« Ne pas voir l'essentiel ..... | Accueil | Regarde moi ... »

28 septembre 2007

Commentaires

Catherine

"Le téléphone pleure, quand elle ne vient pas, quand je lui crie je t'aime, les mots se meurent dans l'écouteur..."
Je reviens demain Véronique ! Le téléphone sera peut-être plus gai !
Photo du coeur encore une fois !
L'oeil au coeur, le cri dans les yeux ! Bravo encore !
Bonne nuit !

Nicolas

Ce coup-ci, je ne comprends vraiment pas le titre qui, à mon sens, n'a rien à voir avec la photo. Je vois bien le mot coeur écrit... coeur écrit coeur et à cris? c'est puissant!

Cathy (L'autre)

Elle est adorable cette jolie écriture avec ce si joli mot... Moi qui suis réguliérement le p'tit coeur d'un autre,je sais combien cette appelation est précieuse...

Pour l'occasion , il me vient du MC Solar dans la tête...
Allez savoir... Il déclare peut-être des trucs comme ça dans son téléphone notre banquier (ouep! j'ai décidé de nommer "Banquier" ceux qui s'assoient sur un banc... C'est plus rigolo que la vraie profession qui correspond au terme !)

"J'étais cool, assis sur un banc.
C'était au printemps.
Il cueille une marguerite : ce sont deux amants.
Overdose de douceur.
Ils jouent comme des enfants.
Je t'aime un peu beaucoup à la folie passionnément.

Mais à la suite d'une douloureuse déception sentimentale,
D'humeur chaleureuse, je devenais brutal.
La haine d'un être n'est pas dans nos prérogatives.
Tchernobyl.
Tcherno-débile.
Jalousie radioactive.
Caroline était une amie, une superbe fille.
Je repense à elle, à nous, à nos cornets vanille,
A sa boulimie de fraises, de framboises, de myrtilles,
A ses délires futiles, à son style pacotille.
Je suis l'as de trèfle qui pique ton cœur...
L'as de trèfle qui pique ton cœur...
L'as de trèfle qui pique ton cœur...
Caroline...

Comme le trèfle à quatre feuilles, je cherche votre bonheur.
Je suis l'homme qui tombe à pic... pour prendre ton cœur.
Il faut se tenir à carreaux.
Caro, ce message vient du cœur.
Une pyramide de baisers, une tempête d'amitié,
Une vague de caresses,
Un cyclone de douceur.
Un océan de pensées.
Caroline, je t'ai offert un building de tendresse.
J'ai une peur bleue.
J'suis poursuivi par l'armée rouge.
Pour toi j'ai pris des billets verts, il a fallu qu'je bouge.
Pyromane de ton cœur,
Canadair de tes frayeurs,
Je t'ai offert une symphonie de couleurs.
Elle est partie, maso, avec un vieux macho
Qu'elle avait rencontré dans une station de métro.
Quand je les vois main dans la main fumant le même mégot,
Je sens un pincement dans son cœur, mais elle n'ose dire un mot,
C'est qu'je suis l'as de trèfle qui pique ton cœur...
L'as de trèfle qui pique ton cœur...
L'as de trèfle qui pique ton cœur...
Caroline...

Claude MC prend le microphone, genre love story raggamuffin
Pour te parler d'une amie qu'on appelle Caroline.
Elle était ma dame, elle était ma came, elle était ma vitamine,
Elle était ma drogue, ma dope, ma coke, mon crack, mon amphétamine,Caroline...
Je repense à elle, femme actuelle, 20 ans, jeune et jolie.
Remet donc le film à l'envers, magnéto de la vie.
Pour elle, faut-il l'admettre, des larmes ont coulé.
Hémorragie oculaire.
Vive notre amitié.

Du passé, du présent, je l'espère, du futur,
Je suis passé pour être présent dans ton futur.
La vie est un jeu de cartes,
Paris un casino.
Je joue les rouges, cœur,
Caro...

