« Gros, gros chagrin.... | Accueil | La planète bleue .... »

22 juin 2007

Commentaires

lasiate

j'adore les sabots jaunes!!

un taxi parisien

comme quoi le titre a sont importance sinon la photo aurais perdu de son charme mais la encore bien jouer !.....

chriscot

Et son geste de la main, cette décontraction qui la fait remonter haut, son pas qu'on sent affirmé, et le chemin de pierres parcouru derrière elle...
Et ce cadrage osé!

coquelicot

pour inventer, oser "l'à venir" de sa vie peut-être ...

amichel

Qui m’aime me suive
Je cours hors des sentiers battus
Qui mènent en pays inconnu

Sait-on jamais si on arrive ?

Parents restez sur le qui vive
L’enfant que vous voyez grandir
Va s’éloigner et puis partir

Sur ses semelles d’or !

Cathy (L'autre)

y'a la vie devant !

"Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite.
Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite. Il va filer.
Si tu veux le rattraper, cours-y vite, cours-y vite.
Si tu veux le rattraper, cours-y vite. Il va filer."
Paul Fort

Le Cagou

Elle se hatait avec lenteur. ( La Fontaine. )
Bonjour a tous,
Vous nous filez entre les doigts ce matin Veronique.
Nous ne sommes pas loin de l'endroit du " Petit Poucet "
Le terrain nous est familier avec ses petits cailloux.
Photo plongeante Veronique. Pas le temps de vous accroupir.
Pas de sourire a l'objectif.
Vous vous laisser mener pas son pas hatif.
A moins que ce cliche se soit realise accidentellement.....
Pourquoi les enfants courent toujours?
Parterre cendre et habits couleurs chaudes.
Beau contraste Veronique merci.
Je vous souhaite ainsi qu'a vous tous une excelente journe. Marc

jean-Marc

L'apprentissage de l'autonomie
Mais j'espère bien qu'a tous les ages nous essayons encore de sortir du cadre.

Jean-François

ah oui j'aime bien celle içi c'est original, et ces chaussures jaunes vraiment un plus

Le Cagou

Excusez moi Veronique.
Petit derapage technique. Comme quoi il faut de la patiente parfois.
Vous corrigerez bien sur. Merci. Marc

Fifi

C'est le bac-philo ce matin Véronique ?

On pourrait aussi raconter une histoire sur cette image : Il était une fois........

Oo

...et cette tache de jaune sur tout ce gris !
Gris poucette on dira...
JOOOli !

Christian

J'aime cette vue décalée qui prend toute son importance avec cette chaussure jaune prise au pic de son mouvement.
Chacun peut donner une suite, selon son imaginaire, à cette image.

Bonne journée Véro après bien entendu vous êtes levée du bon pied. :)

Free cat

Bien ça ! Très bien Véronique ! J'aime bien les photos qui contiennent une idée qui "sort du cadre" justement :-) Et quand de plus, elles jouent sur un pari d'épure graphique, alors là je suis ravi !
J'ajoute que l'harmonie rouge-gris, j'ai toujours aimé !

odile b.

HORS CADRE…
C'est sympa de ne voir que les petits pieds, sur la route, ça ne dit pas tout, ça suggère, ça laisse imaginer ce qu'il peut y avoir… plus loin… Poucet a semé beaucoup de cailloux derrière lui…

"Sors par les fenêtres,
Marche sur la tête
Pour changer les traditions"
(C'était Michel Fugain dans "Chante la vie, chante")
Oui, ça fait du bien de "sortir du cadre" de la convention, de l'habitude.

