« La porteuse d'eau... | Accueil | Police ! Souriez .... »

19 avril 2007

Commentaires

Free cat

Emouvant Véronique, cette couche des plus rudimentaire, pour un repos sans doute bien nécessaire. Je crois néanmoins savoir que de toute façon, là bas, dans le sud est asiatique, la notion même de "lit" est tout autre que chez nous. On dort souvent sur des lates sans matelat ni autres commodités occidentales.
En tout cas la photo est belle ! Et quelque peu effrontée, je dois dire ! Enfin, pour quelqu'un comme toi ! :-)

odile

Sommeil du juste ? Dormir pour oublier ?
Lassitude… besoin sérieux d'un peu de repos avant de repartir, pour s'étaler là, avec pour lit de fortune - compagnon de misère - les cailloux du chemin (ou du chantier pendant la pause ?)
Non, pas vraiment la sieste du "Mexicain basané"… mais quelques lignes me remontent en mémoire, auxquelles je donne une autre interprétation :
"L'existence est un problème à n'en plus finir
Chaque jour chaque nuit c'est la même : il vaut mieux dormir"
L'avait la peau et le sommeil durs !
J'espère pour lui que votre déclic était discret et ne l'a pas réveillé… ;-)
Sa veste, hein, dites-moi, la couleur de sa veste, sur le sol, elle vous a attirée comme un aimant ? Non ?...

Gérard Méry

Avec tous les travaux manuels fatiguants de ce peuple que vous nous avez montrés au cours ce reportage photos, quoi de plus naturel qu'un repos pas seulement mérité mais nécessaire...mais à même la caillasse le confort est limité.

véronique

-> Freecat
Angkor ! et oui encore .... quelques espaces verts qu'il faut entretenir ! que des femmes pour ce boulot là et elle porte l'uniforme, cette veste bleue, ample, ce pantalon rayé, un chapeau et toutes ce morceau de tissu posé sur leur bouche ! se déplacent par petits groupes et ratissent, et coupent en entassent et se posent sous les arbres pour respirer un coup...
cette jeune femme dort profondément .. ce qui m'a frappée c'est la position qu'elle a pris pour sommeiller, le bras sous la tête, sa main posée sur son ventre et ses pieds croisés. semble être confortable .... Vous allez rire mais je la trouve élégante et gracieuse aussi; abandonnée dans ses rêves ... bleus !
-> Odile
"L'existence est un problème à n'en plus finir" ..
le soucis est que c'est plus un problème pour les uns que pour les autres ! mais comme dit l'autre, c'est pas un concours ...
Ces jeunes femmes qui travaillent dur ont parfois avec elles leurs enfants... qui dorment eux aussi à même le sol, avec la " grande soeur " de trois ans, qui veille sur le poupon !
j'ai comme eu l'impression de travaux forcés... uniforme, rateau à la main, et travail tellement monotone, des feuilles et encore des feuilles à ratisser du matin au soir ..
enfin...
-> Gérard
Oui bien sûr, elles sont le droit de faire une pause. Christian serait là,( !!!... ???? ) il me dirait que j'aurais du élargir mon champ pour que vous voyiez aussi l'environnement... mais ce n'est pas la dureté de la vie que j'ai voulu montrer aujourd'hui, c'est simplement cette jeune femme en bleu qui dort comme elle pourrait le faire le long des berges de la Seine !
Gérard ! bonne sieste aprés l'effort ! c'est vélo aujourd'hui ?

sandro/alex

...je ne sais pas si c'est une idée que je me faisais quand j'ai visité la Thaïlande, mais le repos, la sieste, le farniente, l'attente, la paresse ( dans le bon sens du terme, le contraire de notre stress ) me sautait aux yeux. Bon, je dois avouer, surtout chez les hommes. Je les voyais se prélasser devant leur maison sur pilotis, allongés sur leur espèce d'estrade surélevée, avec une formidable nonchalence.
C'est presque cette capacité à "ne rien faire" qui me faisait vraiment me sentir "différent".

