« Mettre Les Voiles... | Accueil | La Tête Dans Les Nuages... »

30 mai 2006

Commentaires

Terra Vecchia Christophe

et bien moi je suis en mer et je vous invites a découvrirmes clichés maritimes sur Terra Vecchia...
sinon tout baigne, et cap à l'oeust d'eden...

dam

il y avait un obstacle manifestement !

beveziers

oui à l'ouest toute!!!

oreillette

tu as vraiment l'Oeil bien vivant
merveilleux !

véronique

-> Christophe
Donc plutôt cap sud est pour moi aujourd'hui .. le mistral m'y portera
-> Dam
Obstacles, escales...
-> Beveziers
vous êtes docile Beveziers... si j'avais dit l' est ? hein, vous auriez suivi ( sourire )
-> Oreillette
Je chemine à mon rythme ce qui me permet de bien voir aussi et cela m'amuse

sandro

C'est un M qui se détend...qui se délie, qui se délite, c'est un M qui devient ligne, une ligne qui se transforme en trait, et qui symbolise l'union...
Ca y est j'ai trouvé, ce sera le trait d'union de M-tu ?

véronique

-> Sandro
Comment faites vous pour voir des choses que les autres ne voient pas ?
j'aime beaucoup ce M qui se délite - qui devient trait d'union -
-> A tous
de légers soucis informatiques qui dureront toute la journée... m'imposent une petite relache jusqu'à ce soir..
j'arrive ....

tombook

on a envie d'écrire le long de ce fil....

sandro

J'essaye de suivre votre titre...voir ET regarder !
Bonne journée...

Marianne W

Une ligne comme une arabesque dessinée sur l'infini.

Gérard Méry

Je reconnais bien là votre discrétion,vous auriez pu continuer...éry , content de vous revoir, à l'est comme à l'ouest.

merbel

Gorge offerte à la caresse de la lumière
Esquisse de l'ivresse du délice

Sarment charnel
Un trait sensuel

Une photo Picasso... Bravo!

Christian

Bonjour Vérnique
La mer est encore en vous avec ces vagues dans le ciel .

Bonne soirée.

 nina

un ~~ de magnifique véronique !

vous revenez en pleine forme !

jeanjacques

qu'y a -t-il à l'autre bout?

Mememad

... La musique n'existerait pas sans le silence qui l'entoure...
.......
A bientôt,

beveziers

non véro j'aurai dit l'ouest, d'ailleurs j'en profite pour t'annoncer que j'ai ouvert plusieurs album par thèmes regroupés sur mon site... et à l'ouest plein de nouveau

bouldegom

douce épaule
hanche ronde

véronique

-> Tombook
fil qui se délie...
-> Sandro
et comme vous le faites bien !
-> Marianne
Ligne que l'on suit du regard et qui ne mène nulle part ?
-> Gérard
Votre petit mot me fait plaisir.. Heureuse de vous retrouver aussi
-> Merbel
Photo minimaliste... comme j'aime en faire en ce moment. Picasso ... j'aimerais ( sourire ) mais cela se saurait...
-> Christian
C'est un peu voulu, trajet sur fond bleu.. pourquoi pas !
-> Nina
Trois jours de " coupure" parisienne et on ne peut que revenir en forme, enfin on revient différente
-> Jean Jacques
A l'autre bout, je ne sais pas. A ce bout là, en tout cas, y a rien
-> Mememad
Et apprécier le silence...
aussi
-> Beveziers
Donc nous sommes d'accord, à l'ouest se passent des choses
-> Bouldegom
vrai aussi, courbes féminines

Bob

C'est un cap onduleux... Il a l'air de tirer des bords !

prune

bonsoir Véronique,
Ce retour avec une ébauche, un croquis de paysage dans le ciel... Branche dessinatrice qui rêve des dunes du désert ou des simples colines de la prairie..

véronique

-> Bob
et oui tirer des bords pour garder le cap... en toute harmonie
-> Prune
petite courbe légère pour un retour tout en douceur...

vézère

Ligne de Vie,même les accrocs ne la défont pas...
c'est trés beau.

Charles L.

Gorge offerte à la caresse de la lumière
Esquisse de l'ivresse du délice

Sarment charnel
Un trait sensuel

Une photo Picasso... Bravo!

