« Juste un petit baiser .... | Accueil | Petite Madone.... »

31 mai 2007

Commentaires

lasiate

le colza à la vedette en ce moment! ici avec un beau contraste entre l'arbre tourmenté et la montée sereine et inéluctable de la vague jaune.

un taxi parisien

ça me fait penser au tour de France tous le jaune du colza et tous ça pour être faucher en pleine gloire comme au tour de France et comme cet arbre dont les fleur poussent plus lentement par rapport au colza qui lui est déjà en pleine gloire ; mais la morale de l'histoire c'est que l'arbre lui sera toujours la cette hiver alors que le colza !......
Et pourtant le colza il en a eu de l'engrais et du pesticide tout comme floyd landis dont le sacre n'a pas passer l'hiver .

Le Cagou

Bonjour a vous Veronique,
Merci de votre commentaire. Mais ne vous excusez pas Veronique.
Vous faites un travail hors du commun et notre plus grand plaisir a tous amis visiteurs de votre site est de vous lire et dechiffrer vos messages au travers vos cliches.
Je reviens plus tard. Marc

amichel

Dans son tronc
Son cœur
N’est plus qu’un trou béant
Ses vieilles branches décharnées
Griffent le vent qui passe
Et pourtant
Sur ce bois presque mort
Les fleurs blanches du cerisier
Sont le rire
Peut-être
De son dernier été
Qui salue la houle d’or
Du champ de colza
Aux fleurs d’or innombrables
Qui l’entoure
Et dont il semble le vieux roi
Les printemps en fleurs
Et les étés glorieux
Hantent encor sa mémoire
Les hivers de grand froid
De pluie de neige de tempête
Ont usé et brisé sa carcasse
Mais tel un vaisseau démâté
Qui résiste à la vague mortelle
Il ne se rend pas
Et sa couronne blanche
Défie encor les outrages du temps
Au soleil il revit
Et les oiseaux sont ses amis
Ses racines farouches puisent
A la source de vie
Dans le profond secret
Et la nuit de la terre.

Florence

Oh que c'est beau. Lumineux à souhait. Ce qui fait énormément de bien à mes pauvres pupilles fatiguées par le ciel parisien (gris et moche, comme il se doit). Bonne journée Véronique ! :-)

fabrice

Une belle photo ou le jaune illumine , ou la nature domine , sublime....
L'arbre a l'air désolé d'être dans cet état....
Il est vrai que la nature résiste; habitant dans le sud de la France,
ou les incendies sévissent chaque été,
on est toujours étonné de voir le nature rejaillir,
après tant l'avoir fait souffrir......

Cathy (L'autre)

hummm qu'ils sont beaux nos champs que l'on trouve un peu partout en France...
C'est étrange je n'ai pas repéré de colza dans mon coin cette année... Du blé oui mais pas de colza (en tous cas sur le trajet qui mêne au boulot c'est comme ça).

Votre champs il est aussi joli de par cet arbre joliement torturé en premier plan et forcément je m'incline une fois de plus devant votre regard tellement doux sur les choses.

Voilà une photo qui met de l'entrain je trouve ... Et ça tombe bien car si je ne me presse pas un peu, j'suis à la limite de prendre du retard ce matin. Mais la pause valait bien la panique qui va suivre ! lol

Annick

Elle est très belle votre photo, et de si beaux commentaires encore.
Elle est d'une force de vie, cette image.
Merci Véronique. Je vous embrasse et vous souhaite une très bonne journée. Ici, le soleil semble souhaiter s'imposer enfin. Je vous envoie des rayons!

Fifi

Ces vieux arbres creux, à moitié morts et qui continuent à fleurir, qui continuent leur mission d'arbre ont toujours fait mon admiration
Votre image est une belle illustration du printemps et de sa force vive !
Belle journée printanière à vous et vous tous !

beveziers

il est pas jeune le résistant :-) très belle photo

henri

Je ne sais plus qui disait, "Il faut mourir debout comme un arbre" mais ton cliché le résume bien! Superbe!

Gto

Un arbre toumrenté au milieu de tant de beautés, il offre les siennes à sa manière. j'y vois dans cet arbre une représentation de tout être humain, nos deux faces, et le coeur au milieu.

