« Jeu de Miroirs | Accueil | Innocence ? Vie ? Sommeil ? »

30 janvier 2006

Commentaires

tombook

tu est aller voir l'xpo? j'ai regretter de ne pas avoir pris le temps moi... la mélancolie est un aimant pour certain, il s'emblerait que j'en fasse 'parfois) partie :)
P.S:je me suis dit qu'en fait on pouvait peut être se tutoyer... si cela te gene, dis le moi:)

Free Cat

Superbe cadrage, l'art se résume souvent à des choix électifs, prélèvements de détails, regards appuyés sur ce qu'on juge essentiel ...

véronique

-> Tombook
Oui je suis allée voir "mélancolie" mais il y avait trop de monde et je l'ai parcourue au pas de course, tant de choses à voir - je pense avoir "râté" l'essentiel. c'était trop, trop riche...
mais la mélancolie était bien présente.. succés assuré.
Chacun des visiteurs devant s'identifier devant certaines toiles...
Bien sûr nous pouvons nous tutoyer..
Bonne journée
-> Freecat
Là dans ce tableau, ce qui m'a touchée, c'était ce regard si triste, ce regard qui exprime tout et rien.. à la fois
J'aurais du l'intituler : tristesse plutôt que mélancolie.. je ne sais pas.
Qu'en pensez vous ? mais le détail dans un tableau est intéressant, j'aime beaucoup ne saisir qu'une petite chose, une main, un sourire... le pli d'une robe. Bref, la couleur, l'émotion...

Jean

Que voit il ?
Où est il?
Ce regard qui s'exprime sans dire ce qu'il ressent .

véronique

-> Jean
Justement, c'est bien là le problème... il ressent et ne peut l'exprimer.
Ce regard vide de tout...

merbel

J'aime beaucoup le choix de ce "détail"; j'aime sa construction.
C'est le spectateur qui imagine la contruction car au fond je doute que le peintre l'ait eue en tête... De la même façon que je me méfie des ruses qu'ont les artistes pour intituler leurs tableaux car les peintres (et les photographes) en ont plus d'un, tour, sur leur palette (ou dans leur objectif).

Mélancolie? Je ne le vois pas ainsi.

Si l'on poursuit la ligne lumineuse de l'arête du nez vers le haut et celle toute aussi éclaboussée de lumière de la tranche de la main toujours dans le même sens, on arrive à un triangle exactement au centre du tableau: à l'intérieur de ce triangle, dont l'un côté est plongé dans l'ombre (l'aile du nez) et l'autre éclairé (le creux de la paume), un autre triangle encore: celui de l'oeil lui-même oscillant entre le clair et l'oscur... Triangles en gigogne, clair obscur se partageant l'espace...

Autour de ce triangle central, comme il fallait s'y attendre deux autres triangles:celui de gauche saturé de lumière, celui de droite plongé dans le noir.

Trois triangles géométriques pour mettre en valeur le triangle vital: le regard. Le regard ni mélancolique, ni triste... Philosophique. L'homme questionne son existence. "Qui de la part de lumière et de la part d'ombre qui est en chacun de nous triomphe?"
"Quelle triade nous fonde? Amour, mort, vie?"

Le tableau garde son mystère et l'artiste, sous prétexte d'une hypothétique mélancolie, nous promène dans ses triangles labyrinthiques...Mutin, il offre dans le cadre mythique du clair-obscur la réponse d'un regard énigmatique à un autre très célèbre. Mona Lisa en sourit, car c'est elle, mais oui c'est elle qu'il regarde!

véronique

-> Merbel

Difficile de répondre à une telle analyse, vous allez l'air d'être un vrai connaisseur ... d'art !

mais j'ai lu avec beaucoup d'attention, tout ce que vous avez écrit est intéressant.

Pour moi, CE détail était important. Pourquoi mon objectif s'est il dirigé vers ce regard là ? parceque c'était fort ? Parceque je m'identifiais ? parceque simplement la composition était belle ? Parceque justement c'est ce que le peintre a voulu montrer ? allez savoir !

"Quelle triade nous fonde? Amour, mort, vie?"
Sûrement


Mona Lisa en sourit, car c'est elle, mais oui c'est elle qu'il regarde!
Pourquoi pas ? c'est votre interprétation...

prumtiersen

la tristesse du regard n'est pas assurée...

je découvre la justesse et la beauté de tes tirages...les visages d'enfants que tu saisis sur le vif me redonnent la foi...quelle simplicité et quelle enerGie...
la photographie SERT à ça.
merci à toi de nous livrer ainsi en partage ces émotions. C'est précieux.

Laurent.
pauvre mais fier :
http://prumtiersen.typepad.com/journal/

prumtiersen

Longue vie Bloguesque à toi...accorde nous cette chance.

véronique

-> prumtiersen
Merci ! c'est tout à fait encourageant..
Courage donc !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.