offrent des séquelles
Et la question se pose aux victimes novices
Mourir pour des idées, c'est bien beau mais lesquelles ?
Et comme toutes sont entre elles ressemblantes
Quand il les voit venir, avec leur gros drapeau
Le sage, en hésitant, tourne autour du tombeau
Mourrons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
D'accord, mais de mort lente

Encor s'il suffisait de quelques hécatombes
Pour qu'enfin tout changeât, qu'enfin tout s'arrangeât
Depuis tant de "grands soirs" que tant de têtes tombent
Au paradis sur terre on y serait déjà
Mais l'âge d'or sans cesse est remis aux calendes
Les dieux ont toujours soif, n'en ont jamais assez
Et c'est la mort, la mort toujours recommencée
Mourrons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
D'accord, mais de mort lente

O vous, les boutefeux, ô vous les bons apôtres
Mourez donc les premiers, nous vous cédons le pas
Mais de grâce, morbleu! laissez vivre les autres!
La vie est à peu près leur seul luxe ici bas
Car, enfin, la Camarde est assez vigilante
Elle n'a pas besoin qu'on lui tienne la faux
Plus de danse macabre autour des échafauds!
Mourrons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
D'accord, mais de mort lente "

je n'ai pas pu résister ...
Merci Envers d'y avoir fait allusion !

odile b.

P.S.
Les mots de Catherine et amichel méritent la croix d'honneur la médaille d'argent !

véronique

-> Sunny
je me renseigne d'abord ... on ne sait jamais Sunny !

-> Cathy
c'est surtout le short que j'ai vu ... inespéré ce short ! c'est bien aprés que j'ai fait l'association ! mais si je l'ai prise cette photo, c'est que j'ai vu quelque chose " de plus " ..enfin je ne sais pas !

-> Un taxi parisien
le sujet est vaste un taxi... posez y aussi votre petite pierre et l'édifice n'en sera que plus haut ! c'est vrai

-> Odile
merci Odile de ce témoignage " authentique" ,et oui plusieurs sens à mon image aujourd'hui !
j'aime toujours autant votre optimise Odile ... cette énergie qui vous caractérise et puis votre humour ! et quel exemple vous nous donnez là ...
Catherine ne s'éssoufflera jamais ... en plus elle respire pour nous ! on compte sur elle !

véronique

-> Odile

on va devoir inventer un truc special pour eux deux !

Marc [ Troisieme-Oeil ]

Hum, j'adore celle ci! Le bonhomme porte déjà un maillot "haute visiblité", en éspérant qu'il ne se trompe pas de cible... Très bonne compostion!

didier

Là, je suis scotché ! Ils sont fous ces Americains ! ils sont prêts à se scandaliser pour un rien et au même moment faire n'importe quoi ! Heureusement qu'ils ne sont pas tous comme celui-ci, photo trés forte. bon week-end.

envers

Puisqu'on en est au détournement, j'ajouterai :

"Courir, cela n'est rien,
Courir :la belle affaire !
Mais mourir, oh, mourir..."*

Mais, bon, ça le fait un peu moins...

* : Brel, "Vieillir".

("Mourir en rougissant
Suivant la guerre qu'il fait
Du fait des Allemands
A cause des Anglais

(...)

Mourir, cela n'est rien,
Mourir : la belle affaire !
Mais vieillir, oh, vieillir...")

;-Dominique

Je ne suis pas si scotchée que ça... un caleçon dans le drapeau américain sur un joggeur dans le cimetière d'Arlington ... C'est plutôt un bel hommage à ces guerriers morts au combat qu'il leur rend ici ... ;-)

amichel

cette photo est forte très forte parcequ'elle est obscène : les morts ,et,le drapeau sur les fesses ,un corps pétant de santé !
la course d'un joggeur peut paraître futile mais on ne peut la confonfre avec le combat pour la dignité la justice la fraternité l'égalité la liberté .
"ceux qui vivent ce sont ceux qui luttent" (v.hugo)
catherine est de ceux-là .un combat pas une course .
les courses de relais peut être parce qu'il y a une équipe et le passage du témoin .

Iso

Je comprends parfaitement que certaines personnes, (et j'en fais partis) s'offusque et trouve à redire sur la bien séance de faire son jogging (avec son drapeau nationale sur le popotin) longeant un cimetière ou repose grand nombre de ces compatriotes!
Ce qui me laisse pensé, qu’il y a un réel fossé culturel et l'interprétation d'une telle photo ne doit pas être un exutoire anti Américain !
Il s'agit d'un Américain, et non pas du peuple Américain ! Je tenais à le souligner!
A bientôt Véronique...

odile b.

Bien d’accord, amichel : un effort, un combat, pas une course pour la frime et la parade.

