« Pose | Accueil | Evanescence »

01 mars 2006

Commentaires

bouldegom

chagall me revient...

Free Cat

Bon ben là, l'intention est bonne : contre jour des spectateurs graphisme de cette barre verticale etc ...
Mais ça peut pas fonctionner pour moi, et c'est pas de votre faute : j'ai absolument horreur de Chagall ! Et celui là est d'ailleurs particulièrement gratiné dans le genre qui fait que les bras m'en tombent des yeux ! Et que j'me dis ben m... alors qu'est ce qui peut bien y avoir à "contempler" devant cet étal de marchand de couleurs ? :-)

véronique

->freecat
Là, vous êtes, très très dur. Je peux comprendre que cette " mosaique" là ne vous emballe pas, mais il y a tout de même beaucoup de choses assez "lumineuses" je ne peux pas être d'accord avec vous.
Dans ce musée de Nice, il y a des "merveilles" je lâche le mot.. mais les gouts et les couleurs n'est ce pas !

véronique

-> Bouldegom
et vous Bouldegom, vous aimez Chagall? vous n'êtes pas obligé !

Free Cat

"Là, vous êtes, très très dur. Je peux comprendre que cette " mosaique" là ne vous emballe pas, mais il y a tout de même beaucoup de choses assez "lumineuses" "..

Ben oui, c'est ça : j'ai horreur de ce genre de trucs là. A chaque fois qu'il y a une débauche de couleur en dépit du bon sens. On en vient toujours à invoquer la "lumière", la spontanéité, la joie infantile, le naïveté primale, patati patala ! Bull shit ! Comme disent les américains. Ca c'est une des mythologies de la peinture qui a eu pour mérite de fourger à des milliers de gogos, d'infâmes croutes vendues à prix d'or, parce que les couleurs toutes ensembles, dans des trucs si mal dessinés et biscornus que c'en est affligeant : cela véhicule la signalétique toujours vendeuse de l'art à l'état brut, dépouillé de toute culture picturale s'opposant à sa soi-disant pureté originelle ! C'est c'que j'dis : bull shit ! :-)

véronique

-> FreeCat
et bien, là au moins, vous êtes d'accord avec vous même

Free Cat

-> Véronique

On va la résumer comme ça :
1. Excellente intention dans votre photo.
2. J'aime pas Chagall !

:-)))

bouldegom

pour moi,il ne s'agit pas d'aimer ou de ne pas aimer...
chagall a pour moi de l'importance parce qu'il me parle de la vie, de la danse, de la musique, du bestiaire, du féérique, de la culture d'europe centrale...
donc, oui, je comprends que l'on puisse passer du temps devant cette oeuvre.
on revient du face à face avec son univers forcément changé.

Free Cat

-> Bouldegom
"je comprends que l'on puisse passer du temps devant cette oeuvre.
on revient du face à face avec son univers forcément changé."

Bon, je peux le comprendre aussi. En art c'est tellement curieux, ...quand je pense à tous ces gens qui ont porté Bernard Buffet au pinacle pendant des décénnies, ou de l'engouement pour les pires pompiers, avant l'avènement de l'impressionnisme, qui fit d'ailleurs oublier à tort, pendant un bon moment, les merveilles des Préraphaélites !

Non, ce qui me gêne juste dans votre phrase c'est le "on", de "on revient changé"? "Vous", peut-être, certains autres, aussi, sans problème ! Mais "moi" la "contemplation" des oeuvres de Chagall ne change pas plus mon "univers", que de feuilleter Nono Nanette ou Pomme d'Api ! :-)
A moins bien sûr que je ne fasse pas partie de "on", ce qui à la réflexion, peut très bien me convenir ! :-)))

boudegom

on en revient changé dans la mesure où on prend position face à l'oeuvre: on s'interroge sur ce que l'on rejette ou l'on apprécie.
passer du temps devant une oeuvre ce n'est pas forcément l'aimer mais c'est s'interroger sur l'intention d'un être humain, sur sa ténacité à creuser sa toile, sur les questionnements contradictoires qu'elle provoque, c'est le confronter avec d'autres oeuvres...
il est vrai que je suis assez inculte...

merbel

Moi, je vous regarde et je souris...

J'aime pas le verbe contempler. Ca me donne le vertige.
Les siècles qui nous contemplent, ça m'écrase.
Les oeuvres que l'on contemple, ça me file des complexes.
Les contemplants, ça fait admirant!
Les contemplatifs, ... et je me retrouve ermite!

En tout cas, Véronique, ici, chez toi, on ne mégotte pas! On s'étripe sur Chagall...