J'aime ce que fait une amie en peinture : ça "déborde", souvent : lorsqu'il y a encadrement à l'une de ses toiles, on trouve une prolongation du sujet sur le cadre lui-même, le sujet n'est pas prisonnier, c'est la liberté… Souvent, d'ailleurs, le détail qui déborde est délirant d'inattendu et d'humour… un peu LA signature-clin d'œil de l'artiste…
Elle est aussi tisserande de haute voltige (a fait l'Ecole d'Aubusson) et réalise des œuvres d'envergure, du tableautin à la fresque de 3x2m, des tapisseries où le rendu est tellement nuancé en relief, matières et couleurs, qu'il s'apparente à la peinture. Ses tissages traitent toujours de scènes champêtres ou de folklore. Actuellement, elle joue à fond le travail de la laine et ses œuvres tissées représentent des tricoteuses, femmes slaves, babas aux grandes jupes bouffantes, fichu sur la tête qui tricotent en plein air, sur la place du village, assises dans l'herbe, à l'ombre d'un arbre… Parfois la tricoteuse, assise au milieu du troupeau, pioche directement la laine sur le dos du mouton et la transforme en écharpe, chaussette ou pull… ; les quelques brins de laine qui dépassent de la tapisserie-peinture en aplats, là, au niveau du front, sont justement ces cheveux fous et pas rangés qui rendent le personnage vivant… ; deux vraies aiguilles à tricoter, incluses au tissage lui-même rajoutent réalisme et poésie. Ses personnages sont souvent "tête en l'air", la (ou les) bergère(s) tricoteuse(s) qui regarde(nt) les oiseaux, papote(nt) avec les amies tricoteuses assises en rond, et ça discute, et ça tricote, si bien que la chaussette où l'écharpe atteignent des longueurs incongrues qui débordent du tableau en nombreux replis, parfois même avec la pelote de laine, donnant toute la saveur au travail et au sujet lui-même…
Dommage qu'on ne puisse échanger en images. Le travail d'AMR… c'est pur Bonheur !

Mon tout petit, lui - parfois tout simplement par manque de place sur sa page - n'hésitait pas à continuer son dessin au dos de la page, presque d'un trait… Quand il montrait son dessin, il devançait la question en disant : "et la queue du chat elle est de l'autre côté, ou bien "tourne la page : le dernier wagon il est là"… S'embêtait pas avec le mauvais calcul de mise en page… ;-) Ses fantaisies d'enfant sans complexes se trouvaient flattées par l'étonnement qu'elles suscitaient chez les adultes… Au-delà du dessin, cet enfant aimait l'insolite et raffolait de provoquer la surprise, amuser ou déplaire, surprendre et faire rire. Adulte, il a gardé cette richesse de fantaisie et de liberté dans ce qu'il fait, et même… dans sa personne, sa façon d'être. Liberté-fraîcheur qui étonne parfois et qu'on se surprend à envier…
"HORS CADRE"… "HORS-NORME"… : un privilège de l'enfance qui malheureusement se dilue plus tard dans une vie trop bien guidée par les contingences, contraintes et obligations de toutes sortes auxquelles nous donnons priorité.

Soyons fous : aujourd'hui, sortons en maillot de bain et chantons sous la pluie !!!… :-)))

A plus tard, Véronique ! Sans commenter, je passerai me rincer l'oeil à vos images.

Annick

Et elle marche
Vers son cadre
Aux bords illimités
Ses valeurs sont les bords
Et sont sa suffisance
Elle quitte le cadre bocal
Car elle souhaite vivre
Paisible, libre et heureuse
Dans ce monde préfabriqué
Qui étiquette, exige, cadre
Elle marche cheveux aux vents

darkcapitaine

c'est mignon comme tout !
cela dit elle a bien raison ; que ferait elle toute fleurie et coloree dans cette grande prison grise et terne ;)

odile b.

Et on chante encore, dans la tête, les comptines :

"Mon poisson rouge ayant appris
Que les oiseaux vivaient en cage
Il se dit un jour : moi aussi
Je voudrais voir du paysage
...
Mon bocal est trop petit
L'eau est sale, l'herbe y pousse
Je veux voir du beau pays
Et m'étendre -(tla)-
sur la mousse"

Cathy pourra sûrement rectifier et compléter ce qui manque...