Annick

Merci ppur ce fort grnd patage qui me touche beaucoup....
Je reviendrai avec plus de temps deamin soir, à in depuis ce matin, ettrois heures costaudes en autisme familial ce matin pour garder vivant chacun!

alorsces suje me parle énormément!

merci amichel catherine, odile véronique mar et d autres...
Je reviendrai et déjà en mon jettttt....

on peut soutenir une cause
mais jamais se tuer
de son entier de chef
qui est le doux gardien
du respect de sa vie
qui vaut la vie de l'autre
car sa vie c'est précieux
et c'est bon de l'aimer
et en s'aimant aussi
pour penser partager
son soi
de son petit vivant
sans offrir son soi
juste à titre posthume

Annick

un sujet sur lequel j ai longtemps navigué...
c est un très fort sujet d'HUMANITE;

et en plein tout dedans d un échange d hier après midi que j'écrirai mardi dans http://www.20six.fr/quoisetur2, car il touche à la cause de l'autisme.

Annick

Merci pour ce fort grand partage qui me touche beaucoup....
Je reviendrai avec plus de temps demain soir, à fond dedans depuis ce matin, et trois heures costaudes en autisme familial à 5 ce matin pour garder vivant chacun!

alors ce sujet me parle énormément!

merci amichel catherine, odile véronique marc et d autres...
Je reviendrai et déjà en mon jettttt....


voilà, j ai repris mes fautes de vitesse, mais j aime partager la vie telle, en plein dedans, et ce mat, en pelin dedans,
cet aprem, en paix!

bisous à chacun! bel après midi,
le soleil est, les fleurs sont jolis, les oiseaux là, et le spommes roulis roulas....... BISES!

véronique

-> Marc
Je me répète encore mais le " décalage" m'a énormément frappée ! les gens passent, regardent, se recueillent, sont curieux aussi ! bien sûr j'en faisais partie ! j'ai trouvé le lieu trés " émouvant" ... mais comment diable faire autrement ! mais un peu choquée oui de voir cet homme courir au milieu de cette mémoire là ! c'est tout simplement çà ! et je ne parle pas du short !

-> Didier
" Heureusement qu'ils ne sont pas tous comme celui-ci" ..
oui bien sûr Didier, c'est un cliché, pas forcément une caricature !

-> Envers
alors vous tombez bien parceque celle ci je l'aime aussi beaucoup et y fait référence assez souvent
" Vieillir Oh vieillir ... la belle affaire !! " Jacques Brel ... si vous saviez Envers ...

-> Dominique
je ne le vois pas vraiment l'hommage Dominique... suis absolument convaincue qu'il ne le fait pas par provocation ce joggeur, mais trés honnêtement cela m'a dérangée ! un peu comme ci on s'asseyait sur une tombe pour y casser la croute ... en plus fort ! non vraiment çà m'a dérangée !

-> Amichel
il y a des lieux qu'il faut respecter, nous le savons tous ! sinon à quoi serviraient ils ? sujet que j'aime reprendre souvent avec mes moyens, petits, lourdeaux et maladroits et j'en suis désolée : celui de la mémoire ...
tous les "combats" sont à respecter, et celui de Catherine, quotidien, est une course pour la vie Amichel, j'ai bien compris tout çà .
course qu'elle doit s'acharner à ne pas abandonner !
Catherine est une référence pour moi ... aujourd'hui !

-> Iso
je crois que nous sommes tous d'accord... le fossé des civilisations comme nous le rappelait si justement David est assez déstabilisant.
bien sûr ce n'est qu'une image... ne pas coller cette étiquette sur le front de chaque américain, bien sûr que non !
mais c'est bien de le rappeler Iso ..

-> Odile
c'est amusant parceque je ne pense pas avoir jamais vu un français courir avec le drapeau bleu blanc rouge sur les fesses !
mais comme j'ai été frappée mon Dieu par ces milliers de tombes, identiques, et pourtant uniques ... combien y en a t il ? sur certaines figuraient au moins trois guerres ..
des blancs, des noirs, des asiatiques, des jeunes et des moins jeunes ...
j'ai montré une photo un jour, ou l'on voit deux petits cailloux posés sur l'une d'elle ...
c'est sans doute une des choses les plus " fortes " que j'ai vue dans ma petite vie Odile ! cet endroit là, ou malgé tout la mémoire semble intacte.
je suis un peu maladroite avec mes mots aujourd'hui, mais vous comprenez sûrement ce que je veux dire, là !

-> Annick
" mais jamais se tuer
de son entier de chef
qui est le doux gardien
du respect de sa vie
qui vaut la vie de l'autre "...

rien à dire de plus Annick !
merci à vous pour çà.


jd

Je me suis régalé à me promener aux travers de vos photos. Bravo

jl.grig

Pas pour celles ce son Président!!!!

véronique

-> jd
merci, merci jd .. je le prends comme un encouragement !

