« Comme un petit coquelicot... | Accueil | Petite sieste Bleue... »

18 avril 2007

Commentaires

fabrice

Elle porte de l'eau quand d'autres en ont à gogo. Pour elle c'est un trésor qui se rarifie quand d'autres continuent à la gacher jour après jour. Le poids de ses bouteilles plie la barre et écrase son corps. Elle souffre pour que d'autres ai la chance de boire de l'eau potable. Quand à moi , à chacune de mes gorgées , en cette belle journée qui s'annonce , je penserai à cette femme qui plie mais ne rompt pas. Ne gacher pas l'eau SVP et faites passer le message autour de vous ! Penser à elle..........

Vigne

"Ma petite est comme l'eau , elle est comme l'eau vive.Elle court comme un ruisseau..."
Douces ces couleurs, douce l'eau qui est aussi un bien commun. D'accord avec vous,Fabrice!

Gérard Méry

Pas loin d'une vingtaine de kilos sur ses frêles épaules, je suis retourné voir votre première photo de cette jeune avec son sourire radieux, une belle leçon de courage et de dignité.
Heureux anniversaire à qui vous savez.

Free cat

Et ça c'est superbe par contre ! Elémentaire et superbe. Seuls les sacs plastiques et leur bouteilles, viennent dire qu'on est bien dans "l'aujourd'hui" et non pas dans une scène intemporelle de la vieille Asie. Et je pense que là bas, cette interpénétration du séculaire avec le monde moderne doit être un effet constant. Effet dont tes photos rendent compte avec toute ta belle sensibilité, en filigrane.

nath

heureux anniversaire à qui ????? à vous Véronique !?? (ha oui.. je lis tous les commentaires moi ;-)....
L'eau.. cette denrée rare qu'il faut utiliser avec parcimonie, est si joliement illustrée avec cette photo !

véronique

-> Fabrice
Cette jeune femme était sur la première photo de ma série " voyage " .... large sourire sur son visage ! (note du 1er février ) elle a juste changé de chapeau entre ls deux clichés !
il faisait chaud et elle marchait tranquille.
L'eau va manquer pour tous, l'eau manque déjà pour tant et tant !
-> Vigne
Une des premières " visions " de ce pays ! alors vous dire mon étonnement... mais tout se faisait dans la bonne humeur !
elle était vraiment comme l'eau vive cette jeune femme... d'une gaité communicative
-> Gérard
Vous êtes retourné voir le côté face .... quel sourire n'est ce pas ! quelle joie de vivre.. quelle leçon
merci Gérard !!
-> Freecat
l'emballage a changé mais le moyen de " transport" ! non... les bouteilles plastique remplacent seaux et bassines. Contraste amusant... son vêtement rose aussi n'est plus trés traditionnel et la casquette qu'elle porte sur l'autre photo encore moins....
en arrière plan, mais que l'on devine bien mal, un temple bien sûr, encore endroit magique ou toute une foule se préparait à une grande fête.

philippe

J'aime vraiment beaucoup la lumière de cette photo, les beaux contrastes et cette PDC réduite! Superbe Véronique.

véronique

-> Nathalie
Non, ce n'est pas mon "niversaire" aujourd'hui, mais celui de Sarah, l'ainée de mes filles.... file, file le temps....
pour l'eau ! c'est à nous de gérer aujourd'hui... on ne le sait que trop !

Fifi

"Belle leçon de courage et de dignité", j'ai aussi envie de dire cela pour parler de votre image et souligner également cette prise de conscience urgente à faire pour nous autres quant au respect de l'eau denrée vitale pour les humains, pour la terre !

elaine

suprebe avec ce flou dans le fond! je lui trouve une intense fragilité!