Gérard Méry

Le tronc est usé, mais les fleurs tiennent bon devant le colza,.... sont fières les tites fleurs !

Le Cagou

L'arbre qui cache la foret.
Bonjour a tous,
Vous etes tres nature ce matin Veronique.
Merci encore une fois de nous mettre au vert. Plutot au jaune.
Cette couleur domine toute cette plaine paisible et ensoleillee.
Notre arbre semble en avoir vu d'autres.
Il a bien vieillit et a du produire plus que sa part de fleurs.
Beaucoup de Poesie deja de la part de vos visiteurs.
La journee ne fait que commencer.
Le tour de France debute....
Bonne journee a vous Veronique a tous bien sur. Marc

Free cat

Les arbres ne meurent pas comme ça d'un seul coup, sauf exception. C'est un processus lent dans lequel la vie les quitte insensiblement. Processus touchant. J'en ai photographié un, moi-même il y a peu, dans ma région. Mais moins avancé que le tien, vers sa fin prochaine.
Tout ce qui vit, doit mourir un jour. Tout ce qui a eu un commencement, doit avoir une fin, même la terre, même les étoiles !
Ta photo est absolument superbe !

philippe

Oh, c'est superbe ça Véronique. Belle idée que d'avoir mis cet arbre évidé et torturé dans le cadre

véronique

-> Lasiate
Champ de lavande, devenu jachère , puis champ de colza pour redonner de la force à la terre ..
je rêvais de le voir à son apogée et je n'ai eu qu'un soupçon de floraison ! arrivée trop tôt et trop tard. aujourd'hui il est d'un vert si tendre .... et le cerisier lui regarde comme moi les couleurs du temps !
-> un taxi parisien
vous avez raison pour la morale de l'histoire " taxi " mais ce jaune est provisoire ! l'année prochaine la lavande reprendra ses droits ... et le bleu alors !!!! je vous montrerai
-> Amichel
Une fois encore tout est dit Amichel ! c'est tout çà pour moi ce cerisier dont une partie a déjà baissé les bras, foudroyé par la vie peut être et l'autre petite branche qui chaque année va puiser loin la sève pour nous offrir quelques fleurs et de l'espoir aussi... l'hiver, il n'est pas trés beau, décharné, usé, seul et au printemps un second souffle l'anime... il résiste !
avec " mon " chêne... il m'accompagne !
-> Florence
traverser la france du nord au sud est un spectacle Florence ... le paysage défile comme un tableau que l'on ne lasserait pas de regarder ! chaque printemps c'est le même éblouissement ...
-> Fabrice
touché par la foudre, je pense ! parcequ'il n'a pas visiblement de maladie.. comme certains autres. Il est vivace malgré tout ! et la nature reprend ses droits ... cela me ravit !
-> Cathy
Je n'ai vu que çà en descendant vers le sud ! des champs de colza partout et du vert et du jaune et du jaune encore ... un patchwork minutieux !
Ce cerisier... chaque année je le photographie mais habituellement il domine la lavande et ressort moins bien, presque anonyme. Cette année il s'impose !
-> Annick
Force de vie ... même amputé il résiste !
-> Fifi
et je me demande ou il va chercher cette sève, au travers de ce tronc desséché... j'ai bien regardé de prés et je ne comprends pas !
au printemps, quand je vois sortir les petites feuilles ... je pense ! encore une année ...
-> Beveziers
Il a vécu Beveziers ! foudroyé, amputé mais reste debout ! non mais ...
-> Henri
et bien voilà Henri !" mourir debout comme un arbre !"
là je ne vais dire qu'il agonise mais c'est pas rigolo de se trimbaler une moitié de soi dans cet état ...
-> Gto
alors vous voyez comme moi ... mais comme j'aimerais ne retenir que la moitié en fleurs et le coeur au milieu ! et occulter cette autre moitié !
-> Gérard
elles peuvent être fières Gérard les tites fleurs, quelle volonté, quel courage, quelle détermination, quel instinct de survie ... allez quelle leçon pour nous pauvres zhumains !
-> Marc
ce cerisier lutte ...
je pensais bien en vous montrant cette photo, qu'elle éveillerait des petites choses enfouies en nous !
" résistance " ! c'est exactement ce que je ressens en regardant cet arbre ! un souffle, une petite respiration...