->jl.grig
là, on est d'accord .. et ses idées sont fixes !

lasiate

Tout a été dit mais ta photo est bien la preuve qu'il ne faut jamais se lasser de dire!

lasiate

"un peu comme ci on s'asseyait sur une tombe pour y casser la croute" Ici le jour de la fête des morts on pique-nique sur les tombes mais c'est pour montrer une intimité avec les morts qui est présente dans plein d'endroits en Asie

véronique

-> Lasiate
Le choc des civilisations... ce qui choque ici est preuve de toute autre chose ailleurs !
mais vrai que jamais je j'aurais idée de pique niquer sur une tombe ! j'y pose des petits choses mais je peux comprendre bien sûr !
alors effectivement, la conclusion serait elle de ne jamais porter de jugement ? je ne sais plus du coup..

Annick

oui Véronique, à mon sens, c'est ainsi que je vois assez la vie...


comme je ne vois pas grand chose
ou si peu
je me garde de pouvoir juger
car personnellement
cela ne me gênerait pas
que mon petit fils
ou un enfant
ou un adulte
prenne son piquenique..
en tas d'os
je ne chercherai pas
à lui piquer une miette
mais bien plus en plaque de pierres
à lui permettre de s'asseoir
car ce n'est pas
toujours reposant
d'ëtre vivant...

et puis avant de revenir avec distance et temps vrai, mardi, sur ce sujet BIG.. une petite story vécue il y a un peu plus d un mois..


Il fait beau
La campagne est belle
Et puis des petites montées
Et des descentes
A Werwick
Et puis la surprise
De trouver tout en bas
Toutes de pierre blanche
Au milieu d'arbres
Des cent tombes
Des cent hommes allemands
Tombés là
Par leur destin
Un moment dur éprouvant
Un rapide calcul
Un homme mort en octobre 18
Et peut être SON enfant
Encore vivant
Qui toute la vie
L'a cherché
Dans un brin de quelquepart

Ceux qui mènent d'autres au combat
Puissent ils perdre un être chair
Un être si cher
Et définitivement
Ne plus avoir envie de se battre
Mais de juste garder l envie
D'AIMER

La douleur du deuil
Est un enfer sur terre

Free cat

Ben ma Véro ! Si tu te mets à la photo érotique : qu'est-ce qu'on va devenir ! lol !

Jogging frimeur et allégeance à oncle Sam, ben vu de loin ça pourrait être notre illusionniste national ça ? Celui qui fait disparaître les phénomènes non pas en les faisant cesser, (comme la violence dans les rues et les quartiers, qui n'a jamais été aussi critique) mais en tenant la baguette qui fait jouer une toute autre partition à la presse !
Ben lui au moins on se fait une très bonne idée de ce pourquoi il court ! lol !

amichel

La photo est un « jugement » en soi à cause de l’actualité tragique de la politique de la grande Maison Blanche .La collision entre une multitude de douloureuses petites maisons blanches d’éternité et la rencontre d’un moment trivial.
Le cimetière d’Arlington n’est pas un cimetière ordinaire mais le souvenir des engagements de la puissance américaine pour les meilleures et les pires des causes, ce n’est pas le « Père-Lachaise » ni les cimetières mexicains où la mort, transformée en sucreries, se croque à belles dents et où l’on va se réjouir avec les défunts.
La photo n’est pas une réflexion sur la mort en général, mais un instantané qui « image » et « juge » le dérisoire cruel d’une certaine politique que de plus en plus d’américains eux-mêmes condamnent.
G.W Bush court allègrement, les tombes accusent.

Ctoumoi

Le titre de votre post pourrait être un beau titre de chanson... à étudier, non ???

Annick

Merci freecat et amichel pour vos mots.

Et merci pour tout votre travail, Véronique, freecat, amichel, Marc, Odile, Catherine, et tant d'autres, avec humour, grave, gaieté, tel que....
j'apprécie énormément de vous lire avec beaucoup d'intérêt,
car ouvrir sa fenêtre sur le monde, non pas pour le manger, ou le casser, mais bien plus pour penser lui accorder un regard plus haut, plus large, plus long...j'aime énormément et tous vos efforts faits en écrivant et en photographiant et en assemblant en images contribuent à la Beauté du Monde...

Bonne soirée. Je vous embrasse.

nissou*

une image pleine de messages, bravo!

