« Je trouve l'hiver bien, bien long ... | Accueil | J'ai perdu le nord ... »

15 mars 2010

Commentaires

grand mouta

Le soleil luit pour tout le monde mais un peu plus ou un peu moins...c'est selon notre bon vouloir...

  amichel

Pour vivre ici

Je fis un feu, l'azur m'ayant abandonné,
Un feu pour être son ami,
Un feu pour m'introduire dans la nuit d'hiver,
Un feu pour vivre mieux.

Je lui donnai ce que le jour m'avait donné:
Les forêts, les buissons, les champs de blé, les vignes,
Les nids et leurs oiseaux, les maisons et leurs clés,
Les insectes, les fleurs, les fourrures, les fêtes.

Je vécus au seul bruit des flammes crépitantes,
Au seul parfum de leur chaleur;
J'étais comme un bateau coulant dans l'eau fermée,
Comme un mort je n'avais qu'un unique élément.

Paul ELUARD, Le Livre ouvert I 1938-1940 (1940)
(poème composé en 1918)

myrtille

Et le soleil que vous inventez me réchauffe, ça fait du bien un peu de couleur ce soir :)

monique

Merci amichel pour ce poème si beau de Paul Eluard
Voir dans une fleur tout l'éclat d'un soleil et d'un regard s'en réchauffer le coeur.

María

C'est beau, mais alors là très très très beau. Merci !!

véronique

@ Grandmouta
et cela dépend des jours .... des humeurs !

@ Amichel
merci Amichel, vous êtes comme un rayon de soleil ici :o)

@ Myrtille
un coeur de fleur ... comme un soleil, il me semble

@ Monique
envie d'un rayon aujourd'hui, envie de chaud, de douceur ... de jaune !

@ Maria
vous êtes gentille Maria, j'aime votre spontanéité ! vous me semblez être toujours de bonne humeur !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.