Je suis l'as de trèfle qui pique ton cœur...
Caro
L'as de trèfle qui pique ton cœur...
L'as de trèfle qui pique ton cœur...
Caroline..."

sunny

Le portable...hochet du coeur ... ils le tiennent tous à la main dès que fois que ... t'es où... mon coeur... çà m'énerve cette dépendance...

beveziers

encore une fois, c'est bien vu. Le jeudi 4 octobre je monte sur paris pour le salon de la photo, je te bigophone, si cela t'interesse?

Oo

J'aime bien vos photos-tendresse,Véronique !C'est Papi René qui écoute sa petite fille , " Papi, c'est trop d'la balle !J'ai plus école le samedi! J'vais pouvoir venir manger avec toi d'lamousse et des macarons!Tu m'entends là, ou ton pincemécoeur est sur la ligne ?"
Quelle jolie chanson, Cathy !

sunny

Oo c'est trop sympa cette façon d'écrire... regardez ce type, il est jeune, regardez ses mains, çà me fait penser à une chimio ce côté lisse, peut-être qu'il écoute ses résultats et que çà lui pince le coeur ???

Le Cagou

Les amoureux des bans publics. ( G. Brassens. 33 tours 30 cms )
Bonjour a tous,
Mais notre ami est seul.
Dans la chanson de monsieur Brassens en 1952, y'avait pas de " portable."
Etaient deux aussi.
Peut etre que notre personnage a veillit depuis cete chanson.
Il appelle sa belle " Allo, tu m'entends? "
Non, celui ci, c'est du Dalida. Pour une prochaine fois.
Il ne faut pas confondre les genres et les epoques.
MC Solar, merci a vous Cathy.

Merci a vous pour cette image insolite et quelque peu attendrissante Veronique.
Excellente journee a vous Veronique et a tous. Marc

Oo

Moui Sunny...je pensais aussi à une chimio mais j'ai préféré refouler cette image! Las,je vois bien qu'il n'est pas si vieux...

Fifi

Qu'importe les époques de la vie..........même besoin d'être relié à l'autre !
Que serions sans l'autre pour nous sentir exister !

Une image tendresse encore une fois Véronique !!!

Tatiana

Très sympa celle-ci.... jolie lumière et très bonne compo. Bine sur j'adore l'inscription sur le banc.... Une photo que j'aurais bine vue en n&b... Bonne journée

David

avec le portable, l'intime qui n'osait se dévoiler que dans le soir d'un espace clos se partage à la face du monde, en mots lâchés au hasard d'un banc face à une église (?)
il ne faut pas s'étonner alors que le coeur passe de l'intérieur à l'épiderme d'un banc public.
belle photo Véronique. Il y a un je ne sais quoi qui me titille, la casquette assortie à la veste? les ongles très courts? la belle chemise? le crâne chauve? je ne saurais dire. Mais beau cliché. Bravo!

Gérard

Allo oui tu m'avais bien dit une salade et deux gaguettes...ou l'inverse ?

Gérard

il faut lire baguettes ..j'ai bonne mie avec mes gaguettes !

Alex

Un superbe cliché qui nous met tout de suite dans une époque..la nôtre !

odile b.

Oui mon cœur : deux baguettes, 2 croissants et deux pains au chocolat.
Pour la confiture, ça ira : il reste quelques pots de mûres, de figues aux noix et d’oranges amères.
Je t’embrasse, mon cœur.

odile b.

Allo, mon coeur !
Quelqu'un nous a interceptés...
Je sors ma bicyclette et nous partirons sur le petit chemin ;-)

chriscot

Ben... T'es où?

Gérard

Une bicyclette ? alors là j'arrive ! par le petit chemin !

odile b.

Ben chuis là... j'tattends !

odile b.

