« En Cage | Accueil | J'ai dit ... dans les yeux »

23 mars 2006

Commentaires

dam

volontiers véronique ! j'amène la cuillière

cristina

Par ce temps glacial, c'est pas de refus.D'autant plus qu'il est bien syma ce café!

Free Cat

J'croquerais bien dans le biscuit, mais j'ai peur de salir ! :-)) C'est où ça ? Le coin cafétaria dans une clinique ? :-)
C'est beau, mais ça donne pas envie de chanter "Try to remember then night in september ! ..." comme dans je ne sais plus quelle pub pour café ! Ni non plus de sauter sur le bel accordeur de piano, comme dans je ne sais plus quelle autre ? :-))
Bref, le café d'habitude c'est l'amour ! Enfin pour les publicitaires ! Car pour moi, une tasse de café, c'est "une tasse de café" ! Et s'il est bien fait : c'est déjà pas mal ! :-)))

oreillette

oh avec plaisir
c'est un moment où ce petit coeur est content de cette pause précieuse

véronique

-> Dam
Avec ou sans sucre ?
-> Cristina
Je partage ..
-> Freecat
Surtout ne touchez rien !
Endroit très agréable toujours au Bon Marché, juste aprés avoir grimpé les escaliers de la page d'hier, vous arrivez ici.. si vous préférez boire - même un excellent café - dans un gobelet en plastique, c'est votre problème... l'endroit je vous l'assure est très chaleureux, même sans le pianiste.
je n'ai rien "préparé" ma tasse s'est présentée comme çà avec le sucre et le biscuit ! c'est un instantané !!!

nina

j'arrive!
tres belle photo!

Christian

Pour ma part, je l'aurais bien partagé avec vous cette tasse de café, histoire de parler photos par exemple. Vous ne le savez pas mais ce matin nous nous sommes croisés. Alors que je revenais du site du précédent visiteur (Arnaud), j'ai découvert votre commentaire que vous veniez de poster. Alors je me suis précipité chez vous pour y trouver cette odorante tasse de café. Du coup, je suis allé en boire une, mais vous n'étiez pas là. Bonne journée Véronique

véronique

-> Nina
Hé ! pourquoi pas !
-> Christian
et bien voilà, problème des blogs, on n'en finit pas de se croiser, il est passé par ici, il repassera par là ! suis allée faire un tour chez Arnaud ( encore à découvrir )
une autre fois donc le café ? parcequ'aprés une ballade comme sur votre route, ça réchauffe

Lyriann

Le café est-il instant d'amour réel à soi-même ?
Je ne sais.

Merci Véronique de votre petit mot sur mon blog. Ce fut pour moi touchant. Vous pouvez me mettre en lien sur le vôtre, avec plaisir...

Gérard Méry

Si c'est un instantané, c'est encore plus réussi. belle composition pure et harmonieuse, lumière douce et agréable. çà n'a rien à voir mais j'adore le café (le bon!!)

véronique

-> Lyriann
Partager autour d'un café... petite bulle à part

tombook

on dirait une pub (: (et moi on dirait que je focalise!!)

merbel

Elle arrive. Elle sera bientôt au pays. Elle a mal aux yeux. Toute cette lumière qui éclabousse le train. Elle a trop chaud.

Depuis Toulouse, un soleil insolent, des températures dont elle ne se souvient même plus. Elle revient de nulle part. D'un pays sans nom, d'un pays gris, d'un pays de pluie. Il y a bien eu des moments de chaleur. Mais tellement d'éternité de peur!
Elle pense à Madeleine, à Simone et à Rose; comme ses mères. Madeleine est morte de pneumonie. Exténuée. A deux mois près.

Elle aperçoit la ville. Dans ce train, aucun visage connu. Elle doit faire peur: personne n'ose lui parler. Elle se sent si seule.

Son corps est secoué par une vilaine toux. Son esprit est absent. Elle a 21 ans mais elle se sent si vieille, si...rien!

Le train arrive. Bousculade. Elle attend. Un tout petit sac contre le ventre. Celui de médicaments donnés par la Croix Rouge. Elle se lève et est surprise par son énergie. Il y a sûrement du monde qui l'attend.

Elle est à peine sur le marchepied que déjà son père est là. En sanglots. Elle, elle n'arrive même plus à pleurer.

Il lui dit dans un murmure: "Viens ma fille, on va aller prendre un café".

Un café? C'était sa boisson préférée, avant. Pendant ces mois, elle s'est interdite d'y penser. Elle avait dû rêver: le café, ça n'avait jamais existé!