Le Cagou

" Eau pays de l'oncle Ho."
Bonjour a tous,
Beaucoup de commentaires deja ce matin sur votre charmant sujet Veronique.
Merci a vous tout d'abord de nous eclaircir sur votre personnage.
Je n'aurais pas devine qu'il s'agissait du meme que celui du debut de votre serie de photos.
Bien vu Gerard.
Il lui aura fallu donc 15 secondes pour changer de couvre-chef.
Par contre sa queue de cheval bien noire a disparu.
Son chapeau me fait penser a un coeur d'artichaut.
Pas tres poetique, excusez moi, mais enfin.
Je compte au moins neuf bouteilles de 2 litres par sac.
Faites le calcul. 36 litres ou 36 kilogrammes.
Meme si elles ne faisient qu'un litre, la charge serait bien lourde pour son gabarit.
Je pense qu'elle va les deposer dans un magasin.
Avec ce chargement de mulet, elle me semble activer son pas.
Le tout avec un rassurant sourire.
Un sourire franc qui ne laisse entrevoir aucune douleur.
Bonne journee et bon sourire a vous Veronique.
Et a vous tous bien sur. Marc

amichel

D’eau à dos

En casquette en chapeau pointu
Fait-elle les rêves de Perette ?
De bouteilles en bouteilles l’argent liquide
Coulera-t-il à flot en rigoles ruisseaux rivières ?
Des cailloux de la route évitera-t-elle les faux pas ?
Sa gaîté (février) offre son cœur d’eau vive .

ps/
-bravo à Gérard quel œil-mémoire !!
-le parti pris descriptif minutieux de Marc
me fait penser aux tentatives de Francis Ponge !

Cathy (l'autre)

Entre VéroniqueS forcément ...

Elle, rappelle-toi comme elle est belle
Et touche-la : elle sent le sel.
C'est un don miraculeux.
Elle, c'est la naissance de la gabelle,
C'est l'oubliée des infidèles
A la terre des futurs vieux.

Rien que de l'eau, de l'eau de pluie,
De l'eau de là-haut
Et le soleil blanc sur ta peau
Et la musique tombée du ciel
Sur les toits rouillés de Rio.

Toi, tu te caches dans les ruelles
Et comme un païen qui appelle
Les Dieux pour qu'elle t'inonde.
Elle, oh tu sais elle a le temps :
Elle est là depuis mille ans,
Elle te suit comme une ombre.

Rien que de l'eau, de l'eau de pluie,
De l'eau de là-haut
Et le soleil blanc sur ta peau
Et la musique tombée du ciel
Sur les toits rouillés de Rio.

Elle, en attendant l'orage,
Elle te pardonnera ton âge
Et l'argent de tes cheveux.
Elle, tu ne peux pas te passer d'elle,
Tu ne vivras jamais sans elle.
Tu n'auras que de l'eau de tes yeux.

Rien que de l'eau, de l'eau de pluie,
De l'eau de là-haut
Et le soleil blanc sur ta peau
Et la musique tombée du ciel
Sur les toits rouillés de Rio.
(Véronique Sanson)

C'est pas Rio mais cet ailleurs ressemble à un autre tout en étant particulier. Merci encore pour nous montrer toutes les diversités de votre voyage.

Annick

Le dernier jour de vie
Une dernière goutte
Pour des milliards...... d'êtres vivants

En attendant
Vivre chaque goutte
Comme un présent

Une douce offrande
Du ciel, de la mer
Qui nous gardent........ vivants

véronique

-> Fifi
Ca commence à bouger Fifi... encore quelques dizaines d'années et on en aura pris pleine conscience...
-> Marc
Comme le dit Amichel, votre style est unique ! quelle capacité d'observation vous avez là ! décortiquer l'image pixel par pixel, calculer les litres d'eau qu'elles portent sur ses minces épaules, imaginer d'ou elle vient, ou elle va, décrire l'artichaut qu'elle a sur la tête.... et vous souvenir du sourire éclatant qu'elle nous lançait en pleine figure...
un petit film qui défile dans notre tête au fil de votre plume...
-> Amichel
Mais qui est Francis Ponge ( je vais tout de même faire l'effort de cliquer sur google ... )
" de bouteilles en bouteilles, l'argent liquide ".. c'est un peu çà oui ! et tout çà dans une bonne humeur...
-> Cathy
J'arrive au bout Cathy... mais il me semble avoir dit çà déjà plusieurs fois ! encore quelques unes à vous montrer... une trentaine ! et la source sera tarie !
j'ai beaucoup écouté Véronique Sanson à ses débuts ! on l'entend moins..
-> Annick
Savez vous Annick que je me suis découvert des dons de "sourcier" .. par hasard encore ! une baguette de merisier entre mes mains, qui se baisse vers le sol là ou l'eau coule sous la terre ! je vous assure que çà fait un bien drôle d'effet ! moi qui ne crois en presque rien ... il a bien fallu que je l'admette qu'il y a des trucs inexplicables

odile

"Gémir n'est pas de mise", aviez-vous dit.
Porteuse d'eau : changer de casquette sans changer de statut…
Si nous devions porter ainsi notre ration d'eau sur les épaules, nous serions sans doute un peu plus "regardants" pour éviter le moindre gaspillage…
Exposition différente : le rose de son gilet a un peu viré de teinte… les fifilles du pays ont l'air d'aimer cette couleur… mes jeunes amies vietnamiennes l'adorent.

