« Rame, rame, rameur, ramez... | Accueil | Bout' chou ... »

03 avril 2007

Commentaires

fabrice

Une école aux volets bleus
Qui rend les jeunes heureux...

Michel B

Les couleurs sont d'un beau bleu pastel , cela les aide t-ils à être heureux ??

joanp

la "caste" supérieure?
des privilégiés dans ce pays, sans doute!
tout est calme

cela me rappelle certaines campagnes présidentielles,...sur fond bleu!!!

didinath

Le temps de l'insouciance, mais est-ce aussi le temps du bonheur ?

dafredo

A chaque fois qu'il y a une personne qui regarde l'objectif, elle est souriante et tres photogénique. Tres bon shot

Gérard Méry

Plein de choses dans votre photo Véronique, par ordre d'apparition, ce bleu pastel, même usé mais beau, cet homme accroupi en position de "repos" position que l'on adopte dans les petits coins à la " turc " le jeune homme qui se repasse sa rédaction à fournir dans quelques minutes et le sourire (hé oui encore) de la jeune fille rien que pour vous. Chuis bien réveillé ce matin j'en vois des trucs !

Philippe

Il faut toujours rêver à de grandes choses pour au moins en réaliser de toutes petites...

Le Cagou

L'ecole de mon village.

Au coeur de mon vieux village
Il est un toit bleu et gris
Ou s'en vont les tous petits
Apprendre a dechiffrer l'univers page a page.
.......................................................
Ou le livre a passe perit la mauvaise herbe
Et lorsque l'ivraie meurt grandit le meilleur ble...

Bonjour a tous,
Merci Veronique. Nous sommes en classe aujourd'hui.
Nous portons l'uniforme.
Les enfants semblent badinner sur des choses diverses.
Peut etre apprennent ils cette recitation.
Le gamin de face me semble debraille. Pas de chaussures, chemise portee a la tahitienne.
Ils attendent a cote de la classe 1114.
L'adulte accroupi pourrait il etre un professeur?
Je note que voyons beaucoup de volets aussi. Ils me semblent toujours fermes.
Peut etre pour repousser la chaleur du jour.
Mais la couleur bleue pastel, un peu datee, donne a votre cliche Veronique un peu de gaite.
Nous apercevons un sourire.
C'est avec ce dernier que je vous souhaite une bonne journee Veronique.
Et a vous tous amis blogeurs. Marc

chatlibre

Il ne fait pas assez beau, chez nous, pour aller à l'école pieds nus, comme ce petit garçon ! :-)
Ambiance bien restituée, tu as pointé ton objectif aux bons endroits, au cours de ce voyage !

vézère

J'aime beaucoup:encore quelques minutes,l'un est encore dans ses rêves,l'autre déjà en amitié,le prof attend les derniers,les volets bleus s'entrebailleront peut-être...

véronique

-> Fabrice
Ecole de ce village sur l'eau... école qui flotte donc elle aussi !
les enfants y ont l'air heureux
-> Michel B
Déjà, ils vont à l'école ceux là.. je me suis même demandé si c'était bien une école ! parceque dans cet endroit ? avec juste sur l'autre rive la misère noire
-> Joanp
oui vous avez raison la "caste supèrieure" : uniforme de rigueur ! mais quel contraste là encore. Mon petit garçon pris sur sa barque tout seul avec le sourire aux lèvres est à 20 mètres de là
-> Didinath
Insoucience ? je ne sais pas pour ceux là ! je pense qu'ils sont conscients justement de la chance qu'ils ont ! enfin je le souhaite ! bonheur? je n'ai pas de réponse mais pourquoi pas ! elle est enjouée la petite fille
-> Dafredo
Les petites filles se laissent volontiers photographier c'est vrai ! disons les enfants en général... j'aurais aimé la voir de plus prés !
-> Gérard
Mais oui, vous voyez plein de trucs aujourd'hui Gérard ! ce petit garçon songeur ! cette petite fille rieuse, cet adulte sans doute professeur dans cette posture qu'ils adoptent souvent là bas ( comme celle de ma " rameuse " d'hier " . Tout est un peu cracra mais ce bleu claquait dans la grisaille et la pauvreté qui régnaient alentours... bon je vous donne 9/10 à votre devoir d'observation !
-> Philippe
Vous pensez qu'ils rêvent là, sur leur école de misère ? à d'autres espérances ?
-> Marc
" Au coeur de mon vieux village
Il est un toit bleu et gris
Ou s'en vont les tous petits
Apprendre a dechiffrer l'univers page a page." ...
C'est un peu çà ! peu de moyen pour la scolarisation dans ces pays ! il y a un peu partout des affichettes pour les touristes qui veulent aider justement le développement des écoles. Quelques dollars, des livres, des stylos.. parcequ'ils ont soif d'apprendre !
nous passions en bateau, de retour de notre balade lacuste et sur le retour, l'école à gauche et à droite, mon " gladiateur ".. 10 mètres les séparaient ! étrange impression

