« de Rodin | Accueil | Contemplatifs »

28 février 2006

Commentaires

Free Cat

Belle lumière, accrochée à ce visage et à cette main, qui semblent nous dire, d'au delà du temps : "Reste assis sur le seuil de ta maison et tu verras passer le cercueil de tes ennemis." (proverbe chinois)

emma - trottoir bleu

Moi, ce qui retient le plus mon attention dans cette photo, c'est l'espace vide, dans lequel peuvent se caler un grand silence, une profonde respiration, une sérénité évidente.

véronique

-> FreeCat
c'est essentiellement la lumière ici qui s'impose..
tranquille oui, je ne sais pas ce qu'il regarde passer !
-> Emma
ne cadrer que la moitié de cette statue était délibéré, il surgit, tout lumineux, si calme, le mouvement de la main m'interresse aussi.

bouldegom

ô...temps...suspends ton vol...

Marie.Pool

" La mémoire photographie, la mémoire ne filme pas " Milan Kundera
Entièrement de cet avis et c'est pourquoi nous nous échinons à reconstituer nos diaporamas intimes à travers la captation du réel. Je me sens très proche de votre univers visuel. A lire, si ce n'est fait pour vous, Le Journal du Regard de Bernard Noël chez P.O.L , il s'y parle de ce miracle qui consiste à réussir l'attraction du regard de l'autre. Cet improbable et pourtant réalisable. Votre site est magnifique !

merbel

OR

D'un pays lointain
Surgit un mandarin chryséléphantin

Ce Sage chrysostome
Se tait. Ses ors polychromes

Disent nos rêves secrets
L'or des blés
Les nuées
Les orangers d'or
Et les soirs
Et les aurores
Et les brunissoirs
Et les brocarts
Et les pommes
Et les pépites

Un trésor d'infinis
Une tempête d'alchimie

De la nonchalance de sa main
Brunie au feu des envies
Se dégage un calme serein
L'or de nos vies


dam

ce semblant de détachement à la pose crée un attachement à la chose ;-) !

véronique

-> Bouldegom
... le temps de regarder
->Marie-Pool
Merci de votre passage. Je vais suivre vos conseils et lire "le journal du regard" qui ne peut que me plaire. je vous dirai
-> Merbel
J'attendais... et je n'en attendais pas moins. Encore un poème.. en or
mais comment faites vous. Merci
-> Dam
Il prend l'air détaché... mais il n'en est rien !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.