véronique

-> Odile
" Gémir n'est pas de mise ..." et pourtant elle pourrait !
le prix de l'eau ! sommes nous vraiment conscients de ce qui nous attend ?
j'ai du un peu traficoté la photo Odile... et puis elle était plus éloignée de moi ! mais c'est bien elle

odile

Je lis votre don de sorcière… euh, pardon "sourcière" !

Alors, Véronique, il vous faut faire demi-tour et retourner là-bas, avec votre baguette magique… Qui sait, si cette terre n'a pas des sources cachées… Imaginez, d'un coup de baguette, l'eau potable jaillissant au milieu du village… Sûr qu'ils l'utiliseraient bien ! Finies les corvées d'eau…
Oh, mais non : on ne la garderait pas pour soi, on reprendrait la route avec les bidons, pour aller en porter au village d'à côté : chez nous, on est partageurs…

Et… Bon anniversaire, Sarah !

Le Cagou

Merci a vous tous pour vos charmants et amusants commentaires.
Nous citons beaucoup de poetes et decrivons de belles chansons.
Sanson, Ponge, monsieur Brel, Guy Beart et son eau bien vive.
Comme vous Veronique, je ne connaissais pas monsieur Francis Ponge.
L'homme est ne a Montpellier, pas loin de Pezenas, ville natale de Boby Lapointe.
Merci beaucoup Amichel, je suis flatte.
Cathy ( number two ) vous nous transportez a Rio, Annick vous en etes a la derniere goutte.
Odile vous evoquez le rose d'une teinte qui deteint.
Freecat est dans le suberbe et l'elementaire, Vigne cite Beart.
Chat libre ennonce l'elementaire et le superbe, Nath souhaite l'anniversaire a Sarah.
Philippe aime la lumiere, Fifi cite le courage et la dignite.
Elaine souligne le flou et la fragilite, Fabrice avertit du gaspillage.
Gerard vous etes monsieur Holmes.

Et vous charmante Veronique vous nous apprenez que vous avez des dons de sourcier.
Felicitations.
Vous detectez la source des sentiments humains aussi.
Ce qui rend votre Site plaisant et bien convivial.
Merci a vous et a tous amis ecrivains et lecteurs.
Bonne nuit a tous et a demain. Marc

véronique

-> Odile
Si c'est vrai, je vous assure ! pas d'entourloupette ... la baguette elle bouge toute seule, alors que je lui demande rien de rien !
l'autre jour, dans le luberon donc, j'étais là le long du champ de colza et hop ! attirée vers le bas la baguette de merisier, j'appelle pour que quelqu'un constate LE phénomène ! non, non je rêvais pas...
j'ai vu un vrai sourcier ! avec pendule et baguette, il est capable de déterminer la profondeur, le débit ... a déjà fait creuser des puits qui donnent de l'eau encore et encore... et là bas y a urgence parceque pour distiler la lavande faut beaucoup d'eau et cette année, les puits sont déjà à sec, creuser plus profond.. seule solution !

et oui pourquoi retourner là bas ! mais faudra creuser Odile, vous viendrez me donner un ptit coup de main ! moi je trouve l'eau et vous vous creusez , c'est un bon deal !

