« J'ai Trouvé Un Coin De Ciel Bleu... | Accueil | Les Trois Chaises... »

24 avril 2006

Commentaires

bouldegom

le passage est étroit
sur ce chemin de ronde
les rayons de soleil
me guident à l'horizon
la lune y est scotchée
comme un beau ballon bleu
les mosaÏques sont faites
pour baliser la piste
j'ai déjà vrillé
en angle droit

Free Cat

Pas mal du tout ! Point de vue intéressant !
Et excellent cas d'école pour expliquer la notion de profondeur de champs ! :-))
A savoir la distance qui sépare les premières briques nettes, des dernières. On rend maximum cette plage de netteté, en chosissant l'ouverture la plus petite possible, ouverture compatible avec une vitesse d'obturation que peut nécessiter le sujet.
Là, pas de soucis puisque c'est un mur (ça ne bouge pas), ouverture minimale (genre 22, appareil bien calé, et on a la plus grande partie possible de mur net ! :-)

oreillette

briques en tranches de pain d'épice
long goûter des enfants sortant de leur école avant de faire les "bbrrrrrr" devoirs.

véronique

-> Bouldegom
Passage étroit, se faire tout petit pour franchir l'étape du mur !
-> Freecat
j'ai bien aimé cet effet de perspective, les briques qui filent pour se rejoindre presque...
-> Oreillette
En sortant de l'école.. nous avons rencontré un long chemin de fer...
Oreillette, vous êtes une gourmande

Lyriann

Très beau mur en brique en effet... Perspectives étriquées en nous-mêmes mais ouverture colorée sur la vie de tous les possibles.

Christophe le grain de sel

il ne faut pas trop avec un si grand talent...

Free Cat

"les briques qui filent ..."

C'est toujours la même chose avec les "briques". On a beau en avoir beaucoup, elles filent à une vitesse ! :-)))

Le musicien

Le chemin risque d'être long pour atteindre ce qui est derrière le mur...

véronique

-> lyriann
C'est tout à fait çà, et surtout ne pas tomber une fois encore dans le précipice qui nous guette...
-> Christophe
C'est bien gentil... mais je n'en suis pas là, croyez moi !
-> Freecat
Parlez pour vous.. les miennes de briques elles s'entassent !!
-> le Musicien
Le problème, c'est que justement on ne sait pas ce qu'il y a derrière... peut être que y a rien !

Gérard Méry

Bonjour Véronique, la pronfondeur de champ est bien choisie, le cadrage, la lumière rasante ( pour un mur, c'est l'idéal) sont optimums,
un petit bémol j'aurai supprimé la partie gauche, en ne laissant que le mur, qui mérite à lui seul cette photo.
ce n'est que mon point de vue.
et je vous le murmure !!!

sandro

Les lignes droites parallèles se rejoignent à l'infini....

Véronique, les jambes de votre sportive me rapellaient juste les jambes de mes rues.

tombook

tant qu'à être au pied...

nina

beles images depuis mon envol...

celle du 20 avril est vraiment superbe!

pour celle ci je pense comme Gerard!

et je suis contente d'etre revenue!

jeanjacques

nos regards longent ce mur et se perdent dans l'infini, bravo il fallait y penser

Terra Vecchia Christophe

un petit peu pour le talent non?
sinon...

Christian

Il y en a qui les détruisent, d'autres qui en construisent..... Les murmures du monde.
Véronique il est magnifique ce mur de briques flammées, mais est-ce là ce que vous avez voulu montrer? Le titre me dit que non !? Quel vilain canard je fais.

véronique

-> Gérard
je l'ai aussi sans la partie verte de gauche mais je trouve que c'est un peu étouffant.. on ne voit pas que c'est un mur... je me l'étais murmuré aussi !
-> Sandro
Vous avez aussi des jambes comme celles ci dans vos rues.. vous ne devez pas vous ennuyer !
-> Tombook
Je ne sais pas ce que je préfère, le longer ou être à son pied !
-> Nina
Et moi contente de vous avoir retrouver ... en forme !

véronique

-> Jean Jacques
c'est la couleur qui a d'abord attiré mon regard, ensuite le reste est venu
-> Christophe
Vous êtes gentil d'insister mais je ne suis toujours pas convaincue !
-> Christian
Vous êtes incorrigible... pour tout vous avouer, les couleurs m'ont attirée et puis je me suis mise bien à l'aplomb et j'ai regardé dans l'objectif... j'ai vu ce mur qui filait loin devant... et j'ai trouvé çà bizarre..
et là je suis bien obligée de reconnaitre que je longe un peu les murs, quand j'attends vos commentaires ! Christian !

Gérard Méry

Merci, Véronique de votre revisite. En Touraine il reste
toujours du rouge à offrir, voir du blanc à l'occasion.
Ha!! l'humour !!

dam

quelquechose me dit que vous êtes passé dans le nord...

Bettina

ce que j'aime avec les murs de brique c'est qu'ils gardent longtemps la chaleur du soleil même quand ce dernier est déjà couché... Je suis originaire du Nord, je sais de quoi je parle, la chaleur là-haut on la cherche là ou on peut...

veronique

->Gérard
alors marchons pour un petit rosé !
-> dam
et non, ce n'est pas le nord, c'est la Normandie...
-> Bettina
La brique sait renvoyer ses couleurs chaleureuses !

Charles

Une bande de netteté longe le mur.
On peut longer un mur pour de nombreuses raisons (tant qu'on ne le rase pas)...
J'ai comme l'impression d'avoir quelques traces orange et beiges sur mon blouson. Merci Véronique!

véronique

-> Charles
C'est en lisant votre commentaire, que je me rends compte que je cherchais l'expression " raser les murs" :c'est idiot qu'elle me soit ainsi sorti de l'esprit... c'est çà que je voulais mettre, beaucoup mieux que longer,
Vous arrivez toujours trop tard

Charles

Pour un raseur comme moi, il vaut mieux passer tard! Merci quand m^me Véronique, c'est gentil ce que vous dites-là.

Il est plus facile de longer un mur que de le raser. Longer un cheval ou le raser...

merbel

Il y a des murs qu'on voudrair voir rasés... Raser les murs ou que les murs soient rasés: toujours un sentiment de honte...

Franchir le mur, je préfère!

Terra Vecchia Christophe

gentil reste un mystére a mes yeux vous etes la seul a etre venu découvrir le rugby CORSE aujourd'hui comment vous remercier? juste par une penssée me dirais vous... mais le talent est là et vous le savez
venir

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.