C'est fichu, Gérard : j'ai trop poireauté à t'attendre...
j'ai mangé toutes les confitures et filé un rencart à Chriscot qui vient d'appeler.
A une prochaine fois, Gérard ;-)

veronique

-> Catherine
de dos m'a impressionnée le monsieur Catherine ! ce crâne sans cheveux... ce coeur écrit là sur le banc et le portable à l'oreille telle une bouée ou l'on s'accroche ! voilà ce que j'ai ressenti ! pourquoi ? des détails sans aucun doute !

-> Nicolas
"à coeur et à cris" ! alors pourquoi ?
parceque bizarrement cette silhouette me semble " faible " ! le coeur est inscrit dans son dos, on le voit bien son coeur et le cri, et bien je l'entends comme un murmure Nicolas !
c'est un peu tordu, mais tout de suite j'ai pensé à çà

-> Cathy
ah être le petit coeur de quelqu'un Cathy ! petit coeur qui bat tant qu'il peut... jusqu'au comment dit on " jusqu'au dernier souffle " !
jolie chanson de Monsieur Solar

-> Sunny
c'est parceque je l'ai observé un peu longtemps ce monsieur... assis sur un banc devant le jeu de paume !
pas paumé non, mais étrange !
accroché à son téléphone ... oreille ouverte !

-> Beveziers
salon de la photo ? déjà...

-> Oo
contente que vous y mettiez une petite note de gaité Oo, sur cette photo, parceque pour moi l'est plus que tristounette !
mais c'est mon impression !
ce crâne nu ... violent pour moi ! alors envie de retenir le coeur et puis de crier aussi ! et oui ...

-> Marc
contente qu'elle vous attendrisse cette image ...
j'aurais pu l'appeler " allo mon coeur, tu bats encore ? "

-> Oo
alors moi, je la refoule pas du tout cette image là Oo... je ne vois que çà !

-> Fifi
image tendresse comme vous le dites Fifi, je la sens comme çà aussi ! mais avec une tite note de " fragilité " aussi !

-> Tatiana
comme j'aime toujours entendre les conseils, je vais tenter le noir et blanc Tatiana ...

-> David
ben moi aussi elle me titille David ! parceque mon imagination va au delà de ce que je vois réellement ! je pense deviner des choses, instinctivement je me projette dans ce personnage ! et je ne saurais exactement dire pourquoi !
maladie ? il s'est assis juste là sans le savoir !
étrange sensation vraiment !

-> Gérard
si, si Gérard, salade, baguettes , n'oubliez pas le camenbert et ensuite guinguette pour tout le monde

-> Alex
suis effectivement ahurie de voir les gens téléphoner absolument tout le temps et partout ! et en plus parle fort .. lui au contraire, chuchotait à peine !

-> Odile
"il reste quelques pots de mûres, de figues aux noix et d’oranges amères"
comment avez vous deviné Odile ! mes préférées ! dans l'ordre oranges amères, mûres et figues aux noix !
pour la bicyclette, je prendrai un vélib ... et le petit chemin ce sera pour une autre fois ! couloir de bus rue de rivoli ... j'ai mon casque, t'inquiét !

-> Chriscot
ben là juste derrière ! quelle question !!!

-> Gérard
passez d'abord par la rue de Rivoli Gérard, on partira ensemble !


veronique

-> Odile
vous êtes " gonflée " quand même ! non seulement vous vous goinfrez de confitures mais en plus vous n'attendez pas les copains ! méfiez vous parceque Gérard, y pédale vachement vite ! va vous rattrapper ! j'arriverai un peu aprés, je manque d'entrainement !

odile b.

ça, Véronique, moi y'en a pas êt' content' du tout !
Vous voulez récupérer le confitures + Gérard + Chriscot, en leur indiquant des chemins détournés !...
Qu'est-ce-que je fais, au milieu de tout ça, moi ???
Allo! Allooooo....... ?????

odile b.

arrrg :-(((((
fichu internet !
jamais synchro !
ça vaut pas le vrai téléphone !

odile b.

Retour au sérieux : j'abandonne le vélo et reviens à la photo du jour.