29 ans ma Sarah.. et 29 de plus pour moi du coup ! bing ..

véronique

-> Marc
Alors là vous faites fort Marc... je vous proposerai bien de faire un ptit résumé tous les jours des commentaires de mes " visiteurs " comme je les appelle. Ce serait amusant, parceque savez vous que je garde tout, je classe, je conserve et je relis ... je me fais des souvenirs pour quand je serai vieille! " c'était le bon temps que je m'dirai !"
mais je trouve interessant d'associer l'image à tous vos mots, la photo pour moi prend plus de poids, plus de sens.. en fait c'est devenu indissociable, indispensable.. je pourrai presque faire un best off ! j'ai mes préférées bien sûr dans ces photos et comme par hasard, ce sont les mêmes qui plaisent. je dois faire agir mon fluide.... de so"u"rcière !
En tout cas, merci ! c'est nouveau et çà me plait bien de lire ce petit exercice là

Fifi

Mais oui ! Bon anniversaire à Sarah ! Il n'est pas trop tard n'est ce pas ! Embrassez-là bien fort !

véronique

-> Fifi
je le ferai... sur les deux joues ! ma Sarah ....

odile

Peuchère !!! avé ce sixième sens, Véronique, je pressens que vous allez être très sollicitée en Luberon...
>>> Manon des Sources - Le Retour
Pécaïre !!! Au risque de passer pour une "pédante / insolente", je vous demanderais bien de nous préciser si votre don marche avec du "merisier" (cerisier sauvage) ou du "coudrier" (noisetier)…
Monsieur Google doit avoir quelques réponses à la question…
Ah ah ah !!!… ;-)))

odile

Frrrttt... c'est parti, avant que j'aie eu le temps de vous souhaiter goudnaït !
Et... que ça ne vous empêcheu pas deu dormir, hé, Peuchère !

Catherine

En rose... Elle porte l'eau... Elle porte la vie...
Très belle photo encore Véronique !
Bon anniversaire à Sarah !
------------------------

Elle porte l'eau
En charge sur son épaule.
Elle porte l'eau,
Première nourriture de la vie,
A ceux qui l'attendent.
Elle porte l'eau
Comme un fardeau
Sur son épaule
Et elle va la distribuer...
Mais elle, le soir
A t'elle une épaule où se reposer ?
Une épaule douce et forte
Pour se ressourcer
Et pouvoir le lendemain
Repartir porter ses gouttes de vie ?

Elle porte l'eau,
Elle porte la vie,
Sur son épaule
Et c'est quelquefois lourd à porter...
Alors elle s'arrête,
Elle boit un peu de vie
Et elle repart
Où on l'attend
Pour calmer les soifs !

véronique

-> Odile
Mon carnet de rendez vous pour l'instant est vierge Odile... parait qu'il faut que je travaille ce don là... et oui, çà se travaille, sur le terrain ! il n'empêhe que j'aimerais parceque c'est tellement insolite, improbable, incompréhensible... pourquoi la baguette s'agite t elle ainsi toute seule ? je vais filer sur Google pour comprendre... j'ai une molécule en plus ! suis une mutante Odile !
c'était du merisier sauvage pas du coudrier ! et puis la nature du bois importe peu j'ai cru comprendre, il faut simplement que celui ci soit souple et que les branches soient fines et légères et un peu courbes.. faut tout de même choisir son matos ! on n'est pas des amateurs !
vous me faites rire ce matin Odile... peuchère et goudnait ! seriez vous polyglotte ?
-> Catherine
Ma petite porteuse d'eau était bien souriante vous savez !
et puis nous, " touristes " que nous sommes, ( pouah ! ) nous regardons tout çà - de loin - et en plus on prend des photos ! je ne suis pas vraiment fière de moi Catherine
Merci pour le poème... j'aime quand vous êtes inspirée comme aujourd'hui
bonne route !

odile

Deu l'eau bien fraîcheu pour le pastis !!!…. Bonneu Mère ! Mé ça vaut deu l'or, ça, diteu-moi ! elle est à creuser cette idée, qu'elle est bonneu !
Mé quand vous dites : "moi je trouve l'eau et vous vous creusez, c'est un bon deal"…
"un bon deal"… un bon di-leu !… elle est bien bonneu, celleu-là… je m'appelle "O-di-leu", mé jeu sui pas d'accord avé ce genreu deu proposition pas équitableu du tout…
Vé té ! Si vous voulez que je vous diseu : jeu neu tiens pas à marcher commeu ça, "à la baguetteu"…
Adésias, belle sourcière ! Pour sûr : je viendrai la goûter votre eau...
... à l'heureu du pastis…

véronique

-> Odile
Vous êtes insuportable ! je ne contrôle plus rien ... à la baguette je v'dis q'çà !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.