véronique

-> Freecat
J'ai essayé de voir Freecat ! j'ai beaucoup regardé .....
-> Vézère
sont pas nombreux n'est ce pas ... une odeur terrible ! l'eau trés basse et stagnante ! des ordures un peu partout...
Mais ce n'est pas çà que je voulais vous montrer aujourd'hui ! juste ces écoliers normaux !
Christian va me dire que le champ n'est pas assez large et il aura raison ....
mais ne montrer que les écoliers, juste çà !

silo

décidement les couleurs sont vraiment profondes et lumineuses, les rouges et les bleus!
tu accentues ou c'est naturel?

nath

cette photo, à première vue, m'a semblée tellement décalée par rapport aux autres... que j'aurais presque pu croire que vous aviez fait un autre voyage... mais à la lecture des précédents commentaires, j'ai compris que c'était une volonté de votre part que de nous ouvrir une fenêtre sur un autre point de vue. C'est très réussi Véronique, et puis j'aime ce contraste qui pointe comme ça de façon innatendue !

Cathy (l'autre)

Ecole bleue et cols blancs...
On aurait presque envie de faire des lignes d'écritures pour raconter votre voyage.

Cette photo me rappelle une école au Sénégal...
Il n'y avait pas de costumes là-bas.Les volets était rouges, ocres. C'est sans doutes le maître de la classe qui m'évoque ce devoir d'instruction et cette sévérité bienveillante. Là-bas, il y avait 80 élèves par classe... Pas un bruit pourtant.Pas de cahiers non plus, je reste admirative de l'application de l'écriture qui était faite sur de simples ardoises pour les plus jeunes.

Et derrière ces volets bleus, quelles sont les conditions de travail ?

En tous cas , là-bas aussi il y avait des sourires...
On aimerait revoir un jour votre petite "rameuse" d'hier dans cette école ... (oui mais ... Je sais!)

Annick

L'école de la vie pourrait sembler plus simple dans le sourirebleu, mais...

Gérard Méry

Merci Véronique celà remonte ma moyenne et je vais ainsi...peut-être arracher mon diplôme !...pour le nouvel...obs ! !

vero


toujours ces coloris incroyable..... même eux ont l'air serein..

Jean

Je n'avais pas visité votre blog depuis quelque temps ...et je découvre une magnifique série !
Vos dernières sont particulièrement remarquables !

Fifi

Vous donnez une bonne note à Gérard, mefiez-vous cela va faire des jaloux !!!:-)))

"Ou le livre passe périt la mauvaise herbe
Et lorsquue l'ivraie meurt grandi le meilleur blé"

Comme Cathy j'aimerais voir notre petite "rameuse" d'hier dans cette école pour que périsse l'injustice
et puisse croître l'égalité pour une enfance heureuse !