Elle rentre dans cette brasserie et c'est toute la vie qui rentre par les pores de sa peau. Il y a du bruit, de la musique, l'accent, des gens gais, des amoureux qui se bécotent, des vieux qui jouent aux cartes. La tête lui tourne. Un trop. D'un coup!

Son père lui tient le bras, ils s'assoient. Le serveur arrive et leur demande: "Vous désirez"?
Elle ne sait plus parler, mais son père est trop ému. Le serveur suspendu à son visage.Sa voix alors revient à elle: la voix d'avant, décidée et comme dans un cri elle dit:
"Deux cafés".

Quand les tasses arrivent, elle serre la main de son père qu'elle n'a pas quittée: se dire que oui, on est bien vivante, que non, on n'est pas morte et que tout peut reprendre.

Alors, elle sent sur son visage enfin,un apaisement; elle sourit. Enfin elle croit qu'elle a souri. Ce doit être ça, car son père a souri aussi!

Cette tasse de café! Elle en sait le prix. Elle la porte à ses lèvres et c'est son coeur qui est au bord!
A côté un petit biscuit. Une étoile... Elle, elle n'était pas étoile.
Triangle. Triangle rouge à Hollenschein.

Elle ne prend pas le biscuit.

Il va falloir vivre avec ça...Elle va essayer. C'est le café qui le lui dit. Bien mieux que tous les mots.


A Yvette B.
X.

Emma - trottoir bleu

dommage que les appareils photos ne chassent pas les fumées et fumets... c'est là qu'on en revient au pouvoir d'évocation de la photo... et au miroir de nos sensations : là on est gâtés.

véronique

-> Tombook
Une pub ? oui, mais comme le dit Freecat, il est ou l'amour ? toujours dans les pub de café !
-> Merbel
Alors là Merbel ! vous rendez vous compte de la force de ce texte là.. Ma tasse de café semble bien peu de chose à côté de votre émotion, traduite à travers cette petite image..
Mais mon message est passé, le café, le petit coeur et l'étoile posée là...
-> Trottoir Bleu
Comme c'est gentil Emma, l'odeur pourrait manquer c'est un peu vrai, mais l'imaginer c'est pas mal, non plus... le souvenir aussi, les odeurs parait il sont les premiers souvenirs que l'on garde..

LeGrizzly

De bien belles photos. J'adore.

Le Musicien

J'ai vu la photo
J'ai voulu écrire
J'ai lu Merbel.

véronique

-> leGrizzly
et bien bienvenu...
-> le musicien
aprés Merbel, c'est TOUJOURS difficile.. mais c'est TOUJOURS possible

eldorado

Café et biscuit tous seuls. On pourrait imaginer une immense salle vide et dans ces 400 m2, une table, en plein milieu, avec le café, comme une offrande votive, juste pour vous, Véronique. Une sorte d'église à votre entière disposition.

Christian

En ballade sur la blogosphère j'ai fait une halte bien agréable sur votre blog.

véronique

-> Eldorado
C'est trop! beaucoup trop.. pour moi toute seule
-> Christian2
Merci pour cet arrêt ! bon voyage sur la blogosphère.. si jamais vous repassez par ici, à bientôt !
( J'écris Christian2 parcequ'il y en a déjà un ! pour ne pas vous confondre donc...)

le grain de sel

moi le café je le bois a l'italienne serré sans sucre avec une meringue en guise de sucre miamiam!!!
bonne idee le café je suis sur un tilleul actuellement héhéhé...

Bettina

En général je ne suis pas très café, sauf pour l'instant qu'il représente. Mais là, j'ai carrément envie d'être invitée, de boire le café, de tout manger et de me dire que décidément on est bien reçu ici...

nina

je reviens admirer la beauté de cette photo!

Ossiane

Ce qui attire mon oeil dans cette photo et dans la précédente, c'est la pureté des lignes et du blanc avec toutes les nuances qui l'accompagnent. Une belle composition harmonieuse.

amichel

divine Merbel !
----------
trop tard mon café doit être froid ,merci quand même !
un bon café (selon les brésiliens) doit être :

noir comme la nuit
chaud comme l'enfer
fort comme l'amour
doux comme un baiser

et ils s'y connaissent !

véronique

-> Oreillette
Les pauses sont aussi précieuses chez vous
-> Gérard
J'ai simplement reculé la boutelle d'eau qui se plantait derrière...
-> le grain de sel
Vous arrivez juste pour le café donc !
-> Bettina
C'est amusant de voir comme une simple tasse de café peut se répandre...
-> Ossiane
Le blanc est très photogénique.. tout de suite une petit note douce
-> Amichel
Vous ne seriez pas un peu brésilien ?

le grain de sel

j'apporte un portion de fiadone?

véronique

-> le grain de sel
c'est quoi le fiadone ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.