véronique

-> Freecat
je ne pense pas qu'il soit malade Freecat ... la foudre lui est tombé dessus peut être ! il est mal en point ... les autres cerisiers sont bouffés par les chenilles et on les traite mais lui... pas de bestioles ! pas de cerises non plus ! tout sec et cette branche qui lutte, lutte.
au prochain printemps ??? il sera mort peut être !
-> Philippe
Pour une fois, cette photo n'est pas un hasard ! le contraste est tellement évident .... merci Philippe

FreZ

Tant qu'il y a de l'avis, il y a de l'espoir (oui à la diversité de pensée :))

odile

............................................................................................................


Ikebana méditatif, façon Véronique… Ça me convient bien ;-)

Ce grand champ, même coloré de son beau jaune, était plat, manquait de volume et de relief.
Bien plus, il avait besoin d'une structure forte pour ressembler à quelque chose d'équilibré.

Il en a vu d'autres, lui, l'arbre : la course des saisons, des années, celle du soleil et des oiseaux dans le ciel, la ronde des fleurs, des enfants,à ses pieds... il a connu les assauts des écoliers buissonniers, venus cueillir des pendants d'oreilles, et des merles siffleurs se gorgeant de fruits couleur sang... et les amoureux enlacés...

Il a connu des coups durs, aussi… - la foudre, si j'ai bien lu – et il est toujours là… il résiste…
"C'est sûr qu'il tombe, tombe, tombe"… il est déjà bien penché…
Mais il se tient encore… Son œil ouvert en plein trognon lui permet de capter les couleurs en plein viseur et même… de leur offrir un joli cadre en forme de cœur. Il a toujours le cœur au ventre, lui, l'arbre…
Sa carcasse dépouillée, épurée, torsadée, contraste sur la couleur et rehausse ce champ uniformément beau et coloré. Cette année encore, quelques années… peut-être… Il tient encore le coup, il joue la partition, d'une main, pour ne pas trop faire bande à part, pour donner un peu encore, jusqu'au bout.
Il tient sa place, rien que sa place, et toute sa place, au bord du champ jaune…

Heureux, ceux qui savent le voir là, tel qu'il est.

............................................................................................................

Charles L.

On aimerait y être! Merci de ce dépaysement.

Nicolas

C'est un émerveillement Véronique.

miss75

Ta composition est sublime.

olivier

Superbe couleurs...

véronique

-> Frez
Ou l'espoir qui fait vivre Frez !
-> Odile
Vous l'auriez vu aussi Odile ! là au bout du chemin juste aprés les tilleuls, un peu plus haut, le chêne toujours aussi majestueux et en fond d'écran le champ ! parsemé de quelques coquelicots ! à gauche la source qui crachote un léger filet d'eau claire !
et les enfants qui dévalent le chemin pour aller voir les chèvres...
c'est là, vous y êtes et vous auriez tout vu.. j'oublie le chant des cigales !
mais je suis rassurée parceque pas loin, des "bébés" cerisiers, trois qui ne demandent qu'à prendre la relève ! le cycle de la vie... l'un part et d'autres arrivent
Merci Odile... de nous raconter des histoires !
-> Charles
c'est la provence Charles, juste là à gauche aprés la gare de Lyon...
-> Nicolas
Ah vous voilà... perdu dans le champ de colza ?
-> Miss 75
c'est dame nature qui fait tout le boulot MIss 75 !
-> Olivier
c'est encore plus beau pour de vrai !

Jean Christophe Bataille

Vert et jaune, deux couleurs grasses qui lénifient l'esprit.

elaine

j aime bien ce titre pour cette belle compo!

véronique

-> Jean Christophe
" Le verbe lénifier a d'abord un sens médical : il signifie adoucir à l'aide d'un calmant (un lénifiant). Par extension (bien que ce sens soit rare) il signifie calmer, apaiser "
mais vous avez raison le jaune lénifie....
-> Elaine
contraste, lutte entre deux états ! résister ...