Mêmes impressions partagées que dans votre réponse à David...


elaine

trés chouette prise de vue! j aime beaucoup encore!

veronique

-> Odile
" Vous voulez récupérer le confitures + Gérard + Chriscot, en leur indiquant des chemins détournés !...
Qu'est-ce-que je fais, au milieu de tout ça, moi ???"
- ben vous nous préparez un ptit café .. on est là dans pas longtemps

et oui, on sent la même chose alors !

-> Elaine
Merci Elaine ... elle me " parle " cette photo ! pour beaucoup de raisons

amichel

Au jeu de la vie
Ne coupez pas
A tout coeur on gagne la partie
les mots peuvent bercer les maux
les sans ciel manquent d'essentiel ......(valable hier tiens!)
allo
ah! l'eau de ta bouche me manque !

-mais que veux-tu un médecin ou mes deux seins ?-

parle à mon coeur ma tête est malade

Annick

Est t il
Seul
Ou accompagné
Lui seul
Tient son secret
Dans son creux
De l'oreille

Annick

quels commentaires nombreux, je vais prendre le temps de les lire un par un...
je vous souhaite une bonne journée.

Annick

Et bien et bien, Véronique a bien du mal avec tous ces commentaires pour répondre, une joyeuse bande en délires part dans tous les sens de l'image qui garde son secret!

veronique

-> Amichel

"Au jeu de la vie
Ne coupez pas "
" les mots peuvent bercer les maux"
" parle à mon coeur ma tête est malade"

Et voilà Amichel, encore une fois ... tout est dit !

-> Annick
" il tient son secret dans le creux de son oreille ..."
je retiendrai çà aussi, aujourd'hui

Free cat

Je vois bien l'idée, mais je suis pas fana de celle là. Elle me parle pas. Et même je ne sais pas, cette nuque totalement glabre, ... brrrr, ... Et en plus, ça fuit dans la page, par absence de bord, ...
Bon, en même temps, si tu gagnais à tout les coups se serait "trop injuste" comme dirait mon poussin préféré ! lol !

michel

....la maladie ?... retenue par un fil ? un coup de fil !...

veronique

-> Freecat
et oui comme vous le dite Freecat, on peut pas gagner à tous les coups ...
elle me parle à moi cette photo, sans doute à cause de cette nuque glabre et aussi par absence de bord, le vide quoi !

-> Michel
c'est un peu çà aussi ... Michel ! mais je dois trop me projeter dans cette image, c'est pas bien !

Gérard

Pas de souci Odile et Véronique, je sais adapter ma vitesse à bicyclette en toutes circontances...peux même vous pousser dans les côtes..(pas les vôtres) je parle des montées !

odile b.

Ouh la la , Gérard !... Vous en avez mis d’un temps !
Et Chriscot qui nous pose un lapin à son tour...
(Pfff !... >>> tous les mêmes !)
On est parties toutes les deux et on a roulé, roulé, roulé des kilomètres, sans personne pour nous pousser dans les côtes (non mais… qu’est-ce que vous croyez ?... même pas essoufflées !).
On a repris un café, une glace vanille, fait une petite sieste, pris plein, plein de photos en route - en lâchant le guidon, bien sûr - et nous voilà de retour.

On pète la forme !
Pas vrai, Véronique ???... :-)))


Catherine

Allo...
Ma douce ?
Je n'ai pas envie de rentrer ce soir,
Y'a l'été qui se barre,
Et il ne sera pas le seul
Alors je voudrais que tu me rejoignes
Et qu'on se fasse une soirée ;
Comme quand c'était le début
Et qu'on ne pensait pas à la fin.
T'es là, mon amour ?
Chiale pas,
Je veux te faire rire ce soir,
Je t'emmenerai chez le petit grec,
Là où on allait si souvent
Quand on s'est recontré.
Tu te souviens dis ?
On en a fait des projets
Entre les aubergines et la moussaka !
La vie nous appartenait et nos yeux brillaient.
Viens me rejoindre ma douce,
Mets ta robe de toutes les couleurs,
Ensuite je t'emmenerai peut-être danser
Où juste voir un peu ceux qui dansent,
Ou non, je serai trop fatigué,
Je vais plutôt réserver une chambre
Et tu danseras pour moi
Et nos mains se diront les tendresses
Et nos yeux se diront l'amour.
Allez viens me rejoindre
L'été va se barrer
Et il ne sera pas seul.
19h devant chez le grec
baisers mon amour...
Je raccroche
Attends, attends...
Juste...
Tu feras comme si j'avais encore des cheveux hein ?
Et tu riras ?
A tout à l'heure...
Bip-bip-bip...