En tout cas celui-ci ou celle-là ( ? ) n'a pas peur des serpents...

Le Cagou

Priere de ne pas deranger. ( Do not disturb. )
Bonjour a tous,
Bonjour a vous Veronique.
Dites moi ce matin c'est le reveil en somnolant.
Merci tout de meme pour votre portrait qui soupire.
Odile m'a subtilise mon titre. Celui du " Mexicain basanee. "
Qu'a cela ne tienne, nous sommes en Asie du Sud-Est apres tout.
Comme toujours Veronique vous aimez ( j'en suis ravi ) nous surprendre.
Nous n'y echappons pas aujourd'hui.
Nous donnons dans l'elegance.
Foulard mauve, chemise bleue et propre, pantalons noirs.
Couvre-chef de fortune et chaussures absentes.
L'ensemble reposant sur un sol precaire, pierreux et poussiereux.
Une toile de sac sert de couverture de sol.
Cela pour prevenir des fourmis et s'isoler quelque peu des elements adverses.
Au moins il ne pleut pas. ( expression typique anglaise )
Un rayon de soleil eclaire genereusement le coin votre image.
Je pense qu'il se repose comme notre autre ami couche sur le banc. Post du 15 mars.
Somnolence reparatrice ou sieste breve. Esperons pour lui que l'effet lui soit profitable.
Les yeux ouverts, je vous souhaite une bonne journee Veronique.
Et bien entendu a vous tous amis visiteurs de ce Site. Marc

Gérard Méry

Vous me connaissez bien dites moi, oui vélo, à travers les champs de colza, de coquelicots, et autres couleurs de printemps et ce soir toutes ces teintes à mélanger au club photos...elle n'est pas belle la vie.

elaine

trés chouette titre pour cette photo 'reposante'

tina lambda

après la touche de rose d'hier... le bleu... tout cela est fort harmonieux pour les yeux....

Annick

je suis émue devant toute fatigue....

Vigne

Bleu indigo, bleu de Chine, bleu aubrieta , bleu rêve...au revoir dame aux jolies mains...
Bonne continuation à vous, Véronique !

amichel

Fait-elle au moins des rêves bleus? Marc ne le dit pas.
ainsi cette berceuse que chantait Rina Ketty :

"Le rêve bleu
Léger, mystérieux
Comme un oiseau
Vole autour des berceaux
Il fait son nid bien près des tous petits
Pour approcher leur cœur
De son aile porte bonheur
Le rêve bleu
C'est l'ange bienheureux
Du beau pays appelé Paradis
Et chaque soir
Avant de revenir nous voir
Le rêve bleu
S'envole dans les cieux "
ou ce poème que j'ai écrit jadis :(blog l'oeil ouvert)
pardon véronique :>))

La méridienne

Dans la chambre aux volets clos
Un rayon de soleil paresse
Les yeux se ferment à sa caresse
Le rêve vient dans son halo

Du dehors le chant des cigales
Disperse le sable blanc du silence
Une abeille perdue dans les dédales
D’un bouquet s’épuise d’impatience

Les livres aux récits fous ou sages
Des mains à terre sont tombés
Le songe de Midi tourne les pages
De leurs chapitres en liberté

Les tuiles du toit sont en feu
Dans l’ombre fraîche de la pièce
Le sommeil est une mer bleue
Où les dormeurs renaissent

Les draps au parfum de lavande
Sont des îles aux plages de soie
Où les corps amoureux s’étendent
Et se frôlent du bout des doigts

Le souvenir heureux nous reste
D’un abandon plein de douceur
A l’heure chaude de la sieste
Repos d’une irrésistible langueur

philippe

Je voudrais bien vous dire des mots bleus mais ils se disent avec yeux. Alors je vais les fermer pour rêver un peu moi aussi...