Bruno

pour voir ce qu'il y a derrière

Gérard

Comment ne pas aimer votre photo, oser un cadrage (si j'ose, moi aussi, dire) comme celui-ci et le réussir, soyez en satisfaite. On peut ajouter une harmonie des couleurs, gris/rouge et cette petite pointe de jaune (le citron sur le gâteau), Véronique vous commençez bien l'été.

véronique

-> Lasiate
Au départ, je n'ai vu que cette tache jaune... elle marchait vite la coquine !
-> Un taxi parisien
j'avais la photo,un peu recadrée bien sûr ! et puis " la petite fille qui marche " ! bof... et hier soir " sortir du cadre " et puis " pourquoi sortir du cadre " et enfin " pourquoi - vouloir - sortir du cadre " .... c'est ce qu'elle m'évoque !
-> Chriscot
jardin du Luxembourg, la petite fille marche devant sa maman, trés déterminée, elle y va ! en balaçant ses petits bras, en cadence, et cette robe fleurie et ces chaussures jaunes... une petite asiatique, trés mignone ! le temps de charger mon appareil, de me retourner ! hop elle était déjà sortie de " mon " cadre !
suis contente que vous sentiez sa détermination Chriscot ...
-> Coquelicot
je ne suis pas inquiète pour elle ... je ne la connais pas ... mais je puis vous assurer qu'elle a déjà un caractère trés affirmé ! elle osera j'en suis sûre ...
-> Amichel
" qui m'aime me suive ".... elle sait ou elle va ! peut être le manège là bas au bout de l'allée ! et la maman qui trottine derrière pour ne pas la perdre.
Mais elle vole presque, la petite fille, avec ses souliers dorés... Merci Amichel !
-> Cathy
" oui cours y vite " le bonheur est devant ! ne pas le râter...
son pas assuré me fait sourire, elle devait avoir à peine 5 ans..
Cathy, j'aime vos réponses en chanson.
-> Marc
Toujours plein de choses à voir au Luxembourg Marc... les chaises bien sûr ! mais aussi les enfants ! alors celle la je l'ai pas râtée... avec sa petite robe rouge, toute souriante, gaie comme un oiseau, ne courait pas mais marchait à une allure ! me suis retournée ... n'ai eu que ce que je vous montre aujourd'hui !
une photo râtée pourrait on dire ! mais dans le fond, c'est ce que j'ai vu...
l'allée de cailloux, rien autour d'elle... devant je ne sais pas ! son avenir....
-> Fifi
ou alors " le petit chaperon rouge " qui essaie de rattrapper " le petit poucet " .... Qu'en pensez vous Fifi ! le loup me direz vous, le loup ..... il sera bien temps qu'elle le croise .
-> Oo
le jaune d'abord et puis le rouge... et puis le gris en toile de fond ! petite souris...
-> Christian
j'aime quand vous me dites aimer Christian ... c'est bon signe pour moi !
-> Freecat
et vous aussi... Freecat ! alors tout va bien .. son petit bras qui lui donne du mouvent et hop, elle est déjà partie !
-> Odile
Sortir du cadre ... mais pas trop ! juste ce qu'il faut pour se sentir différent!
dommage que l'artiste que vous connaissez, vous ne puissiez nous montrer quelques unes de ses oeuvres, je sens que j'aimerai ! pleines d'humour... et de talent ! et les tricoteuses.. les écharpes qui s'allongent s'allongent... j'imagine !
et les dessins d'enfants !
plus de place pour les pieds... alors "cépagrave", sur une autre page, c'est parfait !
Soyons fous Odile, mais pas trop non plus ! voyez comme je suis raisonnable et sage aussi ...
ne prenez pas froid !
-> Annick
" Et elle marche
Vers son cadre
Aux bords illimités
Ses valeurs sont les bords
Et sont sa suffisance
Elle quitte le cadre bocal"
j'aime bien le cadre bocal Annick ! qu'elle veut quitter, les cheveux dans le vent et un pied bien deavant l'autre !
-> Darkcapitaine
Et oui elle a raison... j'aimerais la suivre !
mais je me suis déjà fabriqué le mien de cadre et le temps passe et les bords se ressèrent !

véronique

-> Odile
J'ai oublié toutes les contines de mon enfance ....
Cathy ! au secours .......
-> Bruno
" pour voir ce qu'il y a derrière " ... le miroir ! serait ce Alice au pays des merveilles Bruno ?
-> Gérard
J'ose un peu tout Gérard, parceque je ne suis pas sûre de moi justement et bizarrement ! mais cette photo, je la trouve trés dynamique ... gaie... cette petite fille que je ne vois que de dos me pousse en avant ! envie de la suivre juste pour voir !

ha van

quelle jolie image

olivier

Originalité pour cette compo ! avec le titre bien-sur...

véronique

-> Ha Van
quelques secondes plus tard, y avait plus rien à voir !
-> Olivier
le titre .... ah le titre ! je me décarcasse Olivier !

odi

j'adore cette image et son cadrage qui met en opposition le sol et la robe colorée

bravo!

véronique

-> odi
Vous êtes gentil ! petite fille rigolote .

odile b.

