« - P A S T E L - | Accueil | - L E - C H E N E - »

01 novembre 2017

Commentaires

monique

Lézardes du temps ne laissent plus la place aux humains, elles ouvrent leurs grandes gueules et engloutissent la misère... couvrent les murs de désolation, une photo parlante et triste, grise et sans soleil, froide et sans lézards.
Une photo saisissante et bien vue !

@ Monique
à une certaine période, j'aimais photographier les murs et la graffitis ... toujours très parlants ! beaucoup le font, j'ai un peu arrêté ! mais je vais peut être me replonger dans cet univers...

durance

c'est parlant! Brrrr...

@ Durance
étrange ce que j'ai vu ce jour là ..

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.