David

je sais enfin où est le problème
c'est une nuque pliée et des épaules rentrées,
rien de superbe, de beau gosse, ou de dragueur au crâne séduisant
un petit côté qui souffre en se rapetissant.
et tout le reste prend sens dans la position

Véronique, vous nous donnez de sacrés devoirs du soir,
nous faire cogiter comme ça sur une image.

odile b.

Tu nous touches au trognon, Catherine !
Je déconne depuis ce matin sur mon p’tit vélo, parce que je suis là - comme beaucoup d'autres, peut-être - à ne pas savoir ni pouvoir traduire en mots tout ce que m’évoque cette silhouette.
Tu l’as fait... et de manière tellement belle, douce et forte, ans un langage qui n'appartient qu'à toi !!!
Merci, Merci
Bip-bip-bip...


chriscot

Bonsoir... Oui c'est moi, encore... J'ai oublié de te dire...Mets une bouteille au frais pour ce soir... C'était ma dernière chimio tu t'en souviens? C'était fait, déjà? Depuis le premier jour? Alors on va lui faire sa fête... à elle aussi?
Je t'aime.

Henri

Elle n'est pas triste cette photo! Alors que toi tu as pris en toute connaissance ce cliché, dans les miens je peste quand il y en a un dans le cadre ;-)

vézère

Le commentaire précédent a tout dit!je suis d'accord avec vous, il y a de la fragilité dans la manière de coller le mobile à l'oreille,pour ne surtout pas perdre le lien établi,vital.

vézère

Par "commentaire précédent, j'entendais celui de Chriscot

lasiate

on se parle plus facilement par portable de nos jours que les yeux dans les yeux

veronique

-> Gérard
oh pas de soucis Gérard, de toutes façons, moi je vais que là ou y a des descentes ...

-> Odile
çà m'a du bien ce ptit tour de bicyclette Odile ! du coup, je sais plus trop ou j'en suis là ...

-> Oh Catherine
.........

-> David
" un petit côté qui souffre en se rapetissant.
et tout le reste prend sens dans la position "
oui, je crois que vous avez trouvé David !

-> Chriscot
et si on va en remettre une autre au frais ...

-> Henri
Non elle est pas si triste ... enfin si un peu quand même ! et puis arrêtez de pester Henri !

-> Vézère
quelque chose de vital oui, presque rien ... un petit truc que je ressens !

-> Lasiate
Oh non Lasiate ! par téléphone, on prend les rendez vous, ensuite on échange !

el papou

superbe de technicité, de vérité, de sensibilité.bravo.
je suis au bout du fil (du telephone sans fil) si si!
il y a qquetemps c'était moi.
et aujourd'hui je suis avec la joconde (et léonard !)
bonne soirée
si si!
(impérial....?)

Jam's

Allo Oxo, ici la terre.

avant dernier blog:
LOL ou lol = Laughing Out Loud (rire à gorge déployée) = mdr (mort de rire).
Aussi Lots of laughs (beaucoup de rires) ou Laughing On Line (rires en ligne)
Est-ce là la réponse à ta question ?

un taxi parisien

l'amour c'est aussi simple qu'un coup de fil 'comment faisait romeo et juliette ' ?.....

pour la photo d'hier je suis tomber sous sont charme elle est superbe et le titre lui colle a la peau bravo

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.