véronique

-> Alex
Une certaine nonchalance c'est vrai... la chaleur et la moiteur aidant ! on se sent tout de même trés décalé ! no stress là bas, enfin en apparence !
-> Marc
C'est tout de même pratique de pouvoir s'allonger ainsi n'importe ou, au moindre signe de fatigue... vous imaginez les champs élysées, avec par terre des gens épuisés allongés... pourquoi pas dans le fond !
cette femme je l'ai prise parcequ'elle me semblait " bien", au frais, relativement confortable, repos mérité bien sûr ! milieu d'aprés midi... absolument pas dérangée par les touristes qui passaient par centaines... une capacité d'adaptation là encore
-> Gérard
Je vous imagine allongé dans un champ de colza avec votre bicyclette ..... un coquelicot dans la bouche !
-> Elaine
" petite sieste bleue " .... je me casse la tête pour les titres Elaine si vous saviez, alors maintenant j'ai décidé d'aller au plus simple ! et hop ..
-> Tina
Tout est couleurs là bas... sous le soleil tout devient lumineux
Suis contente parceque j'avais perdu le lien "tina lambda" , je n'avais plus que celui de votre blog photo..
-> Annick
Elle est pas trop fatiguée Annick, elle fait juste un petit reposé ! soyez pas triste
-> Vigne
Le bleu est ma couleur préférée.... tous les bleus sauf le pâle ! une petite préférence pour le marine !
-> Amichel
Rêvons nous en couleurs Amichel ? parait que oui .. j'aimerais me souvenir des miens !
Pourquoi vous excuser... vos mots restent les votres et suis bien contente de les lire ici ! prennent un autre sens peut être ! en tout cas, j'ai l'impression que vous avez une sacrée expérience de la sieste.... j'ai l'impression d'y être aussi
-> Philippe
Les mots bleus.... jolie chanson ...
et puis parler avec les yeux ! çà marche même sans couleurs ! Merci Philippe

Gérard Méry

Vous me faites rire, j'imagine la scène en fait qui n'est pas impossible, cet a-m j'ai eu le temps d'admirer ces deux graminées et un gros minet qui a traversé la route !

Charles L.

Magique! (en plus les jeux d'ombre sont superbes) Bises!!!

henri

Elle est terrible cette photo! Le cadrage est superbe!

Fifi

Touchant contraste entre la rudesse du sol et l'abandon au sommeil !
Elégance de la cette belle main posée !
Image belle et tendre !

Bon repos à vous et à vous tous !

Annick

Tout sereinement
Le plus tranquillement
Elle s'est allongée
La main sur son bébé
Elle pense à l'enfant
Que lui fit son amant
Et elle rêve de bleu
Ces moments merveilleux

véronique

-> Gérard
Un gros minet ? ou çà un gros minet ? et Titi Gérard ! vous l'avez vu aussi ?
-> Charles
J'aime surtout cet abandon... Merci Charles !
-> Henri
Terrible ? dans le sens terrible ? ou terrible !
-> Fifi
Vous aussi la trouvez élégante ! la position de ses pieds par contre n'est pas agréable pour moi .. comme un peu crispée, recroquevillée !
-> Annick
C'est joli çà Annick et en plus possible ! vous avez remarqué comme les futures mamans posent ainsi leur main protectrice et caressante sur leur ventre rond !
je n'avais pas pensé à çà et votre idée me plait bien ... une future maman ! c'est un garçon alors !

Annick

vous me faites rire Véronique, et vous me faites du bien. .. je vous embrasse...
mais Véronique, elle en attend deux, son future bébé, et encore son amant,
alors c'est une double sieste bleue..dans le balancement du temps...

Annick

et puis...

C'est tellement émouvant
une femme anonyme
au visage caché
derrière son foulard
dans la pudeur de sa sieste
mais que la main révèle
infiniment.

Annick

La vie la lâche
Elle se sent si faible
Que ce lit de fortune
Lui sert en dernière grâce
Sa vie fut bien trop rude
Son ventre lui tord les pieds
Et déjà elle sent que la fatigue
Sera son repos souhaité
Car elle est fatiguée


Comment sans me répéter, puis je vous dire encore, que vos images sont des livres d'images à ciel ouvert sur la vie telle qu'elle est.. et que chaque image vagabonde la tête dans des cent coins perdus qui retrouvent la vie dans tous ses états d'être! Merci Véronique. Votre blog m'impressionne, et je vous remercie d'accepter mes délires de vie en humbles mots posés sous votre poésie merveilleuse en images.