............................................................................................................................................
Vous êtes "géante", Véronique !
C'est bien la première fois que l'on vous voit prendre un cliché d'enfant sans vous accroupir à son niveau ;-)
L'effet recherché est réussi : c'est le grand qui se fait "embarquer" par le petit…
Effectivement : elle entraîne, on la suit… et elle va vite... et votre photo rend bien cela !
Elle me fait penser à la vue que pouvaient s'offrir le Géant, la Petite Géante, et l'Eléphant de la célèbre Compagnie Royal de Luxe qui ont sillonné les rues de la ville et fait chavirer les cœurs de tout le public de lilliputiens que nous étions, à les suivre. Eux nous regardaient de haut, et nous, lilliputiens, avions quelques soucis avec nos cervicales.. ;-))

Claude

Vite, vite, elle se sauve;-) Une excellente photo de plus, Véronique!

pedro cardona

bonne composition et jeux de gris et color

(tengo que mejorar mi frances.... :-) )

véronique

-> Odile
Une vraie petite poupée Odile !
cette petite silhouette me plait, je la sens tellement déterminée.
la mode enfantine est plaisante.. sont à l'aise dans leurs baskets ! de face elle était bien mignone aussi mais pas eu le temps de dégainer !
-> Claude
Elle va sortir du champ mais continue sa route Claude et elle y va ! d'un bon pas.
-> Pedro
mais j'ai tout compris Pedro... si mon espagnol était aussi bon que votre français ! je serais bien heureuse..
alors merci !

henri

Elle me plaît et elle me dérange à la fopuis, mais enfin elle me plaît ;-)

véronique

-> Henri
C'est parcequ'elle a pas de tête ? peut-être ?

Michel [une photo,vite, et reviens tard]

Et bien, cela s'appelle "avoir du caractère" ; elle ira donc loin.

véronique

-> Michel
je sais pas si elle ira loin Michel, mais une chose est sûre : elle y va !

Florian

Parce qu'une sortie de cadre est parfois bénéfique dans une composition et ici tu le prouves d'un bien belle manière.

J'aime ces couleurs saturées.

véronique

-> Florian
sortir du cadre mais pas trop... savoir garder " des " limites... juste un brin de fantaisie !
moi aussi j'aime bien les couleurs saturées ...

Line

N'est ce pas cela : être libre !

marie

J'aime ce cadrage qui donne envie de suivre la petite fille du même pas décidé qu'elle...juste pour voir comment elle sourit lorsqu'elle se retournera. Vous avez un bien joli talent pour photographier les enfants, Véronique.

véronique

-> Line
être libre ! pouvoir aller là ou l'on veut quand on veut, sortir du cadre pour respirer plus fort !
-> Marie
On la sent gaie, c'est vrai ! son visage doit être souriant, épanouie cette petite fille que l'on sent dynamique !
j'aime photographie les enfants, c'est vrai ! ils se donnent sans pudeur !

Tina

Encore une petite qui semble bien décidée....

véronique

-> Tina
je vois que vous voyez comme moi Tina !

Nath

j'arrive un peu tard... tout a été dit.
Et puis, j'ai juste envie de faire un grand "whouhaaaaaaaaaaaaaaa" les yeux tout équarquillés. J'aime, tout simplement !

véronique

-> Nathalie,
Vous me manquiez ... contente de vous coincer dans mon cadre !

FreZ

Pour trouvez sa place...

véronique

-> Frez
... et la trouver ?

Tatiana

J'aime ce cadrage parce que l'on ne s'y attends pas, bien vu, vraiment !!!

véronique

-> Tatiana
hasard Tatiana ... je la voulais en entier ! mais trottait trop vite la petite souris !

FreZ

Oh, pardon ! "...trouvez..." : beurk, "...trouver..." : miam

véronique

-> Frez
mais qu'est ce que vous me racontez là Frez ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.