« Je visse, je dévisse, je visse, je dévisse ... | Accueil | Qu'est ce que je me sens bien ... »

27 septembre 2010

Commentaires

Grandmouta

Cette étoile ,pour moi c'est une parcelle de rêve devenue réalité ....toute la poésie de la rue dans ton cliché.

@ Grandmouta
et la rue, si tu commences à observer, est un puits de petits signes comme celui là !

chri

Une jolie mise en scène que cette fenêtre!
Une étoile jaune peut être souriante...

@ Chriscot
cela me donne des idées Chriscot ! je me demande si je ne vais pas en accrocher des étoiles, à mes nouvelles fenêtres !

monique

Vous avez décroché l'étoile de Moustiers Véronique ? Elle risque de manquer d'air pour d'autres qui n'en manquent pas-;)

@ Monique
Moustiers en effet Monique .. et même dans le village, les habitants se l'accrochent aux fenêtres !
nous devrions faire la même chose dans nos si grises grandes cités

  amichel

A qui ne s'endort
une étoile d'or
montre le chemin
des gais lendemains

@ Amichel
je ne sais pas si la mienne me montre le chemin, mais je sais qu'elle veille Amichel ! j'ai des preuves !

María

Rêver un impossible rêve
Porter le chagrin des départs
Brûler d'une possible fièvre
Partir où personne ne part

Aimer jusqu'à la déchirure
Aimer, même trop, même mal,
Tenter, sans force et sans armure,
D'atteindre l'inaccessible étoile

Telle est ma quête,
Suivre l'étoile
Peu m'importent mes chances
Peu m'importe le temps
Ou ma désespérance
Et puis lutter toujours
Sans questions ni repos
Se damner
Pour l'or d'un mot d'amour
Je ne sais si je serai ce héros
Mais mon cœur serait tranquille
Et les villes s'éclabousseraient de bleu
Parce qu'un malheureux

Brûle encore, bien qu'ayant tout brûlé
Brûle encore, même trop, même mal
Pour atteindre à s'en écarteler
Pour atteindre l'inaccessible étoile.


Brel

@ Maria
comment ne pas être insensible à ces mots là ... quelles merveilles Brel aurait il pu encore encore nous offrir !

chri

Alors donc c'est fait vous voyez au travers de nouvelles fenêtres?

@ Chriscot
non, ce n'est pas fait, c'est en cours ... et c'est pas simple !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.