Je vous souhaite une excellente soirée!
Et au fait, vous serez la marraine de l'heureux évènement! car je préfère cette version de vie en vie pour la vie en petits pieds de vie dans la beauté de l'enfant à venir dans les bontés de la vie!

véronique

-> Annick
Le regard se fixe sur la main bien sûr... le visage que l'on ne voit pas ensuite ... et les pieds enfin !
Pudeur de la sieste ...
que la main révèle ...
On en dit des choses sur une ptite image comme celle ci n'est ce pas ?
suis contente de vous faire rire ...

véronique

-> Annick encore ...
mais les commentaires se croisent...
là je retiens, " son ventre lui tord les pieds " !
vous savez, je suis stupéfaite par votre imagination débordante de vie Annick !
je choisis chaque photo ! une peu en fonction de mon humeur !
demain une qui vous fera rire je pense...au moins sourire !
elle est gaie et un peu triste à la fois ! si on regarde bien
Surprise... mais elle parle d'elle même ! c'est une photo pour Freecat ! une photo de famille... suis sûre que çà va lui plaire....

Le Cagou

Le bleu de l'ete.
Non Amichel je ne devine aucun reve chez cette personne..
Odile ( pardonnez moi de vous citer ) et moi meme pensions que c'etait un homme.
Excusez moi Veronique.
La forme de ses pieds m'a fait penser au genre masculin.
Mais elle a de belles mains et de beaux doigts fins comme votre statue.
Je lis aussi vos commentaires Veronique et comme tout ami visiteur nous nous instruisons sur cette partie du monde.
La vie n'est pas rose et je partage comme beaucoup vos sentiments sur ce dont vous avez ete temoin.
Merci Veronique.
Je termine en citant Amichel et son poeme.
Je retiens " le songe de midi, mer bleue, sable blanc et ile au plage de soie. "
Nous baignons presque dans les eaux du lagon de la France profonde du bout du monde. Merci.
Bonne fin de soiree a tous.
Et surtout dormez bien et faites de beaux reves ( bleus.) Marc

véronique

-> Marc
Et bien Marc, vous avez souvent le mot de la fin ...
la journée a débuté par une sieste bleue et vous nous souhaitez une nuit remplie des rêves bleus...
on va essayer .. pas garanti !
à demain... donc !

fabrice

Un peu en retard aujourd'hui. Comme cette personne je vais aller me coucher.Ce sera une nuit marron comme la couleur de mon pyjama. J'aurai préféré bleu roi mais ce n'est pas le cas. Bonne nuit à tous.

Claude

Excellent titre pour une bien belle photo!
Bonne soirée Véronique.

Annick

Il est bien
Son esprit a rejoint
Celui de sa bien aimée
Dans sa petite sieste Bleue

véronique

-> Fabrice
Vous m'inquiétez là avec la couleur de votre pyjama.... voulez vous bien me changer tout çà !!
-> Claude
Titre " gentil " pour une photo " gentille " aussi ! mais j'aime bien les trucs paisibles moi ..
-> Annick
Vous croyez Annick que l'histoire finit bien ?

PiR

Voici une image comme on les aime.
Monochrome rehaussée d'une flaque de lumière bleue. Ce n'est pas parce que le sujet dort que l'on ressent cette sérénité. C'est la composition photographique, l'environnement surexposé qui suggère la chaleur et l'exposition juste sur le dormeur qui exprime la quiétude.

véronique

-> PiR
Je reçois votre commentaire comme un compliment...
encore une photo prise vite fait parceque je passais devant elle et qu'elle m'a frappée ! elle dormait....

kimono

c'est un instant d'une grande simplicité mais au combien universel et réparateur .
Merci pour cette belle image.

véronique

-> kimono
Merci à vous de faire un petit passage ici !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.