véronique

-> Silo
Je retouche trés peu, je recadre bien sûr et puis une trés légère accentuation, pour le contraste et faire ainsi ressortir les couleurs dominantes !
-> Nathalie
C'était tellement improbable de voir ces écoliers dans cet endroit ... ils étaient là tranquilles ! plutôt gais, regardaient passer les touristes avec peut être un air amusé, allez savoir qui observe qui !
-> Cathy
Les uniformes m'ont frappée aussi ! les petites filles partout avec leur chemisier bien blanc et leur jupe marine, bien coiffées, visiblement studieuses.. suis pas bien sûre que ma " rameuse " fréquente l'établissement ! mais comme vous le dites : c'est une autre histoire !
-> Annick
Instruction obligatoire pour tous !
l'école de la vie !
égalité !
-> Gérard
Vous allez devoir confirmer votre note Gérard dans les prochains jours ... le nouvel Obs est exigeant !
-> Véro
Ils le sont, sereins, Véro .. pour eux, j'ai l'impression que la vie est plus douce ! mais je n'en sais rien à vrai dire ! c'est " mon " impression !
-> Jean
Merci alors de passer de temps en temps et de regarder ...

véronique

-> Fifi
Gérard a une bonne note en observation Fifi ! et Marc le talonne ..
à vous je donne la bonne note de la gentillesse... c'est bien aussi ! mais il y a beaucoup de concurrence !
" Ou le livre passe périt la mauvaise herbe" ... même dans certains villages perdus, petite école .. mais tellement manque de tout ! la priorité est sans doute là - entre autre -

vero


c'est ce que je ressens en regardant vos photos véronique ...de la sérénité malgré cette misère autour d'eux ...et ces coloris si gais et si beaux ... d'une harmonie ...

crisfoto

Je découvre ton site tes photos sont superbes, les couleurs, la composition, tes profondeurs de champs sont excellentes.
je vais revenir...

crisfoto

Je découvre ton site tes photos sont superbes, les couleurs, la composition, tes profondeurs de champs sont excellentes.
je vais revenir...

henri

Cela me fait penser à une école à l'anglaise ;-)

elaine

magnifique bleu pour ce cliché ambiance école buissoniere! que de sourires!

amichel

zut en retard ! la classe est finie ,j'ai pas couru assez vite.."au revoir les enfants"... j'ai l'impresion que le "mamouth" local aurait besoin d'être engraissé lui !!

véronique

-> Véro
C'est grâce au joli sourire de la petite jeune fille ....
-> Crisfoto
Et bien merci d'être passé.... bienvenue parmi nous !
-> Henri
Un peu oui, l'uniforme sans doute !
-> Elaine
C'est tranquille... on est sur l'eau, fait beau, franc sourire !
-> Amichel
Et bien voilà ! Amichel, un mauvais point pour le retard ! çà vous apprendra ....

Catherine

Jolie photo Véronique qui met un peu d'espoir dans la vie. Trop d'enfants sont privés de ce droit fondamental qu'est l'école. Mais ne croyons pas que la France est un modèle pour respecter ce droit, au pays des droits de l'homme beaucoup d'enfants en sont privés. La loi existe mais n'est pas appliquée pour ceux qui sont handicapés. En 2004, La France a été condamnée par le conseil de l'Europe pour non respect de ses obligations éducatives à l’égard des personnes autistes. Toute la presse étrangère en a fait la une de ses journaux, en France on en a à peine entendu parler... Il faut savoir pourtant que la France est le pays le plus en retard en Europe et même derrière la Roumanie pour la scolarisation des enfants handicapés.
Véronique, c'était ma minute militante, pour dire, il n'y a pas que là où on croit qu'il se passe des injustices pour les enfants. Ici aussi en France et on ne le sait pas toujours tant qu'on n'est pas concerné ! Mon propre fils est privé de ce droit là bien qu'ayant la possibilité d'apprendre... Tout ça à cause de la psychanalyse dont on subit toujours la dictature... L'état est séparé de la religion mais pas encore de toutes les croyances !

Excuse-moi Véronique, mais il y a des jours comme ça où j'ai besoin de faire passer des messages, tu m'en veux pas trop ?
Bon, un peu de poésie pour finir en douceur,

Une école bleue
Bleue comme le ciel
Pour que les enfants
Y fabriquent des ailes
Avec des mots et des savoirs
Et puis à coup d'idées
Un jour ils s'envoleront
Gagner la liberté
Dans ce grand ciel
Où eux aussi ont un vol à inscrire.