Free cat

Ah oui, c'est peut-être ça alors ? Le "coup de foudre", il y en a beaucoup que ça laisse mal en point ! :-))

véronique

-> Freecat
et oui Freecat ! çà fait des dégâts " au passage " .... y a plus qu'à s'accrocher aux branches !

Christian

Malgré sa douleur, il donnera encore les fruits tant attendus qui font le bonheur des petits et grands.
Ah! Le temps des cerises .....

Bonne soirée Véro.

Gto

Nos deux moitiés sont indissociables l'une ne va pas sans l'autre.

Michel B

J'aime bien , c'est beau ...

véronique

-> Christian
Malheureusement et bizarrement pas de fruits aprés les fleurs ! une espèce de stérilité ...
au prix du Kg de cerises, c'est dommage !
Bonne soirée Christian
-> Gto
suis d'accord, mais je préfèrerai que l'une domine l'autre ...
-> Michel B
quelle chance nous avons de pouvoir nous émerveiller encore devant la nature...

Rita

Décidémént, je ne me lasse pas de vos images ! Je me permets ce petit commentaire pas très constructif mais sincère et reconnaissant : merci de tant de grâce ! C'est un ode à la vie, un bonheur que de venir vous voir (ou regarder) de temps en temps. Encore, encore...

Catherine

Ma-gni-fique Véronique !
Quelle force dans cette photo !
Et tant de thèmes s'en dégagent que j'ai hésité avant de choisir !
Et j'ai opté pour celui-ci :
-------------
Son coeur était foutu
Il ne lui restait que peu de temps à vivre
C'était tombé comme un coup de foudre un jour,
Sans une greffe du coeur
Il était condamné à mourir très vite.
Il entra alors en résistance :
Ne pas se fatiguer,
Se préserver,
Attendre
Et espérer que quelqu'un ait signé pour un don d'organe.

Un jour on l'appela en urgence
Pour recevoir le coeur de Colza
Et il se réveilla un matin avec un coeur tout neuf
Qui mettait du soleil dans sa vie
Et c'est depuis qu'à chaque printemps
Un de ses bras fleurit d'espoir
Pour dire Merci
Merci à ceux qui écrivent un jour
Le plus noble des testaments
Oui aux dons d'organes !

odile

.....................................................................

Catherine,

je te lis entre deux insomnies (ou plutôt entre deux sommes...)
Ta plume est un pur génie, de finesse et de poésie,
et ton coeur est immense !
"Entrer en résistance
Ne pas se fatiguer
Se préserver
Attendre
Espérer"...

MERCI à toi, coeur de Colza
MERCI de nous donner tout ça !

J'aurais aimé savoir écrire tes mots...
en échange, celui-ci, de Audiard, qui remonte souvent en surface :
"Bienheureux les fêlés : ils laissent passer la lumière"
ça lui va bien, à cet arbre, tu ne trouves pas ?

De tout coeur avec toi.

.....................................................................

véronique

-> Catherine
et moi, j'ouvre mon ordinateur ce matin et je lis tes lignes Catherine...
quelle force dans le sujet choisi une fois encore ! pas par hasard !
associer cet arbre quasi mort avec un trou à la place du coeur et la greffe de colza qui prend avec pour seul rejet, une nouvelle branche ...
superbe comme toujours .. j'aurais du appeler cette image " espérance " alors ?
-> Odile
y en a beaucoup qui devrait se faire greffer un coeur de colza hein Odile ... nous verrions alors tous la " vie en jaune et vert qui lénifieraient nos esprits " !
bienheureux les fêlés !!!

véronique

-> Rita
Je vais vous avouer que ces images sans certains commentaires, ne vallent pas grand chose... c'est la communion des deux qui pour moi en fait " louvrage "
Merci Rita d'avoir respiré un peu de ces couleurs !

odile

............................................................................................
Des goûts et des couleurs...