(j'ai tout copié sur Merbel parce que c'est parfait et aussi pour l'embêter).

véronique

-> Vézère
Ligne de vie, ligne de coeur, ligne de chance !
-> Charles
me semblait bien que j'avais déjà lu çà quelque part ! vous êtes gonflé ! copieur

Georges Pierre Vittorio ADORNI-VINKASEK

« La belle tomate

Loin
c’est comme ça
que je devrais l’appeler
sans croire ma mère
qui dira
ce qu’elle voudra
en plus
de l’heure qu’il est.
Et le paradis comme demain
ressemble à s’y méprendre
à cette petite foule qui
gambade avec l’air de rien
justement ? Oh ! la là !
L’herbe et l’horloge
le printemps
et la folie d’aimer. »

1990


Georges Pierre Vittorio ADORNI-SVINKASEK

L.

J'ai vu plusieurs photos de brindilles comme ça ici et là, c'est une idée que j'affectionne, l'idée de donner une espèce d'expression humaine à la nature aussi, l'idée de s'approprier la nature l'instant d'une photo, de la faire parler, de s'en émouvoir, à partir d'un petit rien. Mais ces petits riens pour des personnes sont parfois une imagination et une inspiration fertiles pour celui qui est sensible, très sensible. Véronique, je sais pourquoi je prends tant de plaisir à venir ici, à m'imprégner des photos, à regarder plus souvent l'émotion, le message, le symbole, bien plus que la qualité technique, c'est parce que vous êtes sensible, et j'aime tout cet univers, j'aime le défi de trouver de la sensibilité et de l'émotion aux choses inertes, de rendre beau ce qui peut être laid à l'œil nu....

Avec le temps, je continue à apprendre les "règles" de la photo, sa technique, mais je me rends compte toujours au final que la technique n'égalera jamais l'œil et la sensibilité, la photo qui marque c'est la photo qui touche, émeut, révolte, énerve, c'est celle qui parle sans qu'on ait besoin de mettre de titre, c'est celle qu'on voit encore quand on ferme les yeux, la photo technique parfaite ne lui arrivera pas à la cheville. Quand on a les deux c'est top, mais franchement....tout ça pour dire que ce que j'ai longtemps pensé comme un défaut, cette extrême sensibilité aux choses qui parfois s'avère comme une fragilité, un poids lourd à gérer au quotidien, et bien elle me rend service dans la vie par les émotions et les rencontres qu'elle me permet de "vibrer". Finalement, j'ose dire que c'est une force aujourd'hui. Il m'en a fallu du temps pour arrêter de me dire que je n'étais qu'une pleurnicheuse... euh je bavasse, mais bon j'aime bien papoter ici sans gêne. Il ne faut pas arrêter ce blog un jour hein, j'en serais très triste. Vous me faites penser à ma mère parfois, ça doit être aussi pour cela que j'ai un peu besoin de roder ici et que je me sens bien ici.

véronique

-> L
je vous suis à petits pas ... je lis vos messages et personne sans doute ne les lira ! la page est tournée depuis longtemps ! mais vous, vous feuilletez encore et encore, presque une à une mes images !
comment vous dire ?
que je suis touchée des choses que vous me dites là ! parceque vous avez raison ! la qualité de mes photos n'est pas souvent bonnes, mais l'émotion que j'éprouve en montrant certaines petites choses me plait ! et puisque vous parlez de sensibilité, je crois que je le suis un peu trop ! mais j'aime çà aussi .. et j'essaie de partager, de montrer, une petite brindille qui ondule et j'y vois un itinéraire, une route à suivre !
il y a des photos parfaites techniquement mais qui ne me font aucun effet quand je les regarde ! oui c'est une belle photo, belle lumière, beau contre jour, beau noir et blanc, joli contraste mais y a rien d'autre à voir et çà ne m'intéresse pas..
mais j'essaie d'apprendre aussi, de faire de mieux en mieux, de regarder autrement ! mais le regard que je pose sur les gens et les choses c'est le mien et c'est un regard attentif, tolérant parceque j'aime les gens et les choses !
nous nous ressemblons je crois ...
peut être pourriez vous être ma fille, je ne sais pas l'âge que vous avez mais vous me semblez jeune ! je le suis encore un peu mais ...
maman de cinq enfants ...
arrêter ce blog ... un jour sans doute, parceque difficile de tenir le rythme ! mais ne faire des photos que pour moi, c'est pas trop amusant !
vous êtes gentille de m'encourager !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.