Florence

Une bien jolie photo, de bien jolies figures... j'aime beaucoup le fait qu'ils soient tous en noir et blanc (sur leur 31 pour l'école, je suppose ?)... les volets bleus ressortent bien... c'est bien contrasté et c'est d'une douceur...

véronique

-> Catherine
Comment pourrai je t'en vouloir Catherine ! je ne peux que crier avec toi ....
et pourquoi, on ne nous le dit pas çà ? pourquoi ce genre d'infos passent elles sous silence ? enfin je dis pourquoi mais on la connait la réponse ....
que promet chaque candidat pour les handicapés ? d'aprés ce que j'ai entendu, que des bonnes choses et tout le monde sera content !
non Catherine je ne t'en en veux pas de hurler plus fort que les autres !

pour le petit poème :
des ailes pour tous les enfants .... pour qu'ils puissent s'envoler ! et les voir s'envoler aussi .. les voir !
-> Florence
Merci Florence de voir aussi ce que je vois ! la paix ...

annick

je vous remercie Catherine et Véronique, cela me donne envie de pleurer tout cela qui n'est que vrai...CAR C'EST VRAI DE VRAI.
Je me souviens avoir manifesté au rectorat de Lille pour qu'un poste supprimé soit remis.

Il me semble qu il y a matière pour que chaque seconde de vie se vive en bonheur et la seconde suivante en révolte et manifestation contre l injustice de vie.

Et il y a de très grandes misères et détresses en France, un pays qui se dit moderne, européen,
et dont le coq clame égalité fraterné liberté. Bon, mais je dévie le sujet de l'école.

Il y a des jours où on a envie de rester au lit, et d'écouter la vie, c'était mon cas ce matin! car parfois, elle est si pleine...fatiguée de vie! besoin de vivre!

Tous les matins mon regard croise des handicapés qui partent en navette avec mon fils, ils sont merveilleux....COMMENT PEUT ON LES LAISSER SUR LE CÔTé?


chriscot

Catherine..."La dictature de la psychanalyse..." Catherine...

véronique

-> Annick
je ne sais que répondre à vos mots Annick ... je ne sais !
comprendre et partager mais que c'est peu ...
vous savez écouter la vie et vous l'aimez que trop !
je trouve pas les mots Annick parceque je sais pas faire, mais recevez toute l'affection que j'ai pour vous... mais cela suffit il ?
-> Chriscot
Je ne peux que croire que vous êtes d'accord avec Catherine Chriscot ? difficile d'interpréter vos mots pour moi... qui n'y connais rien ! rassurez moi ..

Le Cagou

Merci a vous Catherine pour votre poesie en douceur et votre " coup de gueule " bien justifie.
Annick, vous etes une personne tres sensible aussi et quelle grand interet que nous prenons a vous lire.
Vos messages sont tres forts et je suis persuade que chaque blogeur les apprecis dans le fond et la forme.
Merci a vous Veronique pour vos commentaires et votre grande compassion.
Merci aussi de reprendre cette recitation que j'ai apprise a l'ecole primaire a Noumea en Nouvelle-Caledonie.
Le bleu de votre image m'en a rappelle les premieres lignes.
Pour terminer ce soir, permettez moi de vous dire que le mot" handicap " au Royaume-Uni n'est utilise que pour les competitions types le sport hippique ou le golfe.
Le mot pour les personnes handicapees est " disable "
L'origine du mot, handi cap, vient du fait que les gens handicapes tenaient dans leurs mains ( hands ) leurs caps ( casquettes ) pour mendier.
Bonne fin de soiree a tous et a demain. Marc

chriscot

Je suis d'accord avec Catherine, sauf avec l'idée d'une dictature de la psychanalyse. Au regard du nombre de vies qu'elle a sauvée. Elle est une libération, certainement pas une dictature.