Ca réconforte!

véronique

-> Bouldegom
Vous êtes tout de même d'accord..
merci de me soutenir... difficile effectivement de dire que l'on aime et surtout pourquoi. regarder, être émue par des couleurs tout simplement, ce qui est le cas pour moi avec Chagall ( Ce musée à nice est une merveille, pour ceux qui aiment !)
Par contre, je peux "aussi" n'avoir aucune envie de rester devant des oeuvres qui m'agressent ( schielle .. ) et je peux comprendre Freecat donc, dans sa réaction, sauf que Chagall on ne peut pas appeler çà de l'agression.. Oh que c'est complexe !
ne me laissez pas tombée

véronique

-> Merbel
j'ai écris "contemplatifs" parceque les personnes qui regardaient cette mosaique là, pour moi contemplaient vraiment, tout çà dans un calme absolu.. un peu dérangeant je le reconnais et je suis d'accord avec vous sur le sens propre de ce verbe. c'est un peu religieux !
Qu'aurais je du, pu employer comme autre verbe : regarder, comprendre, admirer, voir, interroger, dormir, je ne sais pas.contempler pour moi c'était pas si mal..

merbel

Ombres au tableau

ou

Au pied du mur

ou

Vision

Free Cat

-> Bouldegom
« passer du temps devant une oeuvre ce n'est pas forcément l'aimer mais c'est s'interroger sur l'intention d'un être humain, »
Ben oui on est bien d’accord ! Je peux passer du temps devant une œuvre que je n’aime pas (un Bacon par exemple) parce qu’au-delà du fait que je n’aime pas, l’artiste dit quelque chose qui m’interpelle, me dérange, me questionne, voire m’agresse, bref ne me laisse pas indifférent. Mais Chagall, comment vous dire : je m’en contrefous, c’est un peu comme si vous m’obligiez à lire un livre de la série Harlequin, pour voir si par hasard au-delà de l’ennui mortel qu’il m‘en coûtera, je n’aurais pas des fois, des interrogations sur les intentions d’être humain de l’auteur ce pensum ?
Moi Chagall : toute cette iconographie biblique matinée de Peynet, Duffy et Cocteau, ça me laisse complètement froid !
-> Merbel:
Voyez bien qu’on n’est pas dans le consensus partout, ça met un peu d’animation! :-)
-> Véronique :
Chagall ne m’agresse pas du tout, il m’indiffère, ce qui n’est pas forcément mieux ! :-)

véronique

-> Merbel
Ombre au tableau ! sans hésiter.. Trop tard! zut

Vézère

J'ai suivi le feu des commentaires avec grand intérêt, alors que je n'avais pas envie de commenter l'image, sauf pour la forme: ombres au tableau.Je ne connais pas assez Chagall pour m'aventurer ds de tels commentaires et j'aime Schiele!Que tout cela est difficile! surtout en face d'un clavier!

véronique

-> Vézère
rassurée vous, suis toute aussi perdue que vous !

prumtiersen/Immemory

et bien, quelle passion...
si c'est une fuite, c'est celle du prisonnier.
Une partie de balle aux prisonniers/
moi je reste en dehors du jeu.
car je me prend en général le ballon sur le coin du nez.
quelle passion chaGalienne.?
étrange.

Ossiane

Quelle discussion d'enfer :-)) Tout a été dit. J'aime bien ce cadrage ainsi que l'opposition lumière du tableau et ombre des C....
Bonne nuit Véronique.

véronique

-> prumtiersen/Immemory
Effectivement, interessant de voir comme une photo ( anodine ) peut entrainer comme réactions... mais ce n'est qu'une photo !
-> Ossiane
Ton commentaire pour clore le "débat" tout en sagesse.. Merci Ossiane

pixelandre

bravo
les ombres au premier plan, et la peinture ! c'est très plein de poésie.

Marie.Pool

Chagall... c'est à St Paul de Vence que j'ai approché son travail. J'écris travail car je ne dissocie pas spontanément l'impression de l'oeuvre sur ma rétine et la biographie . Cela constitue ma manière singulière d'aborder toute démarche créative.Je comprends -vaguement- le rejet du résultat- bien que je le trouve ici trop virulent pour ne pas surprendre un peu . Je suis donc surprise.
J'ai pour ma part une grande sympathie pour tous ces personnages aériens et colorés qui virevoltent au dessus de la boue et du sang . Chagall n'a pas menti et il a peint ce qu'il avait réellement vu à l'intérieur de lui-même. J'apprécie ce type de créateur qui n'a pas peur de déplaire et qui suit l'exacte trajectoire que son destin humain lui dicte. Les vrais peintres et non pas les faiseurs d'images sont pour moi de cette trempe là.

véronique

-> Pixelande
Et bien merci, en dehors de toute autre considération " j'aime / j'aime pas"..
->Marie Pool
Le coin des causeuses... Merci d'être là !
On peut comprendre bien sûr les avis des uns et des autres... pour moi Chagall, ce sont les couleurs, vives, pleines de vie.. suis totalement en accord avec votre " analyse".. ce n'était pas un faiseur d'images.

Georges Pierre Vittorio ADORNI-SVINKASEK

Viens-tu comprendre avec moi
Le contraste vermeil des couleurs
Et la sonorité percutante de l’écho ?

Toujours les moulins à vent
Griffent la lumière
Et laisse le paysage
Inachevé

Pour une foule sans yeux ni visage
Cette ombre
- Tissée de perles fines
- vagues de crécelles zébrées
- pas de la neige dans le sentier
- soleil du liquide à la source
- embrasement d’abondance sereine

Papote les divergences du chat
Enonce le théorème juste et sacré
Baille le commentaire d’équinoxe charnelle
Vacille l’épuration du style.


Décembre 1984


Georges Pierre Vittorio ADORNI-SVINKASEK

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.