Le mot "lénifier" est pour moi, synonyme de "calmer, adoucir" ;
en cela, oui, je suis d'accord avec la majorité pour dire que, globalement, le vert est "calmant", "apaisant"...
Il n'empêche que certains verts, le vert anis, le vert pistache par ex. sont plutôt… "toniques"
[sans compter queu… ça va bien ensembleu ça, té : anis-pastis et pistacheu…:o)…].
J'ai connu récemment le bonheur de passer une journée en forêt d'Iraty, une hêtraie somptueuse,
alors que les bourgeons venaient, après pluie et chaleur, d'exploser littéralement...
ça ressemblait… à une cathédrale de lumière… et notre petite troupe de randonneurs
était en extase et en joie dans cette ambiance colorée, tellement claire et lumineuse…
rien à voir avec les sous-bois de feuillus lourds et sombres en plein été.

Le vert sombre, par contre, oui, est austère, lourd et même pesant.
Ce n'est pas innocent qu'il soit systématiquement de mise sur les tapis des tables de conseils,
dans les cabinets d'avocats… > calmer l'œil et les esprits…
[ à Nantes, pour le nouveau Palais de Justice, Jean Nouvel - lui ! - pour changer de l'ordinaire,
a tout fait en… noir et... rouge !... ]

La thérapie par la couleur engagerait plutôt à faire retapisser les murs d'un dépressif en jaune
et peindre la cellule d'un excité en bleu, ou même… en violet/parme…

Pour en revenir au jaune… celui du citron, celui d'un champ de colza, pour moi, c'est du tonus en pleine figure et en plein cœur, c'est stimulant. L'association du vert tendre et vif avec le jaune citron est,
pour moi, un tonique acidulé qui me convient bien pour me mettre en joie…
[ pas pour s'y rouler : un peu trop frais… le foin est plus confortable… :o)…]

Pour résumer : colza + vert tendre, je ne trouve pas ça "lénifiant" du tout…
Bien au contraire : chaque année c'est le même flash : ça me saute aux yeux…
et j'y suis encore plus sensible quand ces grandes étendues sont balafrées,
striées par des rideaux d'arbres sombres…
Et si, d'aventure... une tache de colza se dessine dans le cœur troué de l'arbre mort…
là... et bé, té... c'est moi que je craque avé l'arbre…
… Mais… jeu sé, jeu leu sé : … "des goûts et des couleurs, on neu discuteu pas"...

Oh ! Véroniqueu ! tu veux queu jeu teu leu diseu : Tu me fends le cœur !!!
............................................................................................

véronique

-> Odile
Vous me faiteu rireu Odileu !

j'aime bien le jaune sur les dessins d'enfants, le vert je n'en porte jamais, cela fait grise mine, le rouge, trop voyant, le noir si discret, pour passer inaperçue ! le blanc trop trop !
moi ma couleur c'est le bleu, et pis c'est tout !

mais comme vous dites : les champs de colza qui nous explosent à la figure ! çà pète dans nos ti yeux qui s'écarquillent ! on redevient enfants : oh regarde, comme c'est beau là bas ! et puis là bas aussi !

Bon c'est pas tout çà, faut que j'aille tondre ...


merbel

Cette photo-là, vous me l'avez volée, c'est sûr; c'est celle d'un paysage qui se découvre au détour d'un chemin creux de ma Normandie qui me sourit chaque fois que je l'emprunte.
Ce cerisier qui porte en lui la vie, malgré la mort prochaine, fleurit depuis deux printemps. Contre les verbeux qui annoncent le bout de son souffle, contre les compatissants qui gémissent leur propre douleur, contre le vent, contre cette bruine perpétuelle, contre les frimas. Il est toujours là, à capter dans son fût troué l'horizon blond des blés, la couverture jaune du colza, la toison soyeuse et ondulante des orges. Et face à l'inconstance de ces champs, qui chaque année promettent des couleurs, des fragrances, des musiques différentes, il résiste, du plus profond de ses racines, la ramure toujours lancée vers l'azur, sûr d'offrir à toute cette horizontale mère, un mât accrochant follement aux branches les fleurs de nos rêves...

Bravo Véronique et merci!

véronique

-> Merbel
J'aime quand vous écrivez avec un tel élan Merbel... chaque fois, je ne peux m'empêcher de me souvenir de la première fois ou je vous ai lue ici. La photo je m'en souviens, c'était la petite main de Jeanne... ou vous décriviez chacun de ses petits doigts ! et j'ai tout de suite aimé et j'ai tant attendu que vous reveniez !
c'est moi qui vous dis merci Merbel .....

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.