Annick

youhh,

quelle brillance dans vos commentaires,
vous donnez beaucoup Véronique, vous me donnez énormément,
Merci Le Cagou, pour vos bons mots qui réchauffent,
et puis mon moral remonté ce matin, il est au top, alors cela va,
c'est normal d'avoir des pertes de régime, dans un tel courant..
Et puis j ai cette chance d'être plus souvent au top, qu'au creux de vagues..
hier le coup de gueule de Catherine a fait sortir du chagrin et c'est fort bien,
il faut vider l abcès à mesure avant qu il n enfle...

JE VOUS SOUHAITE à tous, une bonne journée, le soleil en vos coeurs!

véronique

-> Marc
Ce que j'aime ici, c'est que les uns découvrent les autres ... et tant de richesses à partager de part et d'autre !
-> Chriscot
Je comprends mieux alors .....
-> Annick
Contente de voir que vous êtes à nouveau sur la crête de la vague... vous surfez haut Annick ! et vrai que cela peut être bon parfois de crever l'abcés de ses " souffrances " ...
je vous embrasse !!!

Catherine

Hélas Chriscot, je maintiens mes mots, la psychanalyse fait plus de dgâts qu'elle ne sauve de vies ! Evidemment, je ne critique pas la psychologie ! Mais l'option psychanalytique !
Terrible Chriscot, affreux, aucun mot pour dire !
Elle a condamné des tas de personnes handicapées à l'hôpital psychiatrique, elle a empêché l'éducation.
Pour les personnes autistes, elle a atteint les sommets du ridicule. Elle a accusé les mères de manque d'amour, sans tribunal ni procès. Ah si vous saviez Chriscot, le nombre de familles d'une personnes autistes complètement détruites par la psychanalyse. Bettelheim, un vulgaire marchand de bois, qui nous a traité de frigidaire, qui a préconisé la séparation de la mère et de l'enfant comme remède.
Aujourd'hui, en France, des adultes autistes crèvent comme des bêtes maltraitées enfermés dans des cellules d'hôpitaux psychiatriques, Ils sont attachés, sur des matelas déchiquetés et imbibés d'urine et de merde.
C'est dur ce que je dis Chriscot, personne ne voit ça en France, c'est caché, mais interrogez les parents d'autistes et vous entendrez les pires horreurs qu'on ne peut pas imaginer !
Et moi, ça je le sais parce que mon fils est autiste et parce que si je ne me bats pas c'est cet avenir là qui lui est réservé !
Il n'y a plus que la France pour croire à Freud et ses disciples, partout ailleurs il est mort et enterré ! Allez sur le site de l'INSERM et vous verrez !
La psychanalyse n'a apporté aucune preuve, c'est une escroquerie.
Le livre noir de la psychanalyse a commencé à ouvrir les yeux des français, pourvu qu'ils les gardent bien ouvert !
En attendant des autistes crèvent de n'avoir pas reçu l'éducation à laquelle ils ont droit et toute leurs familles crèvent avec eux. Les psykk ne veulent pas démordre sur la responsabilité de la mère par manque d'amour !
Quand bien même la sience apporte les preuves génétiques !
Enfin, on va pas s'engueuler Chriscot, avant d'en être victime, j'avoue que ça me séduisait aussi, ça paraissait tellement facile ! Trop justement !

chriscot

Je me garderais bien de m'engueuler avec vous, Catherine! Ni l'envie, ni l'envie. Peut-être ne serait-il pas déraisonnable de dissocier la psychanalyse des "mauvais/malfaisants" psychanalystes. Je persiste dans l'idée que sans "elle" (et donc sans les "bons" psychanalystes), des "gens" n'auraient pas tenu, ne s'en seraient pas sortis, n'auraient pas survécu, n'auraient pas été sauvés, d'eux mêmes, de leurs enfances etc.
Mais je n'ai pas évidemment et semble-t-il heureusement pour moi le vécu douloureux que vous avez, ce qui ne m'empêche pas de ne pas penser comme vous.

chriscot

Et de ne pas, non plus, penser qu'une analyse est une chose facile, ce serait même le contraire.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.