Annick

Le chêne est mort
Blessé tué
Derrière le grillage
Qui l'entoure
Et lui fait vivre
Sa solitude
Au milieu
De la mort autour
Un regard court
Sans même le voir
Et ses racines
Se plaisent à voir

véronique

-> Annick

"je ne chercherai pas
à lui piquer une miette
mais bien plus en plaque de pierres
à lui permettre de s'asseoir
car ce n'est pas
toujours reposant
d'ëtre vivant..." Non, c'est pas toujours reposant d'être vivant.
mais jamais ne me viendrait à l'idée de m'asseoir sur une tombe ! mais je préfère ne rien dire de plus et rester sur vos mots à vous ! comme souvent .

mais votre autre petite histoire ...

" Un homme mort en octobre 18
Et peut être SON enfant
Encore vivant
Qui toute la vie
L'a cherché
Dans un brin de quelquepart"

et je me dis moi, aujourd'hui, que j'ai bien de la chance de savoir ou est ce brin de de ce quelq'un quelque part !
simplement savoir que je peux choisir d'y aller ou de ne pas y aller.
vous comprenez ce que je veux dire !
le deuil est nécessaire ... c'est ce qui fait la différence entre l'Homme et l'animal ! si j'ai bien cru comprendre .. être capable d'enterrer ses morts !

-> Freecat
cette image fait l'unanimité Freecat ! nous sommes tous d'accord et c'est bien là le problème ! il court, il court... il est passé par ici, il repassera par là !

-> Amichel
" Le cimetière d’Arlington n’est pas un cimetière ordinaire" ... tout comme Arromanches et ces autres lieux de mémoire en Lorraine ......... et ailleurs !
je la vois bien la différence d'avec ce petit cimetière d'un si petit village prés de Verdun!
Comme je ne trouve jamais les mots, je me réfugie dans l'image, à ma mesure Amichel, à ma mesure, mais vrai que j'ai vu ce que vous me dites là aujourd'hui !
J'imagine qu'à Arlington aujourd'hui d'autres tombes sont venues s'ajouter à ces milliers ... de tous ces jeunes soldats morts au " combat " en Irak pour rien ... et cela continuera encore et encore !

j'allais dire : allons en paix ...

véronique

-> Ctoumoi
le titre de la chanson est " mourir pour des idées " , vous la connaissez donc Ctoumoi !
et mon courir entre guillemets y fait bien sûr allusion ...
courir pour des idées , oui mes lesquelles ! ! bonne question ...

-> Annick
un dernier petit mot alors et on passe demain à quelque chose de plus gai ... quoique !

-> Nissou
Merci de l'avoir " entendu" alors ...

Gérard

Nous savons les américains très patriotes à disposer leurs petits drapeaux à tous les coins de rues occasions, voir de les brandir des deux mains à toutes les occasions mais delà à ce faire un short aux couleurs étoilées...il a fallut qu'un oiseau rare( quoi que) tombe sous les yeux de Véronique.... sont toujours ouverts aux bons moments..vos yeux !
-- Son " short-drapeau " est peut-être un recueillement en passant devant ces tombes !

vézère

C'est une photo de journaliste,de vrai journaliste,qui dit en un eimage la réalité d'une politique:bravo!Le sens de la synthèse faite image!

elaine

trés trés drole! une vision etonnante!

Annick

Ce matin fut terrible
En famille d'autiste
A tenter de se vivre en chacun
Et en liens
Et pourtant peut être bien
Qu'hier après midi
Bien plus pénible encore

Si ce matin
Un jeune homme fatigué
Le tgv arrivé tard de nuit
Si la pression d'une soeur
En rapport de stage
Si la fatigue du père
Devant de la lecture avec lui
Qui se fait désirer et plus encore
Et l'autre soeur qui tente
De voir clair
Dans toutes ces pétarades

Hier fut bien plus noir
Et finalement lumière
Quand le grand père me dit
De ses mots de mon père
Que je me suis sacrifiée
A présent fatiguée
Et que si bien placé
Mon fils en la semaine
Le résultat aurait été le même

Il faut bien plus de patience
De courage et d'amour
Pour entendre l'absurdité
Et la bêtise humaine
Que de penser accompagner son fils
Loin, loin le plus loin possible
Tout en connaissant ma limite
A ne pas dépasser
Car c'est de moi vivante
Qu'il a besoin le plus
Et je m'aime vivante
J'aime la vie de vraie


Votre photo de ce matin, m'est arrivée par le plus pur hasard, et m'a parlée si fort cet après midi....il y a ces moments de vie, où la vie trop pressante, et la mort bien douce....
Mais ce soir cela va, je me suis récupérée...

Bonsoir Catherine,
je n ai pas regardé le reportage vendredi soir,
ma vie de 20 ans d'autisme, m a éclairé un peu, et j'ai besoin d'autres vues, parfois,
mais, je la soutiendrai cette cause,
car....

L'Absurdité d'une partie du monde,
me donne la force d'AIMER,
bien plus encore,
car des innocents sont victimes
de